Accueil

“Salah est un poseur de bombes”: le chant raciste de supporters anglais scandalise le monde du football

“Salah est un poseur de bombes”: le chant raciste de supporters anglais scandalise le monde du football

A les entendre beugler en chœur « Salah est un poseur de bombes », en marge du match qui a vu jeudi soir dernier leur équipe, Chelsea FC, l’emporter sur les Reds du Liverpool FC, en Ligue Europa, on n’ose imaginer à quel point ils auraient eu la défaite amère, revancharde et furieusement islamophobe…

Quand le racisme anti-islam se chante à tue-tête, dans un bar où la bière coule à flots, par des ultras qui considèrent le football comme le terrain idéal pour propager la haine, cela donne cette scène choquante qui a scandalisé les responsables des deux prestigieux clubs anglais, et au-delà, tous les vrais amoureux du ballon rond.

Bouc-émissaire tout désigné de cette bande de décérébrés, sans doute néo-fascisants et fortement alcoolisés, le malheureux Mohamed Salah, en dépit de performances remarquables qui parlent pour lui, a été de nouveau en butte aux pires préjugés islamophobes, reflet d’une bêtise humaine insondable. Ce gouffre sans fond…

Condamnant de « vils chants discriminatoires » prenant pour cible le « roi égyptien » du Liverpool FC, désigné « Meilleur buteur de la Premier League » et, pour la deuxième année consécutive, « Meilleur joueur africain », la direction de son club a fait part de sa vive indignation dans un communiqué officiel.

« Cette vidéo est dangereuse et dérangeante », pouvait-on lire en préambule. « Ce comportement doit être appelé par ce qu’il est : du pur sectarisme », a blâmé le club, en indiquant s’être mis en relation avec Chelsea et les forces de l’ordre afin de retrouver les individus qui se sont donné tristement en spectacle sur Twitter, sans le moindre scrupule.

La direction du Chelsea FC n’a pas tardé à réagir, dénonçant avec la même vigueur « toute forme de comportement discriminatoire odieux », tout en s’engageant à prendre le problème-à-bras le corps pour que tels agissements détestables ne se reproduisent plus à l’avenir. « Ces personnes sont gênantes pour la grande majorité des supporters de Chelsea qui ne les toléreront plus dans leur club », ont annoncé fermement les responsables des Blues.

Selon la presse anglaise, trois hommes, sur les six qui sont activement recherchés et seraient devenus des intrus indésirables à vie dans les stades, ont été formellement identifiés. Ils sont frappés d’une interdiction d’entrée au stade pour le match Slavia Prague-Chelsea, comptant jeudi pour les quarts de finale aller de Ligue Europa. Une nouvelle qui a mis en joie Maurizio Sarri, l’entraîneur des Blues, lequel s’est réjoui de cette « décision très forte ».

Pour se réconforter, Mohamed Salah pourra toujours se repasser en boucle l’hymne à sa gloire « Mo Salah-la-la-la », entonné par ses fans du Liverpool FC en liesse, qui résonne plus agréablement aux oreilles que le meuglement d’ultras, dans un pub où ils ont eu la victoire haineuse…