Accueil

Polémique sur la photo des GO du Club Med : SI ON DISCUTAIT AVANT DE POLÉMIQUER ?

Yan Monplaisir (captation Facebook)
Polémique sur la photo des GO du Club Med : SI ON DISCUTAIT AVANT DE POLÉMIQUER ?

  Patron du CLUB-MED Martinique, Yan MONPLAISIR a répondu à la polémique lancée sur les réseaux sociaux à propos du recrutement de GO (animateurs) du Village des Boucaniers (Saint-Anne, Martinique).

   Votre réaction à la photo de l’équipe de GO du Club Med les Boucaniers pour cette saison 2019 relève d’une méconnaissance totale du fonctionnement de l’enseigne Club Med et cette vision tronquée voire, ne le prenez pas mal, étroite est contraire à l’intérêt de la Martinique. Je serai un peu long, mais je crois utile de replacer les choses dans leur contexte. 

   Une destination touristique se doit par définition d’être ouverte sur le monde, accueillante et internationale autant que faire se peut. Le Club Med est une marque et un produit parmi les plus connus au monde et son originalité réside dans le fait de disposer d’équipes d’animation qui ont pour nom GO. Ce sont ces GO qui distinguent le Club Med comme un produit d’exception. Ils sont de toutes nationalités : Allemands, Américains, Chinois, Canadiens, Français, Guadeloupéens, Ivoiriens, Marocains, Martiniquais, Mauriciens, Tahitiens, Tunisiens, et bien d’autres… Ils ont pour mission de placer résolument le Club Med au niveau de l’ouverture au monde en accueillant des visiteurs de tous horizons qui découvrent à la fois la culture de leur pays hôte et intègre cette donne internationale en offrant du lien avec ces GO, eux-mêmes de tous horizons, formés spécifiquement à l’animation Club Med.

   Depuis notre reprise du site, nous avons encouragés la formation de nombreux Martiniquais et Antillais au poste de GO et nombre d’entre eux ont été intégrés par Club Med SA. Toutefois, il serait contraire à l’esprit du Club et à leur intérêt propