Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Kows

Kows
Par AFP http://www.liberation.fr/

L'Assemblée de l'île a adopté un statut spécifique de résident, afin d'endiguer la spéculation immobilière et la flambée des prix.

Kows
D.B. avec AFP http://www.20minutes.fr/

Une nouvelle provocation du gouvernement pour Jean-Guy Talamoni, le nouveau président de l’Assemblée territoriale de Corse. Alors que le nationaliste doit être reçu ce lundi après-midi par le Premier ministre Manuel Valls, en compagnie de Gilles Simeoni, président du conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Corse (CTC), Jean-Guy Talamoni n’a pu s’empêcher de lancer une petite pique en sa direction.

« Vous savez bien que je suis indépendantiste »

« La France est un pays ami », a-t-il déclaré ce lundi sur France Info. Repris par des journalistes, il a poursuivi sur cette ligne : « Oui, la France est un pays ami. Vous savez bien que je suis indépendantiste, ce ne sont pas du tout des propos agressifs ou provocateurs. Ce n’est pas une démarche anti-française, c’est une démarche pour être nous-mêmes, ce que nous n’avons jamais cessé d’être, c’est-à-dire une Nation ».

Kows
La chronique de Jerôme Ferrari
par Jérôme Ferrari http://www.la-croix.com/

Trahir un engagement solennel est, on en conviendra, une manière bien peu honorable de commencer l’année. C’est pourtant, à ma grande honte, ce que je m’apprête à faire : je m’étais en effet promis de ne jamais parler de la Corse dans la presse continentale et c’est bien sûr à la Corse que ma première chronique sera consacrée. À ma décharge, je ne pouvais pas prévoir que les nationalistes deviendraient majoritaires au moment même où j’acceptais d’écrire toutes les semaines pour La Croix.

Kows
par Nicole Mar http://www.corsenetinfos.corsica/

Cinq millions d’euros de retards de paiement à l’ADEC, soit la moitié du budget de l’action économique. Des dettes colossales dans tous les offices, agences et services de la Collectivité territoriale de Corse (CTC). Le nouvel Exécutif dénonce une situation financière « dramatique » et « des dérives de gestion » dont il découvre, atterré, l’ampleur : primauté des dépenses de fonctionnement, perte de fonds communautaires, choix de gestion critiquable, manque de visibilité sur les grandes contractualisations… Jean-Christophe Angelini, conseiller exécutif et nouveau président de l’ADEC (Agence de développement économique de la Corse), explique, à Corse Net Infos, que les dettes seront payées, mais les arbitrages, douloureux. Il dévoile, en prime, la feuille de route pour jeter les bases du Riacquistu economicu et construire le développement de la Corse.

Kows
http://www.corsenetinfos.corsica/

Première rencontre délicate et attendue, lundi, en fin d’après-midi, entre les nouveaux patrons nationalistes de la Collectivité territoriale de Corse (CTC) et le Premier ministre d’un gouvernement qui campe fermement sur des positions ultrajacobines. Pendant une heure et demie, de 17h30 à 19h, les présidents de l’Exécutif et de l’Assemblée de Corse, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, tenteront de nouer un dialogue avec Manuel Valls et de plaider la cause de dossiers fondamentaux jusque-là superbement ignorés par Paris, notamment ceux de la langue et des prisonniers politiques. Jean-Guy Talamoni explique, à Corse Net Infos, l’enjeu de cet entretien et revient sur ce premier mois de mandature traversé par trois crises majeures.

Kows
http://www.alta-frequenza.com/

(Alex Bertocchini - Alta Frequenza) - Le nationalisme corse, comme beaucoup de nationalismes, génère-t-il forcément des situations de racisme et de xénophobie ? C'est à cette question que de nombreux médias, dits nationaux, ont tenté de répondre en adoptant, il faut bien le dire, un parti pris bien marqué. L'emballement médiatique qui pendant la trêve des confiseurs a jeté la Corse sur le devant de la scène a, dans la majorité des cas, fait un parallèle entre les événements déplorables des Jardins de l'Empereur et la victoire éclatante des nationalistes aux élections territoriales. Pourquoi cette vision déformée de la réalité des choses de la Corse ?

Kows
Le Vrai du Faux
par Matthieu Mondoloni http://www.franceinfo.fr/

Les débordements racistes à Ajaccio ont été condamnés par le nouveau président de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni. L'élu nationaliste a précisé que "statistiquement il y a moins d’actes racistes en Corse qu’ailleurs en France". C'est vrai.

Selon le dernier rapport de la CNCDH, la Commission nationale consultative des droits de l’Homme, sur le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie, il y a effectivement beaucoup moins d’actes racistes en Corse qu’ailleurs en France.

Kows
http://www.corsematin.com/

En surface, le nouveau maire de Bastia, c'est ce beau gosse des affiches, le regard bleu gris au-dessus d'un sourire séducteur de jeune premier. C'est un orateur doué qui fait résonner ses arguments de mots justes et de formules qui claquent. Une qualité qui a placé sa vie sur deux rails parallèles qui se croisent parfois, la politique et le métier d'avocat.

Kows
Par Antoine Albertini et Ariane Chemin http://www.lemonde.fr/

Pour la première fois, on a vu ses cheveux s’ébouriffer et ses pans de chemise sortir du pantalon. C’était dimanche 13 décembre, à Bastia. Tiré, soulevé et porté en triomphe comme après un match de foot, Jean-Guy Talamoni a laissé apercevoir un visage un brin affolé : « Je n’ai pas l’habitude de plastronner et de fanfaronner », confie-t-il.

Kows

   Depuis que les nationalistes ont accédé au pouvoir à l'Assemblée de Corse, ils ont fait de l'usage de la langue corse une priorité en dépit des cris d'orfraie des politiciens français. C'est ainsi que sur la vidéo ci-après, on voit Jean-Guy Talamoni, président de l'Assemblée de Corse, présenter ses voeux du Nouvel An en langue corse. Son discours est bien évidemment sous-titré en français pour bien montrer qu'il n'a jamais été question d'éliminer la langue française.
   C e n'est pas aux Antilles qu'on verrait pareille chose...

Kows
http://www.huffingtonpost.fr/

POLITIQUE - L'extrême droite est une "idéologie importée" en Corse et "ne devrait pas avoir droit de cité", a estimé lundi le leader indépendantiste et nouveau président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni sur France Inter. Même discours sur Europe 1 quand Gilles Simeoni, le nouveau président du conseil exécutif de Corse, a estimé que le nationalisme corse est "aux antipodes" du racisme et de la xénophobie.

Kows
www.ensemble-fdg.org/

Deux événements graves se sont succédé à Ajaccio, à quelques heures d’intervalle. Ils ont suscité une grande émotion et une vive indignation en Corse et bien au-delà.

Kows
http://www.corsematin.com/

Président sortant du comité économique et social européen, Henri Malosse avait apporté son soutien aux nationalistes lors des territoriales. Il plaide pour une "émancipation" de l'île qui passe surtout, selon lui, par l'Europe

Kows
http://www.alta-frequenza.com/

(Francescu Maria Antona - Alta Frequenza) - Une réunion se tient actuellement à l'assemblée de Corse entre des élus insulaires et des représentants de la communauté musulmane. Gilles Simeoni, le président de l'exécutif de Corse, Jean-Guy Talamoni, le président de l'assemblée de Corse, mais aussi d'autres élus, comme Laurent Marcangeli, le député-maire d'Ajaccio et Pierre-Jean Luciani, le président du conseil départemental de la Corse-du-Sud, ont tenu à recevoir une délégation de la communauté musulmane, après s'être rendus à la caserne des pompiers à Ajaccio afin d'apporter un total soutien aux pompiers agressés et à l'ensemble de la profession. 

Kows
Communiqué
A MANCA http://www.a-manca.net/

Suite à l’agression dont ont été victimes des pompiers du centre de secours d’Aiacciu, un rassemblement de soutien s’est déroulé devant les grilles de la préfecture de région. L’émotion légitime d’une partie des manifestants et les nombreux communiqués de soutien ont été récupérés par des groupes d’extrême droite parfaitement identifiés. Les images diffusées par les médias et le contenu de messages qui ont circulé sur les réseaux sociaux constituent les preuves formelles de la présence de ces derniers.

Kows
httfr.news.yahoo.com

Les nouveaux dirigeants nationalistes de Corse ont fermement condamné lundi les manifestations racistes du week-end à Ajaccio, aux "antipodes" de leur conception de l'île, et ont appelé à "l'apaisement". "Il faut revenir à une situation apaisée", a déclaré le président de l'Assemblée, l'indépendantiste Jean-Guy Talamoni, lors d'une visite à la caserne des pompiers dont l'agression, le soir de Noël, a déclenché plusieurs jours de manifestations, émaillées de dérapages xénophobes.

Kows
http://www.tdg.ch/

Virage autonomiste. Exprimant leur ras-le-bol à l'égard de la Métropole, les électeurs de Corse ont pris de court le pouvoir central en portant pour la première fois un tandem nationaliste à la tête de l'île.

Kows
http://www.corsematin.com/

On ne voudrait pas avoir à choisir ni par quoi ni par où commencer. L'embuscade plutôt que le saccage, la lâcheté plutôt que l'infamie, tant les deux actes, le guet-apens contre des pompiers et des policiers venus porter secours dans le quartier de l'Empereur à Ajaccio, et la profanation d'un lieu de prière dans cette ville, soulèvent une même indignation, et relèvent, pour leurs auteurs, de la même indignité.

Kows
Par Romain Herreros http://www.huffingtonpost.fr/

ISLAMOPHOBIE - "Arabi fora", "on est chez nous"... Les slogans lancés par les "manifestants" au moment de l'attaque de la salle de prière musulmane de la cité des Empereurs à Ajaccio vendredi 25 décembre, ont une connotation nationaliste et xénophobe indéniable. Très vite, du côté des représentants autonomistes fraîchement élus à la tête de la région, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni, on a tenu à éviter tout amalgame entre aspirations nationalistes corses et xénophobie ou racisme.

Kows
http://www.corsematin.com/

Ainsi donc, pour une poignée de mots prononcés dans une très vieille langue qui ne menace rien ni personne puisqu’elle même se trouve gravement menacée d’extinction, la France, sixième puissance mondiale, nation riche et puissante parmi les nations riches et puissantes, titulaire d’un siège permanent au conseil de sécurité des Nations unies, disposant de la foudre atomique, fille aînée de l’Eglise et patrie des Arts et des Lettres, la France dont les armées combattirent du Mexique au Tonkin et du Sahel à la Norvège, se trouverait donc au bord de l’implosion, comme ébranlée dans ses fondements, par un discours en langue corse d’une durée très exacte de sept minutes et trente-sept secondes.