Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

QUAN AKAKWEL S'EN PREND A CESAIRE ET CONCONNE, ACCUSES D'ETRE LES AGENTS DE LA...CREOLISATION !!!

QUAN AKAKWEL S'EN PREND A CESAIRE ET CONCONNE, ACCUSES D'ETRE LES AGENTS DE LA...CREOLISATION !!!
 
   Lire les "Pages-débats" de FRANCE-ANTILLES est tout ce qu'il y a de plus réjouissant.
 Ne serait-ce que pour cette seule raison, il serait dommage que ce vénérable quotidien soit amené à mettre la clé sous la porte. En effet, lesdites pages sont littéralement prises d'assaut depuis quelques années par tout ce que la tet-zépeng de pays (territoire ?) qu'est la Martinique compte de révolutionnaires marxistes, trotskystes, souverainistes, indépendantistes et, plus récemment, noiristes.
   Il est vrai que ce journal s'est refait une virginité, mais tout de même !
  Ainsi dans l'édition de ce jour, auxdites pages, une certaine Akakwel...enfin, non, ce pseudo est trop créole...Akwali, semble-t-il, avec un prénom tout aussi "kémite", mais précisant "Martiniquaise (Paris)" juste après, s'en prend violemment à Aimé CESAIRE et à Catherine CONCONNE et aux discours de ces derniers à l'Assemblée nationale française. Cela sur 3 colonnes bien pleines. Merci Papa (Maman) HERSANT !
   Dans sa diatribe, la demoiselle (dont on peut douter qu'elle appartienne encore à la catégorie des vierges et dont on est en droit de soupçonner qu'elle bordille l'âge fatidique du dessèchement vaginique), accuse le Père de la Négritude et la Chabine volcanique de faire semblant de s'opposer à la France pour mieux réclamer l'assimilation. Citons un extrait de la prose France-antillesque de madame Azizwel :
  "Mais la grande perversion tient de la forme du discours qui se veut révolutionnaire, qui se veut digne, qui se veut engagés auprès des plus démunis, qui se veut désaliénant alors qu'il n'est en réalité que jérémiades sur fond de chantage réclamant quelques intérêts matériels en échange du maintien de l'aliénation et de la soumission."
   Ouais. Bof ! T'as pas inventé l'eau chaude, Awalik!
  Guy CABORT-MASSON a déjà dit tout ça dans sa fameuse Lettre à Aimé Césaire datant de 1981 : d'ailleurs avant lui, Frantz FANON avait déjà taillé en pièces l'idéologie césairiste. Sinon des tas d'autres analystes (Stanislas ADOTEVI dans Négritude et négrologues, Pierre DAVIDAS dans l'hebdomadaire Antilla, Raphaël CONFIANT dans Aimé Césaire, une traversée paradoxale du siècle etc.) avaient, eux aussi, établi le même constat. Donc rien de nouveau dans ce que tu racontes, Amazwel !
    Ah si, quand même : une chose. Une malhonnêteté crasse. Citons :
 
    . "En 2019, soit 70 ans plus tard, à la tribune  du Sénat, haute sphère de la nation française, la "même scène de revendication créole" se joue.
 
    . "Ce n'est pas un hasard si à 70 ans d'intervalle CESAIRE et CONCONNE adoptent la même posture devant les "hautes instances françaises". Ce n'est que la conséquence de la créolisation qui nous maintient dans une illusion de dépendance alimentaire par peur du Blanc."
 
    Ah oui, et ta dépendance à toi par rapport au journal du Blanc, tu en fais quoi ? Sinon, pauvre tache, la Créolisation n'a jamais été le mot d'ordre ou l'idéologie du PPM. JAMAIS ! Comme on est en droit de penser que tu sais lire la langue du Blanc (puisque l'article que tu publies dans le journal du Blanc n'est écrit ni en wolof ni en kikongo), on ne peut pas imaginer qu'il s'agisse d'une méconnaissance ou d'une erreur de ta part. Impossible !
    Même TI SONSON sait que NEGRITUDE et CREOLISATION/CREOLITE n'ont rien à voir.
    Donc tu ne peux pas, toi, ne pas le savoir. Ce qui fait qu'en les confondant dans ton article, tu déformes volontairement la réalité, tu la trafiques par haine de la Créolisation/Créolité. En réalité ton texte n'est pas dirigé contre la Négritude, mais contre la Créolisation/Créolité. C'est petit, c'est bas, c'est mesquin. Car, nom de Dieu, attaque la Créolisation/Créolité de front au lieu de faire semblant de croire qu'elle est la même chose que la Négritude ! Et puis, les godes sont en promo sur "Le Bon Coin" ces jours-ci si t'a rien à faire...
   Sinon, pa konpwann zot ka fè nou pè, sé nwaris-la ! Landimen lendépandans-lan, nou kay fè zot pwan lanmè sèvi gran savann...
Image: