Accueil

Députés et sénateurs : diviser leur salaire de moitié comme au Mexique

Députés et sénateurs : diviser leur salaire de moitié comme au Mexique

   Le Mouvement des "Gilets Jaunes" a signé le discrédit des partis politiques (et des syndicats) donc aucun, même pas le RN (Rassemblement National) de Marine LEPEN, ne bénéficie de la violente fronde anti-MACRON qui secoue la France depuis un peu plus de trois semaines. 

  Si ce mouvement réclame plus de justice sociale, la fin des taxes à n'en plus finir, le rétablissement de l'ISF (ou impôt sur les grandes fortunes), le rétablissement des services publics dans les zones rurales etc..., il y en a une mesure qui devrait s'imposer, ne serait-ce que pour tenter de rétablir un minimum de crédibilité aux porteurs d'écharpes bleu-blanc-rouge : la diminution drastique de leurs salaires.

   En effet, il n'est pas acceptable que certains (es) fassent de la politique leur métier. Il n'est pas sain non plus que ces mêmes personnes perçoivent des salaires qui se montent à cinq, six, voire sept fois le SMIC. Député (e) ou sénateur (trice) n'est pas un métier ! Ne serait-ce que parce que nombre de parlementaires en exercent un : avocat, médecin, enseignant etc. Donc l'argument généralement avancé selon lequel ils et elles seraient trop occupés (es) pour travailler de leurs dix doigts ou de leurs méninges ne tient absolument pas la route. Seuls les secrétaires d'Etat, les ministres et le chef de l'Etat se doivent d'être à plein temps car ils ont la responsabilité de tout un pays.

   Utopique, dira-t-on ?

   Pas du tout ! Madame KOLINGBA, présidente de la Croatie, en montre tous les jours l'exemple alors que pourtant elle a la charge de tout un pays. Manuel Lopez OBRADOR qui vient d'être élu président du Mexique a carrément tranché dans le vif : il a diminué son salaire de moitié et a décidé de vendre l'avion présidentiel pour emprunter désormais les lignes aériennes commerciales. Avant KOLINGBA et OBRADOR, Nelson MANDELA et Pepe MUJICA (président de l'Uruguay) avaient déjà tracé la voix de la responsabilité, de la chasse au gaspillage et de la lutte contre la corruption.  

   Si donc des chefs d'Etat acceptent de diviser par deux leur salaire, pourquoi ce ne serait pas le cas pour les simples parlementaires français ? Sans compter qu'il faudrait dans le même temps supprimer les avantages exorbitants dont ils bénéficient comme les voyages gratuits en train et en avion...

Commentaires

Véyative | 12/12/2018 - 04:59 :
Il faut trouver un autre mode que des élus pour administrer les collectivités. Ils ne sont plus représentatifs vu les taux de participation. En outre ils font des promesses qu'ils savent bien ne pas pouvoir tenir. Et pour finir, alors que c'est pour nous rendre heureux de vivre collectivement , améliorer notre quotidien qu'on les met en place , on récolte des cancans, des oppositions parfois haineuses ( la Martinique est un bel exemple). Donc espèce à éliminer!
Eddie57 | 13/01/2019 - 07:56 :
Désolé mais la présidente de la Croatie n'a pas montré "d'exemple", elle n'a qu'un rôle protocolaire (à l'image du président de l'Allemagne), en Croatie c'est le 1er ministre qui dirige le pays, c'est ainsi. Et ce qui avait circulé au moment de la Coupe du Monde de foot sur elle n'est que fake news ;) Quasi tous les chefs d'Etat présents et qui restaient quelques jours pour voir leur équipe jouer empruntaient des avions des lignes intérieures russes ... Et elle ne payait pas son billet du fait qu'elle était invitée comme des centaines d'autres personnalités "importantes". Ni plus ni moins saut qu'il faut encore préciser que la présidente croate est issu des oustachis, clan de sinistre mémoire, qui a assassiné des milliers de juifs pendant la 2eme guerre mondiale et elle n'a jamais voulue s'excuser pour ces crimes contre l'humanité.

Pages