Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
DE LA PENSEE MARTINIQUAISE (1è partie)
Raphaël Confiant

Il existe une spécificité martiniquaise.

Elle n'est ni dans la musique, ni dans la cuisine, ni dans l'architecture, ni dans la pharmacopée, ni dans la langue, ni dans le magico-religieux, ni dans les techniques de pêche, ni dans les traditions agricoles, toutes choses que nous partageons, hormis d'inévitables variantes, avec les autres îles de l'archipel caribéen.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
CEREGMIA : AUCUNE LIMITE A L'INDIGNITE...

Une énième fois, les magouilleurs du CEREGMIA ne peuvent pas s'empêcher de voler au secours de Fred Célimène, Kinvi Logossah et Eric Carpin convoqués à Toulouse en début de semaine prochaine pour le début de la procédure disciplinaire.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
CAMARADE FIDEL, MERCI DE NOUS AVOIR FAIT PARTAGER TON REVE !
Raphaël Confiant

   Un grand homme est celui qui est porteur d'un rêve et qui veut le faire partager aux autres. Celui de Fidel Castro (et de son ami le Che) était de construire une société nouvelle dans laquelle l'argent ne serait plus roi et qui s'efforcerait d'atteindre l'égalité entre tous ses citoyens. Et s'agissant plus spécifiquement de son pays, Cuba, l'égalité entre Blancs et Noirs, entre hommes et femmes, entre diplômés et non diplômés.  Sans doute est-ce cette dernière forme d'égalité qui est la plus extraordinaire : à Cuba, un médecin (7 ans d'études) ne gagne guère plus qu'un balayeur de rue. 

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LA MORT EN TERRE CRÉOLE
Raphaël Confiant

Le vendredi 31 octobre 2014, la bibliothèque des Anses d’Arlets invitait Raphaël Confiant à donner une conférence sur le thème de « la mort en terre créole ». Un public nombreux s’était déplacé pour l’occasion…

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
“GRAN SANBLE” : L’INTERVENTION DE RAPHAËL CONFIANT (MARTINIQUE-ECOLOGIE)

Dimanche 24 octobre dernier, au Hall de Ducos, le rassemblement des patriotes et démocrates a rassemblé le MIM, le PALIMA, le PCM, le CNCP, le RDM et MARTINIQUE-ECOLOGIE. En l’absence de son président Louis Boutrin, MARTINIQUE-ECOLOGIE a été représentée par son vice-président, Raphaël Confiant. Voici le discours qu’il a prononcé…

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
GLORIYE POUR MAÏOTTE DAUPHITE
Raphaël Confiant

Maïotte Dauphite s’en est allée à l’âge de 92 ans dans la discrétion,celle qu’elle a toute sa vie affectionnée. C’est qu’elle a fait partie de cette catégorie de personnes connues sous le nom d’ « érudits locaux » que les « gran-grek » tiennent en suspicion parce que celles-ci n’ont pas toujours suivi un parcours académique reconnu.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
DE B. BARDOT A V. TRIERWELER : COMPRENDRE L’INDUSTRIE DU LIVRE
Raphaël Confiant

   Les cris d’orfraie poussés par les uns et les autres suite à la publication de « Merci pour ce moment » par l’ex-première dame de la république française, V. Trierweler, révèle chez le plus grand nombre une incompréhension totale de l’industrie éditoriale et chez le plus petit nombre (éditeurs, libraires, critiques littéraire etc.) d’une hypocrisie crasse.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LA LITTERATURE ANTILLAISE AU DEFI DE L’HISTOIRE
Raphaël Confiant

Dans le cadre du 46è Congrès des historiens de la Caraïbe, une conférence grand public, intitulée « Histoire caribéenne et littérature », a été organisée le 12 mai par la BU (Bibliothèque Universitaire) du campus de Schoelcher Martinique. Cette conférence, qui avait pour modérateur Mme Bertho-Lavenir, rectrice de la Martinique, a eu deux intervenants : Cécile Bertin-Elisabeth, professeur des universités, qui a traité de la question de « Réécrire l’histoire en Amérique : le cas du vénézuélien Enrique Bernardo Nunez » et Raphaël Confiant, doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines, dont la communication avait pour titre « La littérature antillaise au défi de l’histoire », communication que l’on peut lire ci-après.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
CENT ANS DE SOLITUDE ET DE TRISTESSE : MERCI, GABO !
Par Raphaël Confiant

Gabriel Garcia Marquez vient de décéder à Mexico à l’âge de 87 ans. L’auteur de « Cent ans de solitude » plonge tous ses lecteurs, ses millions de lecteurs à travers le monde, dans cent ans de tristesse. C’est que nous avions fini par le croire immortel, sans doute parce que la grâce qui imprègne son écriture avait ce pouvoir mystérieux de nous transporter dans cette région de l’âme où l’on cesse de douter de l’être humain.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LAFERRIERE, SAW ET CESAIRE
Raphaël Confiant
Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LETTRE A GERARD DORWLING-CARTER
Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LETTRE A YVES MONTHIEUX
Raphaël Confiant

Cher Yves Monthieux,

Je ne suis d’accord avec presque rien de ce que vous écrivez dans Antilla et divers sites-web de la place, mais je ne suis pas de ceux qui vous vouent aux gémonies parce que vous défendez des idées considérées droitières car j’estime que c’est maintenant, dès maintenant, que nous devons faire l’apprentissage de la controverse, des divergences d’opinion, de la saine polémique, bref de tout ce que recouvre le terme « débat démocratique ». Oui, maintenant, et pas le lendemain matin de l’indépendance. Je vous imagine sourire. Elle n’est pas pour demain, vous entends-je murmurer. Ce n’est pas grave. Mon sujet du jour n’a rien avoir avec cela.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LETTRE A HENRI PIED DIRECTEUR DE LA REDACTION D'ANTILLA
Raphaël Confiant

Mon cher Henri,

J’ai lu avec perplexité ton dernier édito à propos de la crise de l’UAG, notamment la partie qui concerne notre Martinique. Tu me permettras de te dire que je te trouve exagérément pessimiste, voire catastrophiste dans le tableau que tu dresses de notre pays : densité énorme (400 habitants au km2), terres agricoles en voie de disparition rapide, agriculture d’exportation en danger, absence de perspectives pour notre jeunesse frappée par le chômage etc…

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
DE LA LANGUE ET DE LA CULTURE JOUANAKAERIENNES (OU KALINAGUIENNES)
Raphaël Confiant

Le terme « créole » provoquant apparemment une poussée de boutons sur certains individus (moyennement alphabétisés, mais qui se prennent pour des intellectuels), cela ne me gêne absolument pas d’abandonner ce terme au profit, par exemple, du jouanakaérien (de « jouanakaéra » ou « îles aux iguanes », terme avec lequel les Caraïbes désignaient la future Martinique) ou même le « kalinaguien » (de « kalinago » terme par lequel les Caraïbes se désignaient eux-mêmes).

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
MARTINIQUE 1ère : LISA DAVID LICENCIEE « AU CŒUR DE L’ETE »…
Raphaël Confiant

Dans cette étrange contrée qu’est devenue la Martinique, les administrations ont adopté des « horaires d’été ». Tel voisin ou ami vous glisse incidemment, au cours d’une conversation, que son fils ou sa fille « a trouvé un petit job d’été ». Les supermarchés et les publicitaires ne sont évidemment pas en reste. Sauf que si dans le pays qui nous sert de modèle, le licenciement au cœur de l’été est devenu une pratique rarissime grâce à la vigilance des syndicats, voici qu’ici, en Martinique, la télévision d’Etat, MARTINIQUE 1è, vient de l’adopter : la journaliste Lisa David vient en effet, en cette mi-août, d’être licenciée sans préavis ni indemnités.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LA PENSEE EN DEHORS DE L’OCCIDENT
Raphaël Confiant

Si les Etudes postcoloniales se sont employées, à compter de l’ouvrage fondateur d’Edward Saïd, Orientalism (1979), à remettre en question, d’une part, le regard occidental sur le reste du monde, regard à la fois dénigrant et chosifiant, et, d’autre part, à proposer de nouveaux concepts pour penser le monde, le chercheur en Eudes Caribéennes, natif ou non natif, doit se garder d’oublier qu’il a existé partout des formes de pensée étonnamment originales.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
MIMI PATI NAN PEYI SAN CHAPO…
Raphael Confiant

Lè ou t-ap palé ak Mimi Barthélémy, prèmié bagay ki frapé’w, sé jan li t-ap ri. Sé té gnon moun ki té gen gnon gran lanmou pou lavi ak pou moun tou. Jan li t-ap ri, jan li t-ap séré’w nan bra-l, jan li t-ap diskité avè’w, t-ap pèmet ou rèpwan konfians nan lekzistans. Chimen-nou pa kwazé souvan, men chak fwa sa fet, figi Mimi, bel figi Mimi, t-ap pousuiv mwen pandan jou ak jou.

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LE TOMBEAU DES CARAIBES : MEDITATION SUR UNE ABSENCE…
Raphaël Confiant
Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
ILS AURAIENT PRÉFÉRÉ QUE HUGO CHAVEZ RACHÈTE LE PSG

Un leader politique qui organise 6 élections, qui en gagne 5 à près de 65% des votants, élections auxquelles l’opposition a pu participer normalement, peut-il être qualifié de « dictateur » ? Un leader politique qui utilise les revenus pétroliers pour construire des logements pour les plus pauvres, ouvrir des centres médicaux et d’alphabétisation dans les quartiers démunis, qui redistribue des terres aux « peones », mérite-t-il le qualificatif de « populiste » ? Un leader politique qui vend son pétrole à prix cassé au pays pauvres est-il un « démagogue » et un « suppôt du terrorisme international » ?

Le bloc-notes de Raphaël CONFIANT
LE PRETENDU « PRINCIPE GENEALOGIQUE »
Raphael Confiant

Parmi tous les arguments (religieux, moraux, sociétaux etc.) utilisés par les opposants au mariage pour tous en Martinique, il y en a un qui s’il n’a pas la grossièreté des autres, relève, à mon humble avis, du plus haut comique : le prétendu « principe généalogique ». A entendre, ceux qui l’énonce, tel que Y-L. Monthieux, instaurer ce type d’union aurait pour conséquence, surtout s’il était accompagné de la PMA (Procréation Médicale Assistée), de « briser le fil généalogique qui nous unit à nos ancêtres ». Rien que ça !