Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Les grandes dates de la langue créole (version n° 3)
Raphaël CONFIANT

   Comme déjà indiqué dans les propos introductifs des versions n° 1 et n° 2, la liste ci-après a vocation à être corrigée et augmentée progressivement, notamment grâce à l'apport des internautes, singulièrement de tous les acteurs de la cause créole (auteurs, universitaires, militants associatifs etc.).

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
QUAND LA CORRUPTION COULE LA BARBADE...
Raphaël Confiant

   Un certain nombre de gens considèrent que le combat que nous avons mené au sein de l'Université des Antilles contre la corruption qu'y faisait régner depuis a moins deux décennies, un laboratoire de recherches aujourd'hui disparu, était exagéré. Il a fallu que ses responsables soient révoqués par deux fois de la fonction publique pour que, du bout des lèvres, ces mêmes gens consentent à admettre l'évidence. 

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Les grandes dates de la langue créole (version n° 2)
Raphaël CONFIANT

   Cette version n° 2 a bénéficié de plusieurs réactions intéressantes. Notamment : la rectification de la date de création de Lenstiti Kreol des Seychelles qui n'est pas 1981, comme nous l'indiquions dans la version n° 1, mais bien 1987 ; l'oubli de la toute première Dikté kréyol de 1998 qui fut diffusée en direct par les télévisions de la Martinique, la Guadeloupe et la Guyane.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Critiquer la francophonie, oui, mais...
Raphaël CONFIANT

       J'ai toujours été gêné, voire même agacé, de constater que les plus grands pourfendeurs de la Francophonie soient des personnes qui n'ont jamais rien fait pour défendre et illustrer (au sens de DU BELLAY) leur langue maternelle, locale, indigène, tribale ou peu importe le qualificatif.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Quand Steve "Fola" Gadet prolonge "le grand cri" césairien...
Raphaël Confiant

   On croyait la jeune génération antillaise dépolitisée désidéologisée, entièrement tournée vers les réseaux sociaux et indifférente au sort de la Martinique et de la Guadeloupe. Entièrement préoccupée aussi du devenir individuel de chacun. Surfant allègrement sur une (illusoire) citoyenneté du monde.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Chlordécone : prendre Emmanuel Macron au mot
Raphaël Confiant

 

   Si les Martiniquais s'étaient mis debout derrière ceux qui, il y a 11 ans déjà (en 2007), avaient dénoncé l'empoisonnement de notre pays par ce dangereux pesticide appelé chlordécone, nous n'en serions pas là aujourd'hui. 

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Appel à la population contre le culot monstre de Fred Célimène, ex-directeur de l'ex-CEREGMIA
Raphaël CONFIANT

     Pour la 2è fois, Fred CELIMENE et ses deux comparses de l'ex-CEREGMIA, ont été lourdement sanctionnés par le CNESER (Conseil National de l'Enseignement Supérieur) : la révocation de la fonction publique du premier a été une nouvelle fois confirmée tandis que Kinvi LOGOSSAH et Eric CARPIN qui, la première fois, avaient été suspendus sans salaire pour plusieurs années, ont été cette fois-ci, eux aussi, révoqués. 

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Fred Célimène, directeur de l'ex-CEREGMIA à nouveau révoqué : honte à toutes celles et tous ceux qui l'ont soutenu !
Raphaël Confiant

   Le couperet vient donc de tomber pour la deuxième fois ce mercredi 18 septembre.

   Fred CELIMENE, qui avait été révoqué de la fonction publique une première fois par le CNESER (Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) et avait fait appel, a donc été rejugé à Paris et la même très lourde sanction a été prononcée à son encontre : révocation de la fonction publique. C'est la deuxième fois dans toute l'histoire de l'université française que pareille chose se produit. La première avait concerné, il y a une décennie de cela, un président de l'Université de Toulon qui vendait des diplômes à des Chinois ne sachant pas parler le français !

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Eruption de la Pelée : la plume magique de Daniel Picouly
Raphaël CONFIANT

   L'éruption de la montagne Pelée le 8 mai 1902 qui a entraîné la mort de ses 30.000 habitants et la destruction de la "Venise tropicale", du "Petit Paris des Antilles", autrement dit de la ville de Saint-Pierre de la Martinique, n'en finit pas de hanter les écrivains martiniquais ou d'origine martiniquaise (par son père) comme c'est le cas de Daniel PICOULY. Ce dernier, fils des deux rives de l'Atlantique, bâtit une œuvre à la fois française, hexagonale, et martiniquaise. Chacun se souvient de son magnifique avant-dernier roman, Le Cri muet de l'iguane (2015), dans lequel il évoque la vie, au quartier populaire de Trénelle, à Fort-de-France, de son grand-père "poilu" (soldat de la Première Guerre Mondiale) et ses exploits militaires. En 1999, il avait obtenu le prestigieux Prix Renaudot pour L'Enfant léopard. Avant lui, seul Edouard GLISSANT l'avait décroché pour La Lézarde (1958).

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Quand un Béké donne des leçons d'antiracisme...
Raphaël Confiant

   On peut penser ce qu'on veut du militant panafricaniste Kémi SEBA et de l'action symbolique qu'il a menée avec une centaine de manifestants au Centre Commercial de Génipa, propriété du plus riche Béké martiniquais, Bernard HAYOT. En effet, s'emparer du seul sucre au nom duquel, nos ancêtres furent mis dans les fers durant des siècles, est gros de signification. On est loin du pillage ou de l'émeute !

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
La mémoire de l'historien Léo Elisabeth honorée
Raphaël Confiant

   Ce vendredi 25 mai, la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l'Université des Antilles organise un colloque dédié à l'historien Léo ELISABETH, décédé en décembre 2016, qui fut l'un des pionniers dans l'étude de la formation de la société martiniquaise au début de la colonisation, au XVIIe siècle donc. Un aéropage d'historiens se penchera sur ses différents thèmes de prédilection d'un homme s'est également intéressé à l'univers de "l'Habitation", à l'esclavage, aux Libres de couleur, à la Révolution anti-Esclavagiste de 1848, à l'œuvre de Victor Schoelcher, au Temps de l'Amiral ROBERT etc.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Souvenirs du Tout-monde…
Raphaël CONFIANT

   Seuls les voyages ont le pouvoir de faire se rencontrer les écrivains. Hors de leur lieu d’origine, ils cessent soudain d’être des gens renfermés et égocentriques. Je n’ai pour ma part rencontré Edouard Glissant que très rarement à la Martinique, mais dans ce qu’il a appelé le « Tout-monde », oui, nous nous sommes souvent vus. Contrairement aux artistes (musiciens, chanteurs etc.) ou aux sportifs, les écrivains ne gagnent pas d’argent ou très peu. Leur seul privilège est de pouvoir voyager un peu partout sans avoir à débourser quoi que ce soit, alors nous en profitons. Les souvenirs les plus forts que j’ai de cet immense écrivain se situent donc forcément hors de notre terre natale, quoique partout où nous allons nous n’avons cesse de parler d’elle, d’évoquer son histoire tragique, sa langue et sa culture déclinantes, l’impasse politique dans laquelle elle se trouve depuis un demi-siècle.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
22 mé : pou nou sòti adan zatrap gloriyaj-la
Raphaël Confiant

   Fok nou koumansé admet ki gloriyé chak lanné, gloriyé pou gloriyé, ka bout adan sa nou pé kriyé gloriyaj (commémorationnisme/commemorationism) kivédi répété chak lanné, akwèdi jako-répet, sé menm plodari-a (discours/speech), sé menm maché épi sèbi a (flambeau/torch), sé menm ispektak tanbou ek lanmizik la. Sé menm kalté bokantaj-pawol la tou.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Faculté des Lettres et Sciences humaines (Martinique) : conférence inaugurale du colloque "Monde arabe et Amérique latine : confluence des dynamiques sociétales" (03 et 04 mai 201)
Raphaël CONFIANT

Bonjou tout moun, bonjour à tous, Sabah el-her

 

    ‘Uraḥḥibu bi-kûm. Khassaten ‘asdiqâ‘ûna min al-3âlam al-3arabi al-ḥâdirîn al-yawma ma3âna.

      Marḥaben bikûm ‘ayyuha l-‘asdiqa’ al-3arab fi-l-Martinîk  wa fi kuliyyât al-‘adâb w-al-3ulûm al-‘insâniyya.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
La déroute de la pseudo-intelligentsia martiniquaise : affairisme, arrivisme et médiocrité intellectuelle
Raphaël Confiant

   Il est difficile de définir dans une colonie ce qu'est une intelligentsia.

