Accueil

Radicalisation : Étrange formulaire de signalement à l’université de Cergy

Radicalisation : Étrange formulaire de signalement à l’université de Cergy

En matière de radicalisation supposée, la paranoïa s’invite désormais dans les universités. Un professeur de l’université de Cergy a indiqué sur son compte Twitter avoir reçu un formulaire, émanant de la direction, pour «faire remonter les "signaux faibles"» d’une radicalisation.

Parmi ces «signaux», figurent «l’absentéisme récurrent : aux heures de prière/le vendredi ; port d’une djellaba/port de pantalon dont les jambes s’arrêtent à mi-mollets ; port de la barbe sans moustache», mais également l’«apparition du port d'un voile ; arrêt de consommation de boissons alcoolisées ; arrêt soudain de consommation de nourriture à base de porc ; consommation récente de produits hallal ; arrêt de faire la fête ; intérêt soudain pour l’actualité nationale et internationale».

Sur son compte Twitter, Louis L’Haridon, vice-président de l’université de Cergy, dit «[confirmer] l’existence d’un mail provenant de la DHSE (Direction Hygiène, Sécurité et Environnement, ndlr) et demandant la remontée de signaux faibles». Il dit «[s’associer] à la honte et la colère des étudiants, professeurs et personnels de l’université de Cergy et ajoute «[demander] des excuses à [nos] services envers la communauté».

Il précise en revanche que «ce mail ne demande ni la remontée systématique des étudiants correspondants à un de ces signes, ni appelle à la délation. Il appuie, suite à la récente attaque de la préfecture, sur la vigilance particulière dont nous devons faire part».

 

Pages