Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Matinik
Kilti Zendien-Kréyol
Poème inédit de Max Rippon : « Nou pa ka sanm mé nou ansanm »
Kébek
EST FIÈREMENT SOULIGNÉE À L’HÔTEL DE VILLE DE MONTRÉAL
Dènié liv ki paret
UN ROMAN DE RAPHAEL CONFIANT
Ezkadi (Péyi Bask)
(20 septembre 2007)
Matinik
par André LUCRECE (Ecrivain, sociologue) et Louis-Félix OZIER-LAFONTAINE (Sociologue)
Kébek
Spécial chlordécone et paraquat
Sen-Domeng
Matinik
Gwadloup

Depuis une trentaine d'années, on assiste à l'émergence d'une norme
endogène du français aux Antilles, c'est-à-dire à une manière particulière, spécifique, d'utiliser la langue de Molière.

Hector Poullet, Florence et Ralph Ludwig exposent ici le cas du "français guadeloupéen". Ce texte a été publié dans "L'Arpenteur inspiré" qui est un hommage à la carrière du professeur Jean Bernabé, publié aux éditions Ibis Rouge en 2006, cela sous la direction de Robert Damoiseau et Raphaël Confiant, enseignants à l'UAG (Université des Antilles et de la Guyane).

Eta-Zini

INFORMATIONS INTERNATIONALES
11 septembre 2007 N° 252 Prix 0,50 euro
Dossier d’informations hebdomadaire édité par
l’Entente internationale des travailleurs et des peuples

Klowdékòn é parakwat
Sen Bart
remanié en juin 2008
Nich pédagojik

Il est désormais admis que la traduction est l'un des meilleurs moyens
pour une langue minorée et confinée dans l'oralité d'accéder à ce que Jean
Bernabé (1975) appelle "la souveraineté scripturale". Pour le créole, le
moment est venu de s'en saisir et fort heureusement, les traductions se
multiplient à travers les différents pays créolophones. En témoigne la
traduction ci-contre, par l'écrivain martiniquais Jean-Marc ROSIER, de la
pièce de théâtre d'Albert CAMUS intitulée "CALIGULA".

Le bloc-notes de Jean BERNABE

L’un des trois auteurs de l’ELOGE DE LA CREOLITE (1991), Jean Bernabé, linguiste et romancier, a rendu dernièrement hommage au Nègre Fondamental lors d’une conférence à l’Atrium.