Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Université des Antilles : nouvelle démission au syndicat SNPTES

Université des Antilles : nouvelle démission au syndicat SNPTES

   Une nouvelle démission (cf. texte ci-après) vient de frapper le SNPTES, syndicat jusque-là bien implanté sur les deux pôles de l'Université des Antilles. Outre, les nombreux dysfonctionnements signalés par les deux démissionnaires, il bon de noter que ledit syndicat n'a jamais publiquement dénoncé les malversations du CEREGMIA qui pourtant obèrent gravement les finances de l'Université puisque cette dernière est contrainte de rembourser 750.000 euros par an jusqu'e 2021. Aujourd'hui, la nouvelle gouvernance de l'Université s'apprête à modifier la répartition budgétaire entre les deux pôles, laquelle a toujours été de 60% pour le pôle Guadeloupe et 40% pour le Pôle Martinique, en un scandaleux 75% pour la première et 25% pour la seconde, façon d'étranger cette dernière, et le SNPTES est à nouveau muet...

 

                                                                                      ***

 

Madame la secrétaire académique adjointe du SNPTES,

Mesdames, messieurs les membres du bureau restreint,

 

Chers membres de la communauté universitaire,

 

 

Le mail de notre collègue Karine met en lumière un certain nombre de dysfonctionnements propres au syndicat SNPTES qui, malheureusement, génère aujourd’hui inévitablement un effet boule de neige lourd de conséquences : la perte successive de leurs adhérents.

 

 

Les problèmes évoqués dans son mail, j’ai eu moi-même à les vivre et à les dénoncer au SNPTES :

o    Un traitement des dossiers des agents géré à la « tête du client »,

o    Aucune aide réelle n’est apportée à la préparation de nos dossiers,

o    Un bureau restreint qui, lui, est unique souverain,

o    Pas de consultation des adhérents,

o    Aucune proximité avec les collègues (étant du campus de Fort-de-France – ESPE – j’ai toujours demandé au SNPTES des réunions d’informations plus fréquentes pour notre site),

o    Et j’en passe….

Lassée de ce jeu de clan, de copinages et d’intérêts personnels, j’ai fait acte de ma démission officielle, pour ma part, au SNPTES ce mardi 7 février 2017.

 

Par conséquent, en mes qualités et fonctions :

¢ D’ancienne adhérente SNPTES,

¢ D’ancien membre du bureau, « non membre actif – puisque non membre bureau restreint » et ce, sur décision imposée et qui m’a été notifiée officiellement dans le dernier bulletin d’information du mois de janvier 2017.

¢ D’ancienne membre élue, en qualité de commissaire paritaire siégeant à la commission administrative paritaire académique (CAPA), représentant et défendant les dossiers des agents ITRF de la catégorie C ;

 

Je souhaiterai, aujourd’hui, profiter du mail de notre collègue Karine pour attirer l’attention de l’ensemble de la communauté sur l’ampleur de la situation et aux modes problématiques de la défense de nos intérêts (mission première d’un syndicat !).

 

A l’heure où notre chère université commence un nouveau chapitre de son histoire, il serait temps, collègues, que vous soyez, vous-même, force d’opposition face aux mauvaises pratiques que nous laissons, malheureusement, perdurer par notre silence.

 

Arrêtons de « gonfler les rangs » d’une équipe qui tire profit de :

NOS VOIX,

NOS ACTIONS SUR LE TERRAIN,

NOS COTISATIONS,

pour obtenir, par notre surenchère, MAJORITE et VISIBILITE EN INSTANCE.

 

Mais au profit de qui chers collègues ?

 

OUVRONS LES YEUX et mobilisons-nous afin d’inverser la tendance !

 

Vous avez, aujourd’hui, le pouvoir d’y mettre un terme.

 

 

Cordialement,

Corinne BELSON

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages