JEAN ZIEGLER :« L’OCCIDENT REFUSE DE REPARER SES FAUTES »

source : DENIS ETIENNE From : okilidm@free.fr

lundi 21 juin 2010

Le sociologue militant revient avec un livre-choc. « C’est maintenant, tout à coup et étonnamment, que la mémoire blessée des peuples du Sud se transforme en une force historique. Si l’Occident reste arrogant, on marche vers la confrontation. »

A septante-quatre ans, il n’a rien perdu de son ardeur au combat. Jean Ziegler publie « La haine de l’Occident » comme on jette un obus dans la mare. L’actuel membre du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme de l’ONU entend alerter les responsables, à ses yeux, de la discorde planétaire : les gouvernements occidentaux. Subsidiairement nous.

Vous décelez une irruption « soudaine » de cette « haine »… Pourquoi maintenant ?

Il y a un mystère de la mémoire. Je prends l’exemple de la Shoah. Ce génocide effroyable était connu par tout le monde, en tout cas depuis le Tribunal de Nuremberg, en novembre 1945. Or ce n’est que de nombreuses années plus tard que l’Holocauste s’est installé dans la conscience collective. Celle-ci l’a refoulé durant près de deux générations, parce que c’était trop horrible.

Dans votre livre, vous parlez des peuples du « Sud »…

C’est exactement le même phénomène. L’esclavage a produit des horreurs absolues : chasse à l’esclave, transports transatlantiques de trois mois, viols des femmes, familles déchirées… Un exemple : au Brésil,dernier pays qui a aboli l’esclavage, l’espérance de vie d’un esclave était de 7 ans. C’était il y a 120 ans. Ou, d’autre part,les horreurs coloniales, les massacres à Madagascar et à Sétif, suivis de la décolonisation, qui remonte à 50 ans. Or c’est maintenant, tout à coup et étonnamment, que cette mémoire blessée devient une force historique…

Choc programmé ou réconciliation possible ?

Ces peuples demandent des réparations et des excuses. Or l’Occident,aveugle, cynique et dominateur, refuse.

Il y a parfois, ici, des gestes dans ce sens. Or le « Sud » ne demande rien aux Arabes qui ont aussi été colonisateurs et esclavagistes…

Ce serait oublier que la haine ne s’alimente pas seulement à ce déni de mémoire. Alors qu’ils ne représentent que 13% de la population mondiale,les Blancs dominent la planète depuis 500 ans, à travers divers systèmes d’oppression. Et finalement, c’est le capitalisme globalisé qui fait mourir toutes les 5 secondes un enfant au-dessous de 10 ans. Comme l’a dit, je le cite, Edgar Morin, « la domination de l’Occident est la pire de l’histoire humaine dans sa durée et son extension planétaire ».

Les nouveaux capitalistes indiens ou chinois font mieux ?

J’ai anticipé cette objection dans le livre. Ces oligarchies financières existent,c’est vrai. Ils sont complices du système instauré par l’Occident. Mais les pays africains les aiment bien, car ils ne les ennuient pas avec les droits de l’homme…

Ils n’ont pas encore compris que cette oligarchie chinoise, est complice du système abominable des Occidentaux.

Quelle serait l’utilité de s’excuser ?

Si celui qui t’a matraqué s’excuse, il démine le terrain. Si celui qui t’a exclu reste arrogant, tu marches vers la confrontation. Ce livre aidera, je l’espère, à une prise de conscience en Occident. Jean Ziegler,« La haine de l’Occident », Editions Albin Michel.

Tribune de Genève

©Laurent Guiraud | Jean Ziegler dans les locaux de la « Tribune de Genève ».


Annonces

Brèves

25 mai 2012 - COOLITUDE À GRENADA (ESPAGNE)

En attendant l’affiche, je vous invite à un voyage à la rencontre des imaginaires, inspirée de (...)