   Dans les pays du Nord ce terme renvoie à celles et ceux qui, au-delà de leurs seuls diplômes, s'emploient à penser leur société et son devenir, questionnent le réel, proposent des pistes permettant d'envisager l'avenir ou même lancent des théories hardies, parfois empreintes de saine utopie. S'il est vrai qu'en France et aux USA, pour ne prendre que ces exemples, les "nouveaux philosophes" (BHL, A. GLUCKSMAN, A. FINKIELKRAUT etc.) ont contribué à discréditer quelque peu le magistère de l'intelligentsia, des sentinelles de la pensée continuent vaille que vaille à en maintenir le flambeau : Edgar MORIN, Alain BADIOU, Noam CHOMSKY, Angela DAVIS ec. En Amérique du sud, Walter MIGNOLO, Enrique DUSSEL ou encore Ramon GROSFOGUEL jouent un rôle similaire.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Jean Bernabé, yonn adan sé pli mapipi grangrek nou an
Raphaël Confiant

  Mi anvwala an boug ki té grangrek kité grangrek ka alé adan litérati ek gramè fwansé, menm bagay pou litérati ek gramè laten épi grek ! Mi an boug ki débatjé adan langistik lè larel-katjil tala poko té lanmod ! Epi, mi an boug ki anni désidé mété lentèlijans-li an sèvis lang ek kilti kréyol la kivédi sa moun lontan té ka kriyé "zépon natirel nou". !

   Tit-li sé té Jean BERNABE. I té Neg Lowen, nan li-nò Matnik. 

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
 Ces médias martiniquais que la honte n'effleure jamais...

   77 jours de grève !

   C'est ce qu'à subi il y a quelques mois le PNM (Parc Naturel de la Martinique) lorsque son président, Louis BOUTRIN, conseiller exécutif (indemnités: 2.800 euros par mois), avait décidé de procéder au licenciement du DGS, Ronald BRITHMER (salaire : 7.500 euros bruts par mois) pour un motif parfaitement prévu dans les textes de loi : l'insubordination.

   De quoi s'agit-il ?

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
A propos d'une biographie d'Edouard Glissant (3è partie et fin)
Raphaël CONFIANT

   Il n'est pas obligatoire qu'un biographe soit un grand styliste ni même qu'il soit quelque peu écrivain. Nombre d'universitaires se livrent à cet exercice avec l'habituelle sécheresse de l'écriture académique sans qu'il leur en soit fait reproche. C'est pourquoi il y a de quoi être (agréablement) étonné à la lecture d'"EDOUARD GLISSANT. L'IDENTITE GENEREUSE" de François NOUDELMANN tellement son texte est rempli de vrais bonheurs d'écriture et surtout tant il semble épouser avec élégance les méandres de la pensée de l'auteur du "TRAITE DU TOUT-MONDE". Quelques exemples choisis ici et là :

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
A propos d'une biographie d'Edouard Glissant (1è partie)
Raphaël CONFIANT

   La parution récente de la toute première biographie de l'écrivain martiniquais Edouard GLISSANT dans la prestigieuse collection "GRANDES BIOGRAPHIES" de Flammarion a suscité une réprobation immédiate de la part "d'amis, parents et alliés" comme on dit dans les avis d'obsèques quotidiennement diffusés à la radio en Martinique. Un affidé a même recommandé de ne pas lire l'ouvrage ! Pourquoi ne pas le brûler en place publique pendant qu'on y est !

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
Le jeune garçon syrien et la mort
Raphaël CONFIANT

   Je veux dormir entre vos âmes foudroyées, sable gris et pierraille pour linceul, 

   ô pureté du ciel dans le jour qui s'effondre

   Je veux entendre la rumeur de vos pas, la litanie de vos rires intranquilles

   Le monde à notre entour n'existe plus,

   derrière son calme feinteur, il y a l'inénarrable déluge des bombes, des rockets, des missiles, la fureur orangée des éclairs artificiels

   Je veux dormir, ô père et toi mère éternelle, ma protectrice, mon étoile et tes deux pierres tombales

   entre vos âmes désormais figées,