Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

UNE THESE DE DOCTORAT COMPARANT L'EDUCATION PRE-ELEMENTAIRE A SAINTE-LUCIE, SAINT-KITTS-NEVIS ET LA MARTINIQUE

UNE THESE DE DOCTORAT COMPARANT L'EDUCATION PRE-ELEMENTAIRE A SAINTE-LUCIE, SAINT-KITTS-NEVIS ET LA MARTINIQUE

   Ce mercredi 27 novembre, Mme Rose LEON a soutenu une thèse de doctorat à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université des Antilles (campus de Schoelcher).

   Saint-lucienne, celle-ci a d'abord été institutrice dans son pays et est actuellement directrice d'école dans l'île de la Dominique. Sa thèse s'intitule Etude comparée des systèmes éducatifs préélémentaires des pays de l'OECO (Sainte-Lucie, Saint-Kitts, Martinique). Politiques éducatives, Enjeux linguistiques et culturels : quelle évaluation ?" et comporte 496 pages.

    Véritable exploit donc pour quelqu'un dont le français n'est pas la langue maternelle, cette thèse est le fruit de cinq années de recherches sur le terrain dans ces trois iles et d'enquêtes auprès des acteurs concernés (parents d'élèves, enseignants, responsables administratifs, responsables politiques etc.). Il s'est agi pour Mme LEON de faire d'abord l'historique de l'enseignement préélémentaire (3 ans-6 ans) dans ces trois îles, puis d'étudier son fonctionnement actuel par rapport aux exigences définies par l'OECO (Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale) à laquelle la Martinique a récemment adhéré en tant que membre associé. Enfin, d'évaluer les résultats obtenus et de les comparer entre eux pour voir quelles recommandations il est possible de faire afin d'améliorer le fonctionnement de ce préélémentaire.

   C'est dire qu'il ne s'agit pas d'une thèse vouée à finir dans les archives de l'université, mais à aider les décideurs politiques à mieux comprendre les tenants en les aboutissants de la question et surtout à prendre en compte les recommandations proposées par Mme LEON. Le directeur de thèse de cette dernière a été le Pr Raphaël CONFIANT et son co-encadrant, Max BELAISE, maître de conférences à l'Université des Antilles. Le jury, présidé par le Pr Renaud GAUVIN (Université Nationale d'Haïti), était composé du Pr Corinne MENCE-CASTER (Université Paris 4-Sorbonne), Stella CAMBRONE-LASNES (maîtresse de conférences à l'Université de Franche-Comté), Isabelle HIDAIR-KRIVSKY (maîtresse de conférences-HDR à l'université de Guyane) et de Max BELAISE (maître de conférences à l'université des Antilles).

Image: