Accueil

Thèses en sciences expérimentales « La contribution à l’étude ethnopharmacologique de l’espèce dénommée populairement bwa kaka en Martinique, Solanum triste Jacq. et évaluation de son intérêt pour le traitement des calculs urinaires »

Thèses en sciences expérimentales « La contribution à l’étude ethnopharmacologique de l’espèce dénommée populairement bwa kaka en Martinique, Solanum triste Jacq. et évaluation de son intérêt pour le traitement des calculs urinaires »

Le Jeudi 13 décembre 2018, sur le campus de Schoelcher de l’Université des Antilles, s’est tenue la soutenance de thèse de Melle DRANE Elodie devant le jury composé de :

Mme DUVAL Marie-France (Directrice CAEC Martinique), Mme MARCELIN FRANCOIS-HAUGRIN Odile (Co-encadrante MCF UA), Mme MARIANNE-PEPIN Thérèse (PR UA), Mme MENUT Chantal (PR Université Montpelliers), Mme MICHEL Sylvie (PR Université Paris-Descartes) et Mme SMITH-RAVIN Juliette (Directrice de thèse, PR UA).

Melle DRANE Elodie s’est vue décernée le grade de Docteure en « Physiologie et Biologie des Organismes – Populations – Interactions » de l’Université des Antilles. Le sujet de thèse portait sur la contribution à l’étude ethnopharmacologique de l’espèce dénommée populairement bwa kaka en Martinique, Solanum triste Jacq. et évaluation de son intérêt pour le traitement des calculs urinaires ». Elle a effectué un travail pluridisciplinaire au sein du groupe de recherche BIOSPHERES de l’EA929. Ses travaux ont commencé par une enquête ethnobotanique sous la forme d’un questionnaire adressée à des tradipraticiens ou des vendeurs sur le marché. L’analyse des résultats de cette enquête ont permis d’attribuer une espèce botanique précise Solanum triste, à la terminologie vernaculaire « bwa kaka ». Par la suite, les travaux de recherche expérimentale menés par la candidate ont conduit à la détermination du profil phytochimique du genre Solanum tout en mettant en évidence une variété de nouvelles structures chimiques du type glycoalcaloïdes stéroïdes dont l’un deux a été purifié et caractérisé sans ambiguïté par spectroscopie RMN. Melle DRANE Elodie complète son étude par la recherche de propriétés biologiques notamment anti-lithiase urinaire. Des tests réalisés in vitro, suggèrent par leur capacité de cristallisation de l’oxalate de calcium, un effet préventif potentiel dans la formation de calculs rénaux. La recherche de l’action de l’extrait aqueux sur des cellules in vitro et la poursuite de l’identification des principaux composés qui la composent par spectroscopie RMN sont des perspectives à mettre en oeuvre pour compléter la connaissance phytochimique et biologique de Solanum triste.

Melle DRANE Elodie a bénéficié d’une bourse CTM pour réaliser ses travaux de thèse.

Photo : Mme DRANE Elodie (en troisième position à partir de la gauche) en présence des membres du jury de thèse.

Pages