Accueil

Scandale YELLOW PARROT (ou SODEM) : quand le maire de Fort-de-France pointe du doigt la CTM dans l'affaire des "oubliés de la Pointe La Vierge"

Scandale YELLOW PARROT (ou SODEM) : quand le maire de Fort-de-France pointe du doigt la CTM dans l'affaire des "oubliés de la Pointe La Vierge"

   Didier LAGUERRE, maire de Fort-de-France, ne manque pas de culot.

   Alors que la SODEM, à l'époque où le PPM était au pouvoir à l'ex-Conseil Régional et Jean CRUSOL, président de cet organisme, a entubé des dizaines de riverains de l'avenue Maurice BISHOP lors de leur expropriation pour faire place à la voie du TCSP, voici que dans un nouveau prolongement de cette triste affaire__celle des oubliés de la Pointe La Vierge__D. LAGUERRE rejette, dans FRANCE-ANTILLES, le problème sur la...CTM !!! Motif : elle a liquidé la SODEM.

   Sans blague ! Et elle l'a liquidée pourquoi ?

   LAGUERRE oublie de le dire : à cause d'un déficit se montant à 12 millions d'euros. Et ce déficit s'est ainsi creusé entre 2004 et 2015 sous la mandature PPM à l'ex-Région. Suite à l'enquête conjointe de MARTINIQUE 1è et FRANCE-ANTILLES, il apparaît, en outre, que 3,5 millions d'euros se sont envolés dans la nature. Disparus corps et biens ! Aucune trace de cet argent dont il faudra bien un jour que le SRPJ et la justice nous disent où il est passé.

   Mais LAGUERRE pousse plus loin le culot, toujours dans la même interview, en ajoutant que sans cette liquidation de la SODEM, "la CTM aurait assumé" !!! Et donc, si on suit son raisonnement, les oubliés de Pointe la Vierge auraient ainsi pu voir non pas le Paradis terrestre, mais au moins leur titre de propriété pour lequel chacun a versé autour de 35.000 euros chacun. Précisons qu'ils s'agit de "malheureux", comme on dit en créole, et que les logements de la Pointe la Vierge sont des logements dits "sociaux", pas des villas avec piscine. Bref, pour le premier édile de Fort-de-France, la CTM aurait dû fermer les yeux sur les 12 millions de déficit de la SODEM et ne pas la liquider.

   Cela a un nom : du grand n'importe quoi !

   Mais le pire est que les 17 vrais-faux propriétaires des logements de la Pointe La Vierge sont quasiment tous octogénaires et que n'ayant pas de titre de propriété par la faute de la SODEM, ils ne peuvent léguer leurs maisons à leurs descendants. Donc, le PPM et S. LETCHIMY se vantent depuis quelques mois à corps et à cris d'avoir résolu la question de l'indivision, mais dans le même temps, la SODEM, à l'époque de la mandature du même LETCHIMY, a de facto placé des gens du peuple dans...l'indivision.

   Enfin, il existe de troublantes ressemblances entre le scandale de la SODEM et celui du CEREGMIA. Même arguments invérifiables, mêmes protestations d'intégrité, même comptabilité obscure, même disparition de millions d'euros etc...

   Nous y reviendrons !...

Pages