Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Marc Pulvar

UNE ÉTOILE DU COMBAT LIBÉRATEUR DU PEUPLE MARTINIQUAIS S’EST ÉTEINTE

Communiqué du PKLS

{{Une étoile du combat libérateur du peuple Martiniquais s’est éteinte.}}

Marc PULVAR, est mort au terme d’une vie marquée notamment par 50 ans de militantisme.

Tout au long de cette vie, il a toujours brandi haut le drapeau de la lutte de libération nationale et sociale du peuple martiniquais.
C’était un combattant plein de vitalité, de courage, d’abnégation et de ténacité.

C’était un homme d’idées qui osait toujours engager le débat et d’analyse percutante à travers son prisme du marxisme et du patriotisme, un homme de rigueur et d’honneur.

C’était un militant d’exigence, exigence du don de soi, celle de ne pas tomber dans la facilité, celle de faire cause commune avec la misère et la détresse des autres.

{{Loulou}} c’était la force de conviction, la conviction révolutionnaire, la foi dans ce que l’on fait.

Pour le peuple Martiniquais Loulou n’est pas mort car ses idées contre l’oppression, le colonialisme, l’impérialisme, l’exploitation de classe, pour la dignité, la responsabilité, la souveraineté, la justice, sont présentes dans tous les combats que nous menons.

Il est du devoir des patriotes, des révolutionnaires, de faire en sorte que chaque Martiniquais se souvienne de cet homme, concentré de militantisme, à hauteur de l’histoire de son peuple.

Loulou avait fait sienne l’idée du CHE {«Soyons réalistes exigeons l’impossible»}, ce fut un combattant qui a montré que nous devons avoir confiance en nous.

Aujourd’hui il nous transmet le flambeau afin que nous le portions plus haut vers la victoire de notre peuple.

Loulou appartient à tous les combattants de sa lutte, de notre lutte, en ces circonstances, sa famille, à qui nous adressons nos condoléances, ne doit pas se sentir seule ou abandonnée, c’est tout un peuple qui ressent la douleur de sa disparition.

