Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

S. LETCHIMY : "SI JAMAIS QUELQU'UN FOUT SES PIEDS DANS L'ANCIEN PALAIS DE JUSTICE, CA VA MAL SE TERMINER. A BON ENTENDEUR SALUT !"

S. LETCHIMY : "SI JAMAIS QUELQU'UN FOUT SES PIEDS DANS L'ANCIEN PALAIS DE JUSTICE, CA VA MAL SE TERMINER. A BON ENTENDEUR SALUT !"

   Cette admonestation du "Yich méchan" a été lancée du Radio Sud-Est il y a quelques mois et comme on peut l'entendre sur la vidéo ci-après, elle s'adresse à qui de droit.

   La phrase exacte est : "Que le Préfet l'entende, que le Procureur l'entende, que les Chefs de la police l'entendent, si jamais quelqu'un fout ses pieds dans l'ancien Palais de justice, ça va mal se terminer !". Wouaaw ! On croirait entende un "bad boy" muni de son "gun" et "ganja" au coin de la bouche. De quoi s'agit-il ? D'une simple décision de la CTM de récupérer le bâtiment qui avait été mis à disposition de la ville de Fort-de-France par l'ancien Conseil général. Apparemment le chef du PPM ne sait pas faire la différence, pourtant simple, entre "mise à disposition" et "donation". En effet, l'ancien Palais de Justice n'a jamais été "donné" à la municipalité foyalaise. 

   Ce qui explique que la CTM, dans une délibération prise le 21 mai 2019, ait pu décider de voter la résiliation de ladite mise à disposition. Colère donc de LETCHIMY et dépôt d'un recours devant le Tribunal administratif afin d'obtenir l'annulation de la délibération de la CTM. Le verdict vient de tomber : ce tribunal donne raison à la CTM en rejetant le recours de la ville de Fort-de-France. Il a, en effet, jugé que le Musée d'Art Contemporain que veut y installer la CTM est "d'intérêt général".   

   Boudoum ! comme dirait Ti Sonson. 

   Mais il y a un autre gros problème, un très-très gros problème : quand on vous prête ou vous met à disposition quelque chose, vous êtes dans l'obligation de le remettre dans exactement le même état à votre prêteur le moment venu. Ou alors si des dégradations se sont produites entre temps, vous devez les réparer. Or, il manque une statue dans la cour de l'ancien Palais de Justice. Celle d'un Papa leucoderme donnant affectueusement la main à son enfant mélanoderme. Mi bab, mézanmi ! Comment Foyal va-t-elle faire pour restituer le bâtiment dans le même état qui était le sien au moment de la mise à disposition ? 

   On a une suggestion à faire au maire : embaucher sur des contrats "emploi-jeunes" celles et ceux que LETCHIMY et lui avaient qualifiés, dans des communiqués indignés, de "vandales" et leur faire reconstruire le monument. Ca prendre sûrement plus de temps que de les déboulonner, mais c'est au moins respecter une obligation légale, celle qui, comme déjà indiqué, vous impose de restituer tel quel quelque chose qui vous a été "mis à disposition".

   Jusqu'à preuve du contraire, un député, c'est payé pour voter les lois, non ?

Document: 

Quand un Député de la République, Serge Letchimy, appelle à la violence !