HAÏTI ET LE SYNDROME DE TARZAN

La France à la rescousse de la fiscalité haïtienne

samedi 11 février 2012
 la rédaction de Montray Kreyol

Souvenez-vous encore de votre première bande dessinée à l’image de ce héros de notre enfance, Tarzan le magnifique, dans les forêts africaines, zigzaguant de liane en liane, au secours de la veuve et de l’orphelin ? Il résume l’archétype machiste du blanc dominateur face aux "abrutis"…. Ah, vous vous en souvenez ! Voilà ! C’était du marketing colonial.

            En regardant sur TV5-Monde le ministre des Affaires Étrangères d'Haïti 1, Mr. Laurent Lamothe, faire un compte rendu de son passage au quai d’Orsay à Paris, à propos de l’assistance  technique demandée à la France pour la restructuration du système fiscal haïtien, j’ai perdu mon aise. Il a énuméré les 320 000 000,00$ non perçus annuellement  à la frontière Dominicaine et son pays. Pourquoi, diable, se tourner encore vers la France? Souffrons-nous de cécité mentale?

            Les techniciens de pacotille ou les fiers-à-bras de l’UMP2, le parti au pouvoir actuel, que la France va nous déléguer, connaissent-ils assez la culture haïtienne pour déterminer ses attentes en vue de lui concocter un système adapté à ses impératifs?  Non et non, Ti zuit sa-a, nous ka géré’l. (Nous pouvons gérer ce p’tit inconvénient). En se référant délibérément à l’étranger, Haïti avait commis plusieurs erreurs dans le passé dont la plus ignominieuse fut l’introduction des religieux et enseignants  français à la suite de la signature du Concordat, sous Geffrard, le 10 mai 1860. Cet évènement avait légitimé la politique d’assimilation culturelle des élites dont les fers de lance [étaient] les Frères de l’Instruction Chrétienne et les Sœurs de Saint-Joseph de Cluny. Il avait facilité du coup, nous dit Leslie Péan, dans " Économie Politique de la corruption ",  la consolidation de la domination des élites francophiles sur les masses populaires. Depuis lors, l’avenir d’Haïti est hypothéqué. La division est consommée. Ainsi, l’effet escompté, s’était-il avéré désastreux et la mémoire du diable refusait-elle de se fossiliser dans la chronologie de l’époque. 

Le Régime Fiscal Français : Depuis le 10 avril 1954, la France, à l’instigation de Maurice Lauré, a instauré la TVA, la taxe sur la valeur ajoutée, un impôt indirect sur la consommation, un système moderne imité par plusieurs pays. C’est une technique rationnelle qui rentre dans la filière production-consommation pour imposer et taxer la seule valeur ajoutée constituée à chaque étape du processus. A la vente finale, la taxe payée à l’acquisition par le détaillant sera déduite de la totalité perçue du consommateur pour être confiée au fisc. Pour contrôler cette transaction aussi complexe de multiples taxes, cela requiert toute une organisation comptable, financière, électronique, juridique et humaine…etc. La mise en place d’un tel système, a exigé à la France 14 longues années, de 1954 à 1968.  La République,  a-t’elle les moyens de ses ambitions? Donc, messieurs, les mandataires, est-ce le goût de la jérémiade, est-ce un discours de transposition, ou, l’effet pervers de la mendicité par tradition qui chapeaute cette démarche?

            Durant l’occupation américaine, 1915-1934 et après, Haïti avait hérité d’un régime fiscal adéquat. Au fil des ans, ce système a été corrompu au nom d’un nationalisme douteux et  le fardeau fiscal a été transféré sur les épaules de la classe paysanne, et ce, jusqu’à nos jours. Le pays possède en son sein de brillants gestionnaires capables de déterminer sa propre fiscalité. Que fait-on des diplômés de l’INAGHEI? D’ailleurs, ces derniers sont bien imbus de la cause de cette déchéance. Les ouvrages à la base de leurs études en fiscalité viennent des Hautes Études Commerciales de Montréal, (HEC), institution attachée à l’Université éponyme. Alors, qui mieux que ces hommes et ces femmes pour contrer les corollaires de la corruption ambiante? Tous les haïtiens indistinctement  savent que cette tare demeure le facteur dominant qui freine la résolution du casse-tête. Donc, pourquoi, ne fait-on pas appel à leur intelligence, si la volonté y est. Or, mieux encore, pourquoi ne pas utiliser les disponibilités en diaspora? J’en connais des   dizaines qui sont à leur retraite aujourd’hui et ne rêvent que de servir leur pays. Ce sont des spécialistes rompus à la technique fiscale et rien dans cette science ne leur est étranger. 