Fort de France le 5 février 2008

Pour le PKLS

J.P. ETILE

Commentaires

mo1mo1 | 07/02/2008 - 19:56 :
Le combat commencé par Notre camarade MARC PULVAR nécessite notre présence sur tous les fronts pour que nous soyons les véritables maîtres de notre destiné et rejetter avec force les QUATRE VALEURS d'un systèmes honnit par tous les peuples ,à savoir l'oppression,l'impérialisme,,le colonialisme,,l'exploitation de classe.TRES CERTAINEMENT IL AURAIT PARTICIPE AU COMBAT QUE MENE LES :JOURNALISTES ,OUVRIERS ,EMPLOYES ,GUADELOUPEENS AU SEIN D'UN JOURNAL APPELER FRANCE ANTILLES ET DIRIGER PAR DES ALLOGENES A IDEOLOGIE DE MAITRES A ESCLAVES. POUR ECLAIRER NOS INTERNAUTES JE REPRODUIT TROIS DOCUMENTS: la première décrit l'affaire telle qu'elle se déroule en silence total des médiats.NOUS DEMANDONS A NOS AMIS DE POPULARISER CETTE NIEME AFFAIRE DANS UNE COLONIE ,COMME L'EMPRISONNEMENT D'UN LEADER Kanack A CE JOUR POUR FAITS SYNDICAUX!LA FRANCE OFFICIELLE "OUBLIE " U'ELLE A VOLE CES TERRES ET MARTYRISEE LES POPULATIONS DITES INDIGENES OU LOCAUX. La seconde décrit le PERE Fondateur de cette lignée de PIEUVRE DE PRESSE AU SERVICE DE LA BOURGEOISIE REACTIONNAIRE ET BENEFICIANT DE TOUS LES APPUIS DE CE SYSTEME. La troisième montre l'ampleur de ce groupe: A) Depuis qq jours les langues,ds un contexte de grève ,les langues se delient à France-Antilles Guadeloupe.Un journaliste témoigne sur le site de bworldconnection des discriminations dont sont victimes les journalistes antillais: extrait: " A aucun moment, on ne vous dit clairement que vous n’avez aucune chance d’accéder à un poste à responsabilités ou que votre présence n’est due, en fait, qu’à une volonté hypocrite de « noircir la rédaction ». On vous fait croire que vous appartenez à part entière au service et à la grande famille de France-Antilles." "Après quelques mois, la chute est terrible. Vous voyez bien que les « clans ethniques » existent, que vous n’avez pas le même traitement que certains et que finalement vous dérangez. Mais avec le sourire ! Et quand on vous propose un contrat, il est souvent de courte durée et mal rémunéré." "Certains « chefs blancs » ont tenté de modifier les choses. De façon sincère. Ils n’ont pas toujours été aidé par leurs amis. Mais ils ont eu le mérite d’essayer d’intégrer les « locaux ». Heureusement me direz-vous ! Car, la définition de « locaux » est justement « appartenir à la localité ». Dans le cas présent, il s’agit bien de Guadeloupéens, souvent exclus des débats." "On le sait, les choses ne changeront pas d’elles-mêmes. Nos collègues martiniquais l’ont compris. Comment expliquer que le rédacteur en chef, le rédacteur en chef adjoint et que trois des cinq chefs de centres de France-Antilles Martinique soient des « locaux » ? Nos voisins martiniquais sont passionnés certes, mais ils ont trouvé la faille : ne rien céder – ou très peu – à ceux qui les dirigent. " "Un seul mot me vient à l’esprit. Inadmissible ! Inadmissible que l’unique quotidien de la Guadeloupe ne donne pas plus sa chance aux enfants du pays." http://www.bworldconnection.com/index.php?option=com_content&task=view&id=41&Itemid=48&idA=164&rub=Médias -------------------------------------------------------------------------------- SA PRESENCE AUX ANTILLES MONTRE LE DEGRE DE FAILLITE DE ,NOTRE INCAPACITE A GERER UNE PRESSE ALORS QUE CELA FAIT 158 ANS QU'ON FREQUENTE LES UNIVERSITES FRANCAISES. Nous avons trouvé deux documents concernant LE Père ROBERT HERSANT FONDATEUR DE LA DYNASTIE . UN PERSONNAGE QUI A TRAVERSE TOUTES LES TURBULENCES DE LA DROITE RETROGRADE ,IL SORT VAINQUEUR CONTRE LES COMMUNISTES A PARIS.IL SE MET AUSERVICE DU GENERAL DE GAULE ET JACQUES FOCCART LE BOURREAU DES ANTICOLONIALISTES ! Un passé de collaborateur VICHISSOIS ET PRO NAZI ,DONC D'IDELOGIE ANTI COLONISE Friday, 21 DEcember 2007 L' erreur de jeunesse de robert hersant ROBERT HERSANT, le patron du principal groupe de presse français, dont le titre fleuron est « le Figaro », est décédé à son domicile en 1996 à l’âge de 76 ans. Né le 31 janvier 1920 à Vertou (Loire-Atlantique), d’un père capitaine au long court, Robert Hersant commence à tracer son sillon en juillet 1940, en peine débâcle. Il diffuse à Paris « le Pilori », journal collaborationniste et antisémite subventionné par la Kommandantur, n’hésitant pas à faire le coup de poing contre les commerçants juifs rencontrés en chemin. En 1941-1942, il crée à Brévannes (Val-de-Marne) ce qui sera le principal camp vichyste d’enbrigadement de la jeunesse en région parisienne. Ce centre reçoit d’ailleurs le nom de Maréchal Pétain. En 1947, Robert Hersant sera condamné à dix ans d’«indignité nationale». Il en sera relevé par l’amnistie de 1952. Robert Hersant parlera plus tard de ses activités de cette période comme d’une «erreur de jeunesse». Après la guerre, il fonde un annuaire professionnel de la réparation automobile, rachète un mensuel professionnel, «le Quincaillier», puis fonde, en 1950, «l’Auto-Journal». Les affaires marchent: il rachète «Semaine du monde» à Marcel Dassault en 1953. En 1956, il est élu député (puis invalidé) sur une liste radical-socialiste. En 1958, il se retrouve député gaulliste, puis en 1967 sous l’étiquette de la FGDS (Fédération de la gauche démocrate et socialiste), dont le président est François Mitterrand. C’est à cette période qu’il rachète « Nord-Matin », quotidien issu de la Résistance, à la fédération SFIO du Nord. En 1972, c’est « Paris-Normandie », autre quotidien né de la clandestinité, qui passe sous sa coupe. En 1975, «le Figaro» ; «France-Soir» et « Nord éclair » l’année suivante ; puis «l’Aurore»… En 1977, toujours député de l’Oise, mais désormais giscardien. Sur plainte de syndicats de journalistes, Robert Hersant est inculpé pour infraction à l’ordonnance du 26 août 1944, qui limite la concentration de la presse. Cette inculpation sera maintenue durant huit années sans jamais déboucher sur le moindre procès. Les gouvernements changent, Robert Hersant étend toujours plus son contrôle : «le Dauphiné libéré», en 1982 ; «le Progrès» et «l’Union de Reims», en 1985-1986… On estime qu’il « tient » alors 40% de la diffusion totale des quotidiens français. On l’a retrouvé dans le capital de La Cinq. Son groupe possède également régies publicitaires et imprimeries ultramodernes comme celle de Roissy-Print, installée dans la zone Roissy. Son empire tentaculaire emploierait huit mille salariés et le chiffre d’affaire atteindrait les 6 milliards de francs. Les résultats financiers n’en ont jamais été publiés. Depuis plusieurs années, selon une rumeur insistante, le groupe ne tiendrait que grâce à un appui massif des banques et de la bienveillance des gouvernements successifs. (MARC BLACHERE www.humanite.fr 22.04.1996) LA FAMILLE hERSANT EST TOUJOURS UN GROUPE DE PRESSE DEVENU UNE PIEUVRE: Le groupe Hersant : l’étendue de l’empire en 2002 Acacio Calisto 2004 Quelques données à réactualiser (elles datent de 2002) sur le groupe Hersant, extraites d’un article d’ Acacio Calisto paru dans le magazine syndical M-magazine, N° 6 • 11 avril 2002, publié par Comédia « [1] (Acrimed) B) UN GESTIONNAIRE IMPITOYABLE AU SERVICEDU SYSTEME CAPITALISTE ET COLONIAL VEHICULANT UNE IDEOLGIE DANS NOTRE PAYS UNE CULTURE DE SOUMISSIONET D'ACCULTURATION PERMANENTE. Il possède : leGroupe de presse industriel Marcel Dassault (GIMD) (30%) Le Figaro Holding - Le Figaro (quotidien / 480 000 / national), y compris Madame Figaro, Le Figaro Economie, Figaroscope, Le Figaro Etudiant, Le Figaro Patrimoine - Le Figaro Magazine (hebdo / 650 000) - TV Magazine (hebdo / 5 000 000 / inséré dans plusieurs journaux) - Maison Madame Figaro (trimestriel + hors séries / 229 000) - Publiprint (publicité) - Indicateur Bertrand (annonces immobilières) - Paris Turf (quotidien / 165 000) - Paris-Avenue. com (site Internet édité par Viapolis) - Version femme (hebdo / 2 000 000 / inséré dans plusieurs journaux) - Holding Delaroche (Rhône-Alpes-Bourgogne) [2] - Le Progrès (quotidien / 450 000 / plusieurs éd. locales / Lyon) - Le Dauphiné Libéré (quotidien / 300 000 ; 400 000 di / Grenoble) - Alpes loisirs (magazine hors série / 180 p. / papier glacé couleur) - Sites Internet montagneloisirs.com et rhone-alpes.com - Le Bien public les dépêches (quotidien / 60 000 / Dijon) - Lyon Figaro (suppl. quotidien gratuit, 6 p.) Nord-Centre : - Nord Eclair (quotidien / 77 000 / Lille) : 100% - La Voix du Nord (quotidien / 370 000 / Lille) : part. groupe Rossel Participation dans le groupe Rossel : 40%. (Propriété à 60 % de la famille Hurbain ; publie not. Le Soir principal quotidien belge). Ce groupe possède une participation majoritaire dans le groupe La Voix du Nord, qui contrôle entre autres Presse Alpes-Jura (70 000 ex.) : - Le Messager (hebdo / 3 éditions :Thonon-les-Bains,Annemasse, et Cluses) - L’Essor Savoyard (bi-hebdo / 2 éditions :Annecy et Chambéry- Aix) - La Savoie(hebdo / sur l’ensemble de la Savoie) - Le Pays Gessien(hebdo / sur l’arrondissement de Gex) - La Tribune Républicaine(hebdo / sur le canton de Bellegarde) Ouest : - Presse-Océan(quotidien / 35 000 / Nantes) - L’Eclair(quotidien / 30 000 / Nantes) - Le Courrier de l’Ouest (quotidien / 114 000 / Angers) : 80,3% - Le Maine Libre (quotidien / 56 000 / Le Mans) - FC Nantes-Atlantique (football / Nantes) Imprimeries - Roissyprint - Participation dans not. deux imprimeries à Nantes et à Nancy qui impriment Aujourd’hui, L’Equipe, Les Echos, Libération, l’International Herald Tribune et La Tribune. II. France-Antilles [3] Antilles : - France-Antilles (quotidien / Guadeloupe, Martinique, Guyane) - Caribbean Yachting & Fishing (trimestriel couleur / Antilles) - Journal de l’Ile (quotidien / La Réunion) - La Dépêche de Tahiti (quotidien / 17 000 / Tahiti) - Les Nouvelles de Tahiti (quotidien / 5000 / Tahiti) - Les Nouvelles Calédoniennes (quotidien / Nouvelle-Calédonie) Normandie : - Paris-Normandie (quotidien / 103 000 / Rouen) - Le Havre-Libre (quotidien / 21 000 / Le Havre) - Le Havre-Presse (quotidien / 17 000 / Le Havre-Rouen) - Le Progrès de Fécamp (quotidien / Le Havre) - Liberté Dimanche (hebdomadaire / 34 000 / Le Havre) [4] - Hebdomadaires : La Voix-Le Bocage (Vire), Le Publicateur Libre(Domfront), Le Courrier de l’Eure(Le Neubourg), La Dépêche(Evreux), L’Orne combattante. - bi-hebdomadaires : L’action Républicaine, La Renaissance et Le Bessin(Bayeux), Le Pays d’Auge(Lisieux), Le Journal d’Elbeuf(Elbeuf), Les Nouvelles de Falaise. - Pessiot & Tierce Communications (Editions) : 60% - Union de Reims (quotidien / 135 000 / Reims) - Libération Champagne (10 000 / Troyes) - Marne Hebdo (hebdo / 7500 /Marne) : 53,1% L’Est : - L’Est Eclair (quotidien / 32 000 / Nancy) Participation dans le groupe L’Est républicain (500 000 ex. quotid.) : 27% : - L’Est Républicain (quotidien / 234 000 / Nancy) - Les Dernières Nouvelles d’Alsace (quotidien / 225 000 / Strasbourg) - Le Journal de la Haute-Marne(quotidien / 29 000) - La Liberté de l’Est(quotidien / 33 000) - La Presse de Gray et La Presse de Vesoul (quotidiens / 16 000) - La Quinzaine européenne Presse gratuite (petites annonces) : - Société éditrice des journaux gratuits (SEJG) : 20%. - Une soixantaine d’éditions gratuites, sous franchise de la SEJG ( Atout Magazine, ex-gratuits du Dauphiné Libéré et du Progrès, Paru-Vendu) Au total contrôle : plus de 80 éd. de Paru-Vendu/ 4 millions d’ex. hebdo. / Nord & Centre + Grenoble, Dijon, Besançon, Clermont-Ferrand, etc. Ouest : - L’Echo de la Presqu’île Guérandaise (hebdo / 20 000) - Le Courrier du Pays de Retz (hebdo / 14 000 / Paimbœuf) - L’Eclaireur de Châteaubriant (hebdo / 12 000) - Le Courrier Vendéen (hebdo / 6000) Suisse : Filanosa SA : (maj.) - La Côte(quotidien / 14 300 ; 58 000 le jeudi, tous ménages / Nyon) - Nautisme romand (6 / an, 10 000 ex.) Le Guide du Léman (magazines) SNP SA (Express Communication) : 62% - L’Express (quotidien / 28 500 / Neuchâtel) - L’Impartial (quotidien / 20 000 / La Chaux-de-Fonds) Lorsque la participation n’est pas précisée, cela signifie qu’elle est de 100%. Les tirages peuvent être consultés sur le site de l’Ojd Acacio Calisto Lire , du même auteur : « Le groupe Hersant : un empire à deux têtes » -------------------------------------------------------------------------------- Derniers développements En 2004 la Socpresse étant dans l’incapacité de rembourser Dassault, ce dernier a pu reprendre l’essentiel des actions détenues par les héritiers Hersant, et passer de 30 à 82 % du capital. Un seul membre de la famille, Aude Jacques-Ruettard, domiciliée aux Etats-Unis, a conservé ses parts, soit 13% ; elle est représentée au conseil d’administration réformé par Serge Dassault dès le début de juillet. Nouveau président, Serge Dassault est dorénavant à la tête d’un