Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Gwadloup

Gwadloup
   PAYSAGE POUR FILMS DE PASSAGE OU PAYS DE CRÉATEURS ?
Lettre ouverte au Président Ary Chalus
Frantz Succab

   Monsieur le Président,

   Peu après votre élection, vous m’avez fait l’honneur de m’inviter à devenir membre bénévole du Comité de Lecture qui anime le Fonds de coopération cinématographique et audiovisuel. De quoi s’agit-il ?

Gwadloup
S. TELCHID : Lonnè é Rèspé ba-w !

Ni on tan, lè dé moun té ka kontré, dé nonm, dé fanm, on nonm on fanm,  oswa lè on moun té ka rivé adan on sanblé, i té ka di : Lonnè ! épi lòt-la oben sé lézòt-la té ka réponn Respé !

Gwadloup
Livre blanc : Université de Fouillole, la machine à casser les jeunes

Pointe-à-Pitre. Jeudi 11 octobre 2018. CCN. Depuis dix ans, le journal lycéen et étudiant Rebelle ! publie chaque mois des articles où les étudiants racontent les problèmes qu’ils rencontrent sur le campus de Fouillole.

Gwadloup
Guadeloupe. Université de Fouillole : Justice pour Wendy

Pointe-à-Pitre. Mercredi 3 octobre 2018. CCN. Wendy était étudiante en première année de droit l’an dernier. Elle ne peut pas passer en deuxième année à cause des erreurs de la faculté.

Gwadloup
Pôle Guadeloupe : une étudiante se plaint de la perte de sa copie en Faculté de Droit

     Des étudiants manifestent à Fouillole, Pôle Guadeloupe de l'Université des Antilles, contre ce qu'ils estiment être une injustice contre une étudiante qui affirme qu'une de ses copies a été perdue, ce qui lui a valu de ne pas pouvoir passer en année supérieure.

      Elle ajoute avoir par la suite retrouvé ladite copie sous une porte de la faculté de Droit et d'Economie, copie qui portait la note de 17/20. Un Collectif s'est monté pour pouvoir défendre l'étudiante qui est décrite comme une "malheureuse", terme créole désignant quelqu'un d'extraction modeste...

Le bloc-notes d'Hector POULLET
Profanation de la stèle Henri Sidambarom à Capesterre Belle-eau
Hector Poullet

   C’est l’indignation générale en Guadeloupe. La population capesterrienne elle-même ne comprend pas. Qui a pu se permettre de salir et profaner le buste d’une des plus grandes figures historiques et symboliques de notre vivre ensemble en Guadeloupe ?  

Gwadloup
l'UGTG apporte son soutien à Philippe Aurore

Monsieur le Ministre,

L’UGTG a été saisie par le Comité Martiniquais de Vigilance de l'Enseignement Agricole du cas de Monsieur Philippe AURORE, directeur du EPLEFPA de Croix Rivail en Martinique qui, arbitrairement muté par votre Ministère pour l'année scolaire 2017/2018 à la DAAF de Guadeloupe, a obtenu du Tribunal administratif de Basse Terre une décision datée du 29 juin 2018 annulant votre arrêté de mutation et le réintégrant sur son poste de Croix Rivail en Martinique.

Gwadloup
Quand Victorin Lurel déprogrammait l'ex-CEREGMIA

     En dépit de l'indécent matraquage fait par certains médias (RCI, KMT etc.) suite à la révocation du trio du CEREGMIA par le CNESER (Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) afin de tenter de redonner une forme de crédibilité à Fred CELIMENE, Kinvi LOGOSSAH et Eric CARPIN, les faits sont là et bien là. Il suffit, pour ne prendre que cet exemple, de lire le courrier ci-après adressé par Victorin LUREL, alors président du Conseil Régional de Guadeloupe, à la gouvernance de l'Université des Antilles à propos des fameux dossiers INTERREG.

   Merci à la personne de la Région Guadeloupe qui nous a transmis le document ci-après (notre adresse-mail : montraykreyol@gmail.com)...

