Accueil

REFUS DU PLAN DE VOL DE L'AVION PRÉSIDENTIEL D'EVO MORALÈS

OGDH et KD

Le refus du plan de vol au-dessus des Etats souverains en déclin tels l'Italie, la France et le Portugal de l'avion présidentiel ayant à son bord Evo Moralès constitue un acte de brigandage international violant l'immunité diplomatique du Président de la République bolivarienne plurinationale.

Nous rejetons le mensonge autorisé de la bande zélée des trois Etats puisque le plan de vol à l'aller et au retour leur a été communiqué, donc notifiant à son bord la présence du chef d'Etat bolivien. Ce fait incriminé montre que le droit aérien international vient d'être bafoué.

Nous condamnons l'acte de piraterie formenté par un gang de la dite communauté internationale exposant en danger la vie d'un des leaders de la Patria Grande.

La Guyane et le peuple Guyanais se font écho des mobilisations et protestations du peuple frère de Bolivie face à l'ambassade de France.

L'OGDH et le KOMITE DRAPO apportent un soutien légitime au Président Evo Moralès.

Cayenne le 03.07.2013 17h04

Post-scriptum: 
Organisation Guyanaise des Droits Humains OGDH et Komité Drapo KD