empire d’environ 80 titres de presse. Lire notamment « Dassault s’empare de l’empire Hersant : premières réactions » Le groupe France-Antilles ne faisait pas partie de la transaction si rapidement menée par Dassault, et continue à être dirigé par Philippe Hersant. Lire (à paraître) : « Ce qu’il reste de l’empire Hersant : France Antillles » Daniel Sauvaget (10-08-2004) _________________________________________________ [1] Lire ici même l’article d’où son extraites les données qui suivent : Le groupe Hersant : un empire à deux têtes ». [2] Un nouveau directeur vient d’être nommé, Christian Coustal, pour conclure des plans sociaux, négociés depuis plusieurs mois, visant à supprimer 140 postes au Progrès et 175 au Dauphiné Libéré. (Le Monde, 12.03.2002). Le holding Delaroche pèse 350 millions d’euros de chiffre d’affaires (en 2000) pour 650 000 numéros vendus quotidiennement dans la région Rhône-Alpes-Bourgogne (Les Echos, 11.03.2002). [3] Le tirage total des quotidiens du groupe France-Antilles est d’environ 500 000 exemplaires et celui de ses hebdomadaires régionaux est de 170 000 exemplaires. ( La Côte, 23.07.2001). [4] Ces 5 titres sont imprimés actuellement dans deux imprimeries à Rouen et au Havre. Mais France-Antilles a décidé de construire un seul centre d’impression « pouvant également servir à d’autres supports du groupe, dont les suppléments. Objectif : produire des journaux moins chers et de meilleure qualité. » C’est un investissement de 15,24 millions d’euros pour le deuxième semestre 2003. ( La Tribune, 14.11.2001). Nous contacter - Mentions légales - Plan du site - Administration - Site hébergé par samizdat.net, réalisé avec Spip et optimisé pour Firefox. ___________________________________ un autre ouvrages sur Robert Hersant: Citizen Hersant. De Pétain à Mitterrand, histoire d'un empereur de la presse. Seuil (L'Epreuve des faits), (1998), de Patrick & Philippe Chastenet. Publié par Editor In Chief à 12:38 arabs (2) ar Revenir en haut djanaelle Siège service Genre: Femme Inscrit le: 04 Mai 2005 Sujets: 16 Messages: 1620 Localisation: London Posté le: 06 Fév 2008 23:48 Sujet du message: Apartheid à France-Antilles Guadeloupe -------------------------------------------------------------------------------- pooo commentaires enflammés sur le site B.world a ce que j'ai lu interesting de 1 : je ne suis point étonnée cet "appartheid" au sein de France-Antilles (bon en meme temps peu de chose m'étonne en ce bas monde) de 2 : Pèp gwadloup' tan kè zot péké compren kè fo zot lévé tchou a zot é goumé pou dwa a zot (avec intelligente et finesse) sé surplace zot ké fè !!! _________________ "An eye for an eye only ends up making the whole world blind" Ghandi Revenir en haut Kimany Assistante Genre: Femme Inscrit le: 16 Déc 2002 Sujets: 126 Messages: 7938 Posté le: 07 Fév 2008 00:08 Sujet du message: Apartheid à France-Antilles Guadeloupe -------------------------------------------------------------------------------- Au lieu de pleurer, pourquoi ne pas créer son propre journal d'infos? Pourquoi ces fameux "locaux" ne se rassemblent pas pour fonder quelque chose? Ils préfèrent rester dans l'ombre? Ils ont peur d'entreprendre? Pas ou peu de moyens? J'aimerais comprendre... On est mieux servi que par soi-même. Il est temps de retrousser ses manches il me semble. Si un tel journal voyait le jour, je serais la première à l'acheter. Mais si FA n'a pas de concurrence, c'est tout bénef pour eux non? Revenir en haut blog Siège service Genre: Homme Inscrit le: 26 Oct 2006 Sujets: 4 Messages: 609 Posté le: 07 Fév 2008 02:53 Sujet du message: Apartheid à France-Antilles Guadeloupe -------------------------------------------------------------------------------- djanaelle a écrit: pooo commentaires enflammés sur le site B.world a ce que j'ai lu interesting de 1 : je ne suis point étonnée cet "appartheid" au sein de France-Antilles (bon en meme temps peu de chose m'étonne en ce bas monde) de 2 : Pèp gwadloup' tan kè zot péké compren kè fo zot lévé tchou a zot é goumé pou dwa a zot (avec intelligente et finesse) sé surplace zot ké fè !!! Montrer les messages depuis: Tous les messages1 Jour7 Jours2 Semaines1 Mois3 Mois6 Mois1 An Le plus ancien en premierLe plus récent en premier

Pages