Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Archives

Archives
La propriété des terres outre-mer, un vrai casse-tête

La « politique foncière » en faveur des « descendants d’esclaves » souhaitée par la ministre de la justice Christiane Taubira serait difficile à mettre en œuvre.

Le statut du foncier outre-mer est complexe, les « descendants des maîtres » n’étant plus aujourd’hui les seuls propriétaires.

 

Archives
1935 : La marche de la faim en Martinique

Le 11 février 1935, à l’aube, plus d’un millier d’ouvriers et ouvrières agricoles, en vêtements de travail, envahissent à la surprise générale les rues de Fort-De-France et s’installent silencieusement devant le palais du gouverneur. Ils exigent l’annulation d’une baisse de leurs salaires, déjà les plus misérables de Martinique, et la libération de l’un de leurs représentants, arrêté la veille. Ce mouvement qui surprend la capitale va réussir à faire reculer les « békés » qui contrôlent l’économie de la canne à sucre et prétendent depuis des décennies qu’ils sont au bord de la faillite.

Archives
Guadeloupe. Quand les patrons se voient en maîtres

La CGT privée de ses moyens pour avoir dénoncé 
l’héritage négrier de deux frères békés.

Archives
Outre mer : sortir de l'économie coloniale

Les violences à l'île de La Réunion contre la vie chère ont permis à certains de découvrir que se nourrir dans ce département d'outre mer coûtait 36% plus cher qu'en métropole. En cause : une économie coloniale dans laquelle quelques familles contrôlent le commerce.

Archives
Crédit Martiniquais : peines de prison ferme

Deux des cinq personnes jugées en juin 2011 pour escroquerie, abus de biens sociaux et recel d’abus de pouvoir dans l’affaire du Crédit Martiniquais ont été condamnées mercredi par le tribunal correctionnel de Fort-de-France à des peines de prison ferme, a-ton appris jeudi auprès du palais de justice de Fort-de-France, en Martinique.

Archives
Crédit martiniquais, l'état banque pour les bekes.Au moins 300 millions de fonds publics pour la banque privée

Le monde bancaire est renversant. Hier, le ministre de l'Economie,

Jean Arthuis, a annoncé le plan de sauvetage d'une banque privée, le Crédit martiniquais. L'air du temps était pourtant à dénoncer la mauvaise gestion des banques publiques, à privatiser au plus vite. Mais les DOM-TOM ne font pas partie de la métropole. Les dirigeants du Martiniquais ont été débarqués, et un responsable des Caisses d'épargne, Alain Dennhardt, nommé administrateur provisoire. Arthuis, qui tient à demeurer ministre jusqu'au bout, a annoncé que tout le monde sera mis à contribution: l'Etat, les banques, les actionnaires du Martiniquais.

Archives
EN MARTINIQUE UN BEKE RACISTE DECORE
thelinkfwi.wixsite.com

En 2009, il avait créé la polémique avec ses déclarations sur le métissage dans un documentaire de la Chaîne Canal +.  Malgré ses propos jugés racistes il avait été relaxé par le tribunal, voilà qu'Alain HUYGHES-DESPOINTES chef d'entreprise béké a été décoré dimanche lors de la fête patronale de la commune de Case-Pilote. Un hommage lui a même été rendu.

Archives
Le groupe GBH = Groupe Bernard HAYOT ou la fortune même en période de grande crise mondiale.
lamartinique.blogvie.com

Au moment où j’écris cet article nous sommes le jeudi 8 septembre 2011. Pourquoi ce titre ? Tout simplement qu’en ce jeudi 8 septembre 2011, l’actualité radiophonique, télévisuel, voir papier annonce le résultat de « Challenge » : http://www.challenges.fr/classements/fortune/ que le groupe martiniquais dont les activités se situent dans la grande distribution, et la concession de véhicules sous le nom de GBH pour faire simple Bernard HAYOT et sa famille venait de se positionner à la 173 place des plus grosses fortunes de France avec une fortune estimé à 250 millions d’euros.

Archives
Quand Hayot nique Caillé
François GILLET
C'est "La Lettre de l'océan Indien", organe de presse confidentiel, mais bien informé, qui nous l'apprend : "Groupe Bernard Hayot tient sa revanche". "Michel Lapeyre, le directeur général du Groupe Bernard Hayot à la Réunion, apparaît comme le grand bénéficiaire des déboires financiers de François Caillé", raconte la L.O.I. Bon, on apprend pas grand chose, tant les déboires du groupe Caillé ont fait la une des médias réunionnais.
En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/4543367/quand-hayot-nique-caille/#633dv3DE1cHsbQ...
Archives
Hayot vlé krazé travayè Carrefour !
ugtg.org

Le puissant Groupe Financier Hayot, qui contrôle déjà plus de 50% du commerce an péyi an nou (Toyota, Renault, Mr Bricolage, Casino, Caterpillar, Hertz, etc….) continue son expansion en Guadeloupe en achetant, depuis quelques mois, des terres agricoles certainement à des fins immobilières.

Archives
Quelle place pour les "Békés" à la Réunion ?
zinfos974.com

Un nombre croissant de patrons "Békés" s'installe à la Réunion. Au delà de l'effet d'aubaine à court terme, il convient de s'interroger sur les conséquences de ces arrivées sur le tissu économique réunionnais.

Archives
Guadeloupe et Martinique : les racines de la colère
convergencesrevolutionnaires.org

L’ampleur de la mobilisation en Guadeloupe et en Martinique exprime un malaise profond qui ne date pas d’hier. L’exploitation que l’on connaît en France s’y double d’un ostracisme vis-à-vis des Antillais, descendants d’esclaves. Après l’abolition de l’esclavage en 1848, les maîtres ont été dédommagés de la « perte » de leurs esclaves et ont conservé leurs terres. Les esclaves sont devenus des salariés, traités avec le plus grand des mépris par leurs anciens maîtres et leurs descendants. Témoin ce béké martiniquais, Alain Huygues Despointes, qui, devant des caméras de télévision (sur Canal +), pérore sur les bons côtés de l’esclavage et la nécessité de conserver une race pure, sans mélange avec ceux que son clan considère comme « des nègres ». Ce monsieur y est allé si fort que le Parquet de la Martinique, devant le tollé, a ouvert une information judiciaire pour « apologie de crimes contre l’humanité et incitation à la haine raciale » .

Archives
Antilles : enquête sur le GBH, symbole de la « profitation »
humanite.fr

Le chiffre d'affaire du groupe dominant la grande distribution dans les départements d'outre-mer, a doublé en 6 ans. La famille Hayot est classée au 119ème rang des fortunes de France.

Archives
DOM-TOM – Des fortunes bâties  sur l’esclavage, l’exploitation des peuples
sitecommunistes.org

78% des Français approuvent la lutte dans les DOM-TOM,  désaveu cinglant pour le patronat et le gouvernement. L’injustice est criante, le chiffre d’affaire du groupe GBH a doublé en 6 ans. Celui-ci est passé de 1 à 2 milliards d’euros entre 2002 et 2008. La famille Hayot qui dirige le groupe GBH, est classée au 119ème rang des fortunes de France, héritière d’une fortune opulente bâtie sur l’exploitation de la canne à sucre par l’esclavage. Elle occupe une position dominante à la Martinique et à la Guadeloupe avec la complicité des gouvernements qui se sont succédés en France. Cette position de monopole, il l’exerce aussi en Guyane, Nouvelle-Calédonie, Réunion. Il domine, exploite, saigne les habitants de ces régions de par sa position de quasi-monopole dans tous les secteurs de l’économie. La famille Hayot a vu sa fortune passer de 300 millions d’euros en 2007 à 350 millions en 2008, une fortune bâtie sur l’austérité salariale, l’exploitation. Cet argent appartient au peuple.

Archives
Békés : une affaire d'héritage
lemonde.fr
Derrière les revendications des manifestants guadeloupéens et martiniquais suppure la plaie jamais soignée de l'esclavage.
Archives
Sur les traces du commerce triangulaire. Martinique, terre de castes. Les descendants des colons sont restés les maîtres. Dans les affaires et dans les têtes.
liberation.fr

Archives
« L’économie de nos îles est dominée par huit familles de Békés »
temoignages.re

Éclairage sur la lutte des Antillais par Michel Branchi, économiste martiniquais

Archives
L'héritier de la famille Hayot accusé d'agression sexuelle en Martinique
zinfos974.com

Les Réunionnais connaissent bien le groupe Bernard Hayot (GBH), propriétaire entre autres à la Réunion des marques Renault, Danone, Carrefour, Décathlon et Mr Bricolage. Du lourd donc... Un groupe qui pèse 1,8 milliard de chiffre d'affaire et qui compte 6.000 employés.

Archives
Festival "ETONNANTS VOYAGEURS" (1994) : quand Patrick Chamoiseau et Raphaël Confiant dialoguaient avec l'écrivain breton Pierre-Jakez Hélias

   Pierre-Jakez HELIAS, auteur du formidable "cheval d'orgueil"), est l'écrivain qui a donné à la langue bretonne écrite ses lettres de noblesse. Avant lui, il y a eu  la plusieurs fois centenaire oraliture bretonne (contes, proverbes, chants etc.) ainsi qu'un certain nombre de poètes et de fabulistes bretonnants, mais aucun n'était parvenu avent lui à atteindre un tel niveau de littérarité. En 1994, comme on peut le voir dans la vidéo ci-après, lors du 5è Festival littéraire "ETONNANTS VOYAGEURS", à St-Malo, il est confronté aux auteurs martiniquais Patrick CHAMOISEAU et Raphaël CONFIANT avec lesquels il aura un fructueux dialogue...

Archives
HARLEM DESIR, CONDAMNE POUR EMPLOI FICTIFS
Baptiste Legrand http://tempsreel.nouvelobs.com/

La condamnation est ancienne, mais elle offre un angle d'attaque aux adversaires du nouveau n°1 du PS.