Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Un élu est un...représentant du peuple

   Pardon d'énoncer un telle banalité, un tel truisme, mais dans cette étrange ex-néo-colonie qu'est la Martinique du début du XXIè siècle, il semblerait que tout marche sur la tête. Ou alors à l'envers.

   Il semblerait que les vérités d'évidence, enfin ce qui est considéré comme tel partout sur la planète, ne le soient pas du tout dans l'île aux fleurs corrompues. Par exemple, certains élus oublient carrément qu'ils sont des "représentants du peuple" c'est-à-dire qu'ils ont été mis en place par des électeurs et électrices (auxquels ils ont promis des choses) et que par conséquent, ils doivent des comptes à ces personnes.

   Oui, messieurs-dames, vous devez des comptes à ceux qui vous ont mis en place !

   Ils oublient, par exemple, qu'ils ne peuvent pas et de doivent pas dire n'importe quoi. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'une fois élu, ils ne représentent plus leur seul et unique petite personne.

   Par contre, en dépit de ce que sème dans des centaines de mails, un faux rasta blanc et vrai trafiquant de drogue au service de ceux qui ont gangrené notre université depuis trois décennies (et qui, lâches comme cela n’est pas permis se cachent derrière lui et lui tiennent la plume), Raphaël Confiant ne doit des comptes à personne car IL NE REPRESENTE PERSONNE. Personne d'autre que sa modeste personne en tout cas. N'étant élu nulle part et n'ayant jamais cherché à l'être, il a le droit le plus absolu de déclarer ce qu'il veut. Ce qui donc peut être légitimement considéré comme un dérapage chez un élu (et qui normalement, mais pas dans notre ex-néo-clonie, aurait dû valoir à l'élu en question d'être rappelé à l'ordre ou sanctionné par son parti politique), ne prête aucunement à conséquence quand le même propos émane d'un simple citoyen.

   Alors certains diront : « Raphaël Confiant a au moins des comptes à rendre à ses lecteurs ! ». La bonne blague ! Aucun écrivain ne peut obliger les gens à acheter ou lire ses livres (s’il préfère les bibliothèques aux librairies). Aucun livre n’a jamais obligé personne à l’ouvrir ! Même pas dans les films de science-fiction.

   Donc le citoyen-lambda, celui qui n’a aucune charge élecitve et ne représente pas le peuple (ou une fraction de ce dernier) est seul avec sa conscience et c'est à elle et à elle seule qu'il a des comptes à rendre.

   C’est ce qui me permet de dire à ce faux rasta et à ses commanditaires : JE VOUS EMMERDE !

   Amen...

Commentaires

GIRIER-DUFOURNI... | 18/07/2015 - 09:23 :
Et si vous dénonciez ce faux rasta, deviendriez-vous persona non grata?
Jean Marc Linus | 18/07/2015 - 11:45 :
Tout à fait d'accord avec vous Monsieur . Ces personnes n'ont aucune notion de ce qu'est la démocratie. Ils sont là que pour défendre uniquement leurs intérêts personnels.c'est vraiment triste et lamentable.triste surtout pour le peuple Martiniquais. Quand à ce faux rasta que je ne connaît pas,est il nécessaire de lui accorder un quelconque intérêt

Pages