Gwadloup
Corruption en Guadeloupe : un peu, mais pas trop, selon Transparency International
Par Amandine Ascensio

Une carte collaborative de la corruption, lancée par Transparency International comptabilise les affaires de corruption, en France.

Gwadloup
VICTORIN LUREL: «SERGE LETCHIMY VIENT ICI, EN GUADELOUPE, DEFENDRE PERSONNELLEMENT CEREGMIA»

Sur RCI (Radio Caraïbes International), jeudi 23 octobre 2014, le président du Conseil régional de la Guadeloupe, Victorin Lurel, a répondu à son homologue martiniquais à propos du cyclotron et d’autres sujets qui opposent la Guadeloupe et la Martinique.

Gwadloup
Zo a Richepance pa tini hak a fè adan péyi an nou !

 

    Davwa yo pa ka giè montré timoun an nou istwa a la Gwadloup lè zot vwè yo lékol, tini on paket moun ki toujou pa sav ki moun jénéral Richepance té yé. Boug-lasa sé li Napoléyon Bonapat té voyé pou woumet lesklavaj adan péyi Gwadloup piskè, kon onlo moun pa savé non pli, la Révolision fwansé té aboli'y an 1793. Lè zot vwè révolision-la kalpaté, Napoléyon rivé pwan pouvwa-la é i désidé met chenn an pié a Neg on déziem fwa.

Gwadloup
Eskè péyi-la pa ka maché si tet ?

   Déparfwa, ou oblijé pozé'w keksion-lasa lè ou ka vwè jan sèten moun ka konpowté yo an Gwadloup. Pa ekzanp, jou la Fwans té gangné Mondial foutbol la, on paket moun enki sanblé adan estad a Bé-Maho èvè drapé blé-blan-wouj an men a yo é yo komansé dansé, gélé é chanté La Marseillaise. 

Gwadloup
Quand l'historien Raymond Gama tacle les révisionnistes qui cherchent à réhabiliter Richepance

   Depuis quelques années, un certain nombre d'historiens, parmi lesquels des universitaires, tentent sans vergogne de lisser l'image de la période esclavagiste. Arès s'être efforcés de démontrer que le sort de "l'esclave français" était bien meilleur que celui de son alter ego anglais ou espagnol, après avoir trouvé d'éminentes vertus protectrices au tristement célèbre "Code Noir" (1685), voici qu'aujourd'hui ils reviennent à la charge pour rien moins que dédouaner le général RICHEPANCE qui rétablit l'esclavage en Guadeloupe. Cela avait entraîné une insurrection, menée par IGNACE, DELGRES et MASSOTO, qui fit près de 10.000 morts dans le camp des Nègres et vit malheureusement la défaite des insurgés. Et le suicide de DELGRES et de ses compagnons à Matouba.

   Comme l'explique l'historien Raymond GAMA, dans la vidéo ci-après (interview sur CANAL 10 Télévision), il s'agit là ni plus ni moins de révisionnisme historique. En clair d'un, pour le moins, scandaleux traficotage des faits en vue non seulement de réhabiliter des bourreaux, mais aussi de dédouaner l'Etat colonial français. Les agents de ce révisionnisme sont d'ailleurs récompensés par ce dernier qui leur octroie des sinécures dans des officines, souvent parisiennes, liées à l'Outremer.

   Il est à noter enfin que le révisionnisme est sévèrement puni par la loi lorsqu'il concerne la destruction des Juifs d'Europe (obscurément appelée "Shoah") et l'antisémitisme en général. Par contre, s'agissant de l'esclavage des Nègres, on peut raconter tout et n'importe quoi, falsifier l'histoire comme le font les zélateurs de RICHEPANCE, cela ne gêne pas les autorités françaises...

Gwadloup
L’Humanité gagne son procès contre un patron béké

En 2015, Jean et Martin Huygues-Despointes avaient poursuivi notre journal pour diffamation. Le tribunal correctionnel de Paris vient de nous donner raison.

Gwadloup
OSER GUADELOUPE ENSEMBLE
Frantz Succab

   Sur l’avenir statutaire de la Guadeloupe la balle semble être remise au centre du débat politique, mais en catimini. Comme si la question n’avait jamais été disputée. Pourtant, qu’on la crie sur tous les toits ou qu’on la taise, elle  est constitutive de l’histoire politique de la colonie. Sous-jacente en pleine guerre anti-esclavagiste, dans un contexte qui liait en un combat, similaire à leurs yeux, Haïti et Guadeloupe ; informulée mais présente dès la période post-abolitionniste quand les nègres faisaient leur entrée en politique, notamment avec Boisneuf ; option dialectiquement contraire, quoique silencieuse, lors du choix de la départementalisation.

Gwadloup
"Enseigner les danses et musiques traditionnelles en  milieu scolaire caribéen : Quels enjeux ?"
Paulette Durizot Jno-Baptiste

   SEMAINE DU CREOLE 

   COMMUNICATION DE PAULETTE DURIZOT JNO-BAPTISTE

   Docteur en anthropologie de l'éducation de l'université des Antilles

   Correspondante académique du réseau des écoles associées à l'UNESCO (2009-2018)

   Coordonnatrice de la collection Les cahiers créoles du patrimoine de la Caraïbe, coéditée par le rectorat et le Canopé (2000-2018)

   Mémorial Acte 16 mars 2018

Le bloc-notes d'Ernest PEPIN
Inauguration de la Médiathèque
Lamentin
Ernest Pépin

Monsieur le maire de Lamentin
Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal
Mon bel amour
Mes chers parents
Mes chers amis
Vous tous en vos grades et qualités

Gwadloup
Guadeloupe: l'agriculture tente de reconquérir l'assiette de ses habitants

Dominée par les cultures d'exportation, la canne et la banane, l'agriculture guadeloupéenne ne permet pas de nourrir la population de l'île, une situation aux origines complexes que les acteurs du monde agricole tentent de changer.

Gwadloup
HALTE aux MASSACRES en PALESTINE SOUTIEN au COMBAT du Peuple PALESTINIEN
UGTG

L’UGTG
- Dénoncent les massacres perpétrés par l’Etat Israélien en Palestine
occupée. Une nouvelle fois les militaires israéliens ont tiré faisant un carnage,
tuant hommes femmes et enfants palestiniens.

Gwadloup
Quand Jean Bernabé analysait une fable créole de François Marbot (1844)...
Marie-Noëlle RECOQUE-DESFONTAINES

« Ecrire la domination » sous la direction de Gerry L’Etang et Corinne Mencé-Caster

Caraïbéditions-Université, 2016

 

Dans cet ouvrage collectif daté de 2016, les auteurs développent une réflexion scientifique sur différents modes de domination. Ils inscrivent leurs travaux dans le cadre des études décoloniales, lesquelles se différencient des études postcoloniales propres aux Etats Unis, dans la mesure où elles intègrent des penseurs caribéens comme Fanon ou Glissant. Corinne Mencé-Caster attire l’attention sur le fait que l’entreprise est difficile car « il n’est guère possible dans une telle démarche, de faire fi de la posture du sujet écrivant ». Les chercheurs sont à la fois ceux qui utilisent des savoirs et des concepts acquis auprès du « dominant » pour  déconstruire des discours, dont ils seraient à même de percevoir la dimension de « domination », sans cesser de se reconnaître eux-mêmes, de manière plus ou moins explicite, comme « dominés ». Parmi les auteurs ayant relevé le défi, on trouve l’universitaire, essayiste et linguiste martiniquais Jean Bernabé, décédé au mois d’avril 2017. Sa contribution s’intitule : « Les avatars de la domination coloniale et la formation des personnalités collectives guadeloupéenne, guyanaise et martiniquaise : contentieux et contrastes. »