SAINT-BARTHELEMY : A MIEUX CONNAÎTRE

jeudi 2 août 2007
 Jean S. SAHAI

JPEG - 22.8 ko

Il est temps de grandir, et de laisser de côté les idées toutes faites sur l’île Saint-Barthélémy, les omissions sur son histoire et les séquelles coloniales, les préjugés raciaux sur son peuple, et de reconnaître plutôt sa personnalité et ses intéressantes, sinon surprenantes, caractéristiques.

En ce sens le travail du québécois Jacques Leclerc, auteur d’un excellent site sur le thème audacieux de l’aménagement linguistique dans le monde, aidé de son correspondant sur l’île, est une fabuleuse mine en ligne.

GIF - 27.8 ko

Les donnés historiques sur la colonisation, la gouvernance suédoise, l’esclavagisme de la Suède et le départ des noirs (beaucoup de St Barths sont métissés, quoi qu’on raconte), l’administration pendant la période guadeloupéenne, le multilinguisme…

Sur le plan linguistique on y apprend, le saviez-tu, que les Saint-Barths se répartissent selon un nombre impressionnant de sept langues et/ou variétés linguistiques

1) un « patois archaïque » dans le quartier de Corossol et de Flamand, originaire des parlers dialectaux des premiers colons blancs ;
2) un « français régional » dans le quartier des Cayes et de Saint-Jean ;
3) un « français créolisé » dans le quartier de Lorient ;
4) un « patois créolisé » dans la majeure partie de l’est de l’île ;
5) un créole « pur » dans le quartier des Salines (« Au Vent ») ;
6) le français standard comme langue officielle, utilisé dans l’Administration de Gustavia ;
7) l’« anglais des îles » à Gustavia.

On note aussi sur ce site la présence de cartes (dont une liguistique), et enfin d’une bibliographie complémentaire étonnamment riche, où l’on découvre que nombre de chercheurs, dont le renommé Jean Benoist, se sont penchés sur Saint-Barthélémy.

JPEG - 11.3 ko

On en conclut qu’il reste encore beaucoup à faire, pour que cette île, et ses habitants, ayant souffert de préjugés minoritaires sur elle-même, et été victime de la petite malparlance des autres, soient bien connus.

Il s’agit en effet d’une population courageuse, dont les leaders ont fait preuve d’un avant-gardisme méthodique et exemplaire qui impose le respect, en conquérant l’autonomie de leur destin…

JPEG - 42.3 ko

Nul doute que l’autorité en matière de tourisme saura rectifier les mythiques bévues qui parcourent le net sur la pseudo- “ile de milliardaires”… C’est une réalité venue d’ailleurs, qui ne fait pas pour autant de ces descendants de pauvres paysans français, victimes de l’histoire coloniale, et durs travailleurs au demeurant, des nantis.

Jean-S. Sahaï

A VOIR :

L’aménagement linguistique dans le monde, par M. Jacques Leclerc, sur le site de l’université Laval (Québec), section Saint-Barthélémy, ICI

Photos source Cliquez sur les images pour les agrandir.

Le site officiel de la Collectivité Saint-Barthélémy vient juste d’être mis en ligne ICI


Annonces

Brèves

1er janvier 2013 - DÉDICACE D’UNE FEMME CHAMBARDÉE EN MARTINIQUE

Dominique Lancastre auteur d’Une femme chambardée sera en dédicace samedi 5 janvier 2013 : de 10h (...)

13 février 2011 - HOMMAGE D’HENRI PIED

Edouard, c’est de cette page la plus secrète de nous-mêmes, et qui nous a indélébilement liés, et (...)