            La fiscalité est un domaine complexe. Nul ne peut penser Budget national, sans penser assiette fiscale. Elle ne concerne pas seulement la perception de la taxe sur les produits et services. Elle englobe aussi la perception de l’impôt sur les revenus de toute sorte et de toute provenance, même sur la prostitution et la drogue, les successions, les héritages, sans compter les droits à payer sur les dividendes, l’importation et l’exportation…etc.  Il existe la fiscalité municipale qui n’est pas à dédaigner. C’est un domaine multiplicateur qui peut créer de nombreux emplois surtout au niveau du droit. Les avocats spécialisés en droit fiscal ne chôment jamais. En plus du contrôle du système et des livres comptables des compagnies, le Professionnel en Vérification Fiscale doit veiller à l’application exacte de l’esprit des lois. Il revient à ce dernier la tâche de détecter les lacunes de la législation pour en aviser le Comité Fiscal du Parlement aux fins d’y apporter des corrections légales, si nécessaires. L’étranger te proposera-t-il cette facette? Peut-être oui, peut-être non. Autant en emporte ses intérêts.  Plusieurs méthodes, et non des moindres,  peuvent être utilisées pour contrecarrer la fraude inhérente aux droits fiscaux. Citons, entre autres, la Divulgation volontaire du débiteur, la Technique de l’avoir net…….etc.

         Abattons les barrières de la corruption. Éduquons et sensibilisons nos citoyens à ce devoir civique. Sans sourciller, nous affirmons que la nation a la connaissance et l’expérience nécessaires pour parvenir à ses fins. Laissons Tarzan s’entortiller dans ses lianes. Ce personnage né de l’imaginaire colonial pour mystifier les négrillons de l’Afrique d’une certaine époque doit sortir de notre  décor. Le monde aujourd’hui s’est métamorphosé. Brisons une fois pour toute le Totem de la connerie en annihilant cette dépendance affective. L’époque des descendants des rois nègres, comme eux le pensaient,  à peine sortis des ténèbres de la superstition, est révolue. Affranchissons-nous de l’assistanat, et ce, dans tous les domaines. D’ailleurs le gâchis, les pertes et vols d’argent tributaires de la multiplication des ONG dans notre pays, le séisme aidant, nous apportent la preuve de leur méconnaissance latente, de leurs lacunes et de leur ignorance crasse.

Par Max Dorismond

 

26 janv.2012.

           

Note- 1 : Comment voir la vidéo- Cliquez sur le lien. Une fois ouverte, passez le curseur dessus le cadrage (Partie du bas), vous verrez apparaître une ligne avec des mini-losanges bleu. Comptez et cliquez sur le onzième losange au dessus du mot PARTAGER.  Voyez le titre : « Le point sur la situation sur Haïti». Cliquer sur ce point et voilà!

Note-2 : UMP- L’"Union pour un Mouvement Populaire" est le parti qui a ouvert les portes du pouvoir à N.Sarkozy.

 


Annonces

Brèves

1er janvier 2013 - DÉDICACE D’UNE FEMME CHAMBARDÉE EN MARTINIQUE

Dominique Lancastre auteur d’Une femme chambardée sera en dédicace samedi 5 janvier 2013 : de 10h (...)

13 février 2011 - HOMMAGE D’HENRI PIED

Edouard, c’est de cette page la plus secrète de nous-mêmes, et qui nous a indélébilement liés, et (...)