Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Matinik
Arrêts de la Cour de cassation : communiqué du MIR, du CNR et du Comité du 10 mai

La cour d’appel de Fort de France vient de rendre en janvier 2022 deux arrêts qui portent la marque indélébile du déni de justice des afro descendant par la Justice française.

Matinik
SAINT-PIERRE : Travaux de ravalement de façades - phase 2

Le maire de la ville de Saint-Pierre informe ses administrés et les usagers de la route…

Le Bloc-notes de Jid
KRÉYOLAMAJ BA Arman NIKOLA
Jid

Menmsi nou pa an mwa dawou, an gwo kout tonnè fet an siel Matinik vandrèdi oswè, Arman Nikola pati monté an filao.

Billet du Jour
L'Affaire des "Archives de la Région/Ceregmia" n'a aucun rapport avec le scandale du CEREGMIA

      ...ou, plus exactement, elle n'en ait qu'une des nombreuses ramifications qui n'est pas directement liée au scandale lui-même. En effet, c'est ce dernier, suite à un rapport du Sénat et deux rapports accablants de la Cour des comptes sur la disparition, pendant deux décennies, de près de 12 millions d'euros dans la comptabilité de l'Université des Antilles, qui avait vu la révocation de l'université et la radiation à vie de la fonction publique des responsables de cet ex-groupe de recherches en économie : Fred CELIMENE, Kinvi LOGOSSAH et Eric CARPIN.

Média
Armand Nicolas : Disparition du grand éveilleur de conscience par Fernand Papaya
Fernand Papaya

Armand Nicolas vient de nous quitter à l’âge de 97 ans. Evoquer sa mémoire c’est revivre des décennies de travail acharné pour réveiller les consciences endormies par des siècles de colonisation, d’asservissement, de soumission supportés par des hommes et des femmes arrachés de leur terre d’Afrique et rendus en esclavage sur le sol de Martinique.

Vakabonnajri
Risibles guéguerres martinico-guadeloupéennes

   Sur les réseaux sociaux circule une photo (la première de celle qui illustre cet article) annonçant que l'ARS (Agence Régionale de Santé) de la Guadeloupe aura un nouveau directeur. Son nom est indiqué avec la mention "martiniquais d'origine".

Le bloc-notes de Robert BERROUET-ORIOL
Lettre ouverte au MIT Department of linguitics : « Pour promouvoir  une lexicographie créole de haute qualité scientifique »
Robert Berrouët-Oriol

Montréal, le 1er février 2022

 

Monsieur le Directeur,

Chers collègues,

Billet du Jour
Montray Kréyol salue la mémoire d'Armand Nicolas

   La Martinique vient de perdre un grand homme. 

   Armand Nicolas aura lutté toute sa vie pour l'émancipation du peuple martiniquais d'abord en tant que secrétaire du PCM (Parti Communiste Martiniquais) à une époque où l'oppression des travailleurs, notamment de la canne à sucre, était à son apogée. Cette époque où les forces dites de l'ordre n'hésitaient à ouvrir le feu lors des grèves "marchantes" qui ont scandé le 20è siècle et à saisir régulièrement le journal du Parti Communiste Martiniquais, Justice (l'un des plus vieux organes de presse de la Caraïbe francophone), la ploutocratie n'hésitant pas, elle, à faire assassiner un autre grand Martiniquais, André Aliker, son rédacteur en chef.

Le bloc-notes de Jean-Marie NOL
La Guadeloupe malade de la paresse du savoir et la Martinique prisonnière de l'ignorance des faits économiques ?
Jean-Marie Nol

  La rue se fait toujours entendre en Guadeloupe et en Martinique. Des manifestations sont récurrentes depuis sept mois et l'impasse est plus que jamais très présente au niveau dialogue sur une sortie de crise. Mais le plus consternant, c'est que l'on assiste encore ces jours-ci à des exactions multiples contre des mairies, des écoles et des entreprises.

Rigoladri
Quand le président Letchimy snobe le président Macron (ou révolte dans un verre d'eau)

   C'est un geste qui demeurera à jamais gravé dans l'histoire de la lutte anticoloniale martiniquaise, un geste d'une puissance et d'une portée absolument inouïes qui préfigure à n'en pas douter ce jour nouveau où le vaillant peuple de Matinino se lèvera comme un seul homme (comme une seule femme aussi) pour dire non à la Bête coloniale et à ses ramifications immondes qui, depuis bientôt quatre siècles, l'empêche de trouver sa juste place dans le cortège des nations et de se ceindre le front du pourpre de la dignité et de la gloire.

Matinik
Vidé vaksen
Kréyolad 908
Jid

Simenn-tala té tibren mouvmanté apré Gouvelman désidé oblijé moun pran vaksen a partir di lendi pou yo pé alévini toupatou. Dé brakaj bijoutri fet an plen lajounen. Lapolis mété lapat anlè twa anpami yo, dot ka kouri toujou. Sé bijoutié-a ja di, oben yo ké défann kò-yo, oben yo ké fèmen an manniè définitiv.

Vakabonnajri
Si c'était un Béké-pays ou un Béké-France qui avait été interviewé...

   Chaque jour davantage la Martinique touche le fond. Pourquoi ? A cause de l'opposition à un vaccin que 5 milliards d'habitants de notre planète ont déjà pris sur les 7 que compte cette dernière. Cela avec à peine 1,5% de conséquences graves c'est-à-dire presque aussi peu que les accidents d'avion.

Lajistis
Le député François Pupponi condamné à 5.000 euros d'amendes pour abus de bien sociaux/ Montray Kréyol condamné à 33.000 euros pour atteinte à la présomption d'innocence d'un radié de l'université

   Jour après jour nous constatons que la proportionnalité des peines n'est pas respectée par la justice en Martinique. Le dernier exemple en date est celui du député François PUPPONI.

Gwadloup
Mafia Gwada, flic ripou, élus complices, patrons complaisants

     Si ce qu'écrit Le Canard enchaîné dans sa dernière édition est avéré, eh bien on en apprend de belles sur les émeutes qui ont secoué la Guadeloupe les semaines dernières ! Tout comme en Martinique, ne serait-il pas grand temps que les vrais anticolonialistes se démarquent de la racaille et des gangs ?

Birkina-Faso
La Martinique au Festival International de Danse de Ouagadougou

Christiane Emmanuel, Marraine du Festival avec 10 autres chorégraphes venues du monde entier, participe actuellement au Xème FIDO au Burkina Faso, à l’invitation de Irène Tassembédo.

Billet du Jour
Braquages de bijouteries, incendies de restaurants, vidés carnavalesques sur l'autoroute : y a-t-il encore un ordre public en Martinique ?

   Pendant que le multi-président de la CTM (par ailleurs président du PPM, Président de la Conférence des Présidents des RUP etc.) multiplie promesses et affichages aussi mirobolants que les 5.000 emplois et les 12 zones d'activité qu'il avait promis en 2015, la Martinique semble sombrer dans l'anarchie.

Ayiti
Haïti, Alerte Rouge
Par Pierre D. EDUGÈNE

Une situation kafkaïenne règne en Haïti. L’État s’effondre. Le pays se délite. Beaucoup de haïtiens ne se reconnaissent plus dans cette société haïtienne d’aujourd’hui. Mieux, ne reconnaissent plus leur pays tout simplement. Mais, Ils s’accrochent durement à l'idée d'un lendemain meilleur. Pourtant, malgré cet espoir, le pire est encore à venir. Le savent-ils ? Car, selon la majorité de très respectables instituts de climatologie, la crise climatique devra frapper brutalement aux portes d’Haïti. Très peu de haïtiens en sont aujourd’hui conscients. Et la plupart de leurs dirigeants inclus.

Matinik
Éleksion ovantatè
Kréyolad 907
Jid

Mwa janvié-a sé prèmié mwa lanné-a. Eben Parti kominis fété 101 lanné jounal «Justice» ek i chonjé an brital militan yo asazinen, pas i té kont lenjistis, André Aliker. Mardi 11 janvié yonndé militan dépozé an jeb anlè tonm-li an Senmitiè Lalvé ou si zot lé Senmitiè Lérich. Pa té ni anlo militan, mé dot ja ka chonjé éleksion ka vini. Ni prézidansiel an mwa’d mas-la ek dépité an mwa’d jen.

Lajistis
10.000 euros d'amendes pour Zemour (contestation de crime contre l'humanité)/33.000 euros d'amendes pour Montray Kréyol (atteinte à la présomption d'innocence d'un radié de l'université et révoqué de la fonction publique)

   S'il fallait donner un énième exemple démontrant que la justice ne s'exerce pas en France et dans "ces lambeaux de France palpitant sous d'autres cieux" comme De Gaulle surnommait l'Outremer, on en a eu un ce jeudi 20 janvier. Petit rappel : il y a dix jours, c'était le journal d'extrême-droite Rivarol qui était condamné à 8.000 euros d'amendes pour contestation du génocide des Juifs par Hitler.

Lajistis
"Rivarol" condamné à 8.000 euros d'amendes pour "contestation de crime contre l'humanité et provocation à la haine envers les Juifs "Montray Kréyol" condamné à 33.000 euros pour "atteinte à la présomption d'innocence" d'un radié de l'université

   Assez peu de gens aux Antilles connaissent le journal d'extrême-droite RIVAROL qui fait partie d'une nébuleuse anti-juive, anti-arabe et anti-nègre et qui diffuse en toute impunité depuis des années un discours haineux qui a fini par porter ses fruits si l'on en juge par le phénomène Eric Zemour.