Accueil

MOTION VOTEE PAR LES CONSEILLERS TERRITORIAUX MARTINIQUAIS EN SOUTIEN AU POLE MARTINIQUE DE L'UNIVERSITE DES ANTILLES

MOTION VOTEE PAR LES CONSEILLERS TERRITORIAUX MARTINIQUAIS EN SOUTIEN AU POLE MARTINIQUE DE L'UNIVERSITE DES ANTILLES

      Interpellés par les élus du Pôle Martinique de l'université des Antilles, les conseillers territoriaux de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) ont voté à l'unanimité (chose rare !) une motion appuyant les revendications des premiers, notamment le respect de l'autonomie des pôles prévue dans la loi de création de l'établissement en 2015.

     Ils se sont élevés également contre le projet de nouvelle répartition budgétaire entre les pôles au profit de celui de la Guadeloupe que la gouvernance de l'établissement tente de faire passer sans concertation avec les élus du Pôle Martinique et ont demandé la sanctuarisation desdits pôles...

MOTION

Les Conseillers à l’Assemblée de Martinique, réunis le mercredi 28 novembre 2018,

- Informés des tensions existant entre le Président de l’Université des Antilles et le Pôle Universitaire de Martinique au sujet du transfert de postes et de la masse salariale y afférent du Pôle Martinique vers la Guadeloupe.

- Assurés que la mutualisation intelligente des moyens existants des deux pôles, est de nature à répondre aux ambitions de l’Université des Antilles dans son ensemble.

- Convaincus que le territoire de la Martinique tout comme celui de la Guadeloupe (qui en bénéficie déjà) a besoin de formations en sciences, de nouveaux master, de formations d’ingénieurs et de laboratoires en sciences.

- dénoncent le caractère inéquitable des transferts envisagés

- demandent aux autorités de l’Etat comme au Président de l’Université des Antilles de sanctuariser les postes et les moyens du Pôle Universitaire de la Martinique.

- appellent à la mise en place d’un véritable dialogue entre pôles, qui soit soucieux de perspectives de développement de chacun des territoires de la
Guadeloupe et de la Martinique.

- réitèrent leur volonté de défendre avec la plus grande fermeté la pérennité et le développement du Pôle de Martinique et d’assurer aux étudiants les meilleures conditions d’enseignement.

Commentaires

GIRIER-DUFOURNI... | 30/11/2018 - 09:19 :
Décidément, des conflits, il en existera toujours.Surtout lorsque les hommes manquent d'intelligence, de réflexion et se laissent envahir par des sentiments d'injustice et de préférence pour leur groupe d'origine, en oubliant que ce groupe comprend deux pôles.Et, se sont ces pôles qui font vivre l'UA. Voilà comment, on provoque un conflit entre 972 et 971 si chacun oublie que la division ne peut être que néfaste.Alors, que se passe t-il dans la tête du président de l'UA?A t-il été manipulé par d'autres qui préféreraient s'isoler et croire qu'ils seront plus forts? On est obligé de se poser ces questions.Car , on ne peut imaginer que ce président ne savait pas que en se présentant pour être président, qu'il espérait diriger que l'université de Guadeloupe?En ignorant le pôle Mque?Cette attitude est d'autant plus mesquine qu'il accepte l'argent qui lui vient de Mque?Qui sont ces gens qui veulent diriger en bafouant les règles pour avantager ses compatriotes, son pays? Voilà comment naissent les conflits, en bafouant les règles et en se croyant protégés par une communauté de même origine que lui.L'ancienne présidente est tjrs décriée mais, elle a eu le temps de démontrer son impartialité dans sa gestion... Souhaitons que des deux côtés, il y aura des hommes et des femmes de bonne volonté, au-dessus des polémiques et des trahisons pour permettre à l'UA de continuer son travail pour la jeunesse de la Guadeloupe et de la Martinique!

Pages