VEILLEE CREOLE (Pour Man Anna)

mercredi 20 août 2008
 José Le Moigne

Répondeurs ! Répondez !

Le maître de la parole

Il n’est bruit que de sang

le cri noir désunit

d’étincelants miroirs

Les assistants

Je la vois regardant

s’époumoner les jours

dans un rêve de suie

Le maître de la parole

La pluie s’ébroue

sur son corps aveuglé

elle ferme le vantail

Les assistants

Elle ravive le feu

chaque braise la noue

au ventre du volcan

Le maître de la parole

Elle se tient au bornage

de l’épaulée du soir

elle nomme son désir

Les assistants

En gésine de mer

veut-elle mourir ici

elle suit le balisage

Le maître de la parole

Elle convoque à sa porte

l’ambassade du vent

et l’expérience de l’épi

Les assistants

Toute richesse bue

le feu choisit la vague

elle entend le pays

Le maître de la parole

Elle tire patience de la nuit

et de son cri

d’écume terrassée

Les assistants

Sonnez tambours

rompez l’appel des cabris-bois

annoncez la veillée

Ensembles

Mais la mer

l’espace ouvert à la brûlure

l’écale des îlets

Répondeurs !

Répondez !

José Le Moigne


Annonces