Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

RAPHAEL CONFIANT RÉPOND À PATRICE LOUIS

RAPHAEL CONFIANT RÉPOND À PATRICE LOUIS

{ {{Le paysage journalistique martiniquais, et plus largement antillais, comporte parfois de drôles d'oiseaux. Le dénommé Patrice Louis en fait partie. Raphaël Confiant le rappelle à l'ordre en des termes vigoureux...}} }


 

  A L'ATTENTION DE M. PATRICE LOUIS



   Cher monsieur,



      Par trois fois, au cours des derniers mois, vous m'avez sollicité par courriel afin d'obtenir de moi que je collabore à vos projets. Vous avez dû remarquer que je ne vous ai pas répondu et je comptais persister dans cette attitude lorsqu'une phrase de votre dernier message a retenu mon attention : vous disiez "attendre ardemment une réponse" de moi. Je vais donc vous expliquer les raisons qui motivent mon refus de collaboration afin que vous ne gaspilliez plus votre temps à me solliciter.



     D'abord, vous semblez avoir la mémoire courte. En effet, par deux fois, vous vous êtes permis, ou vous avez permis à d'autres, de m'agresser alors même que jusque là nos rapports étaient normaux, voire cordiaux :



     . la première fois, vous avez interrogé Robert Chaudenson dans votre émission "LE CLUB", lui permettant de m'attaquer ad hominem de la façon la plus ignoble qui soit. Un journaliste de RFO m'a dit avoir revisionné la cassette de ladite émission et avoir compté le nombre de fois où Chaudenson a prononcé mon nom : 17 fois . 17 fois en 52 minutes, cela fait, si je ne m'abuse, 1 fois toutes les 3 minutes. Estimez-vous que cela est normal ? A-t-on déjà vu en France ou dans quelque autre pays dit "civilisé" une émission au cours de laquelle un seul et même individu est aussi fréquemment pris à partie ? Je ne le crois pas. Normalement, j'aurais dû porter plainte mais comme je ne me fais aucune illusion sur le fonctionnement de la justice française dans ce pays qui est le mien, je ne l'ai pas fait. Pire : sollicité pour obtenir un droit dé réponse, vous avez botté en touche en arguant du fait que vous comptiez me recevoir un jour dans la même émission. Evidemment, il n'en fut rien et ce n'est que deux ans plus tard, lors d'une rencontre fortuite, que vous m'avez lancé : "LE CLUB vous est ouvert ! Vous pouvez venir quand vous voulez." Ce qui est pour le moins cavalier...



    . la deuxième fois, vous avez utilisé un courriel qui ne vous était pas adressé (et qu'un de mes correspondants à dû vous transmettre sans penser à mal) pour tenter de me faire passer pour un antisémite, chose qui déclencha contre moi une véritable tempête médiatique puisque je fus successivement mis à l'index par "Le Monde", "Libération", "Le Nouvel Observateur", "Ouest-France", le "Jerusalem Post" et le "Los Angeles Times", ne trouvant pour seul défenseur que le quotidien algérien "El Watan" !!! Je vous rappelle, au cas où vous l'ignoreriez, que le courriel, en droit français, relève de la correspondance privée et qu'à ce titre, il ne peut être utilisé publiquement. J'aurais tenu les mêmes propos (qui s'indignaient simplement qu'on puisse parler de lobby homosexuel, lobby féministe, lobby musulman etc. et pas de lobby j... sous peine d'être immédiatement poursuivi devant les tribunaux) dans un journal ou sur un site-web qu'il eut été parfaitement normal qu'on me questionnât, même rudemment, là-dessus. Mais tel n'était pas le cas ! Vous avez donc, en violation de toute déontologie, utilisé un courrié privé pour tenter de me discréditer. Quand je pense que vous êtes chargé de cours en..."déontologie journalistique" au sein de la Licence d'Information-Communication de l'UAG, cela me fait sourire.  



    Avant donc ces deux agressions, je vous ai toujours fait bon accueil, acceptant d'être interviewvé par vous sur ATV pour mon roman "Nuée ardente" et vous le dédicaçant même très amicalement. C'est que pour moi, toute personne, quelle qu'elle soit, française, chinoise, arabe, ouzbek ou eskimo a parfaitement le droit de vivre en Martinique a condition qu'elle respecte les Martiniquais et leur culture. De même, je considère qu'en France, les Arabes n'ont pas à imposer le voile à l'école et les Noirs à jouer du tambour à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Tout cela, je l'ai déjà dit et écrit des dizaines de fois. Je vous considérais donc jusque là comme quelqu'un qui respectait les Martiniquais. Je me suis trompé. 



    Je vous demande désormais de ne plus me solliciter. Inutile d'ailleurs de répondre au présent courriel car j'ai placé votre adresse-mail en "courrier indésirable" sur mon ordinateur. Et connaissant votre propension à la manipulation, j'envoie ce courriel à certaines connaissances afin que me propos ne se retrouvent pas déformés une nouvelle fois.



    Vous avez la mémoire courte, mais moi, j'ai la mémoire longue. Très longue...



    RAPHAEL CONFIANT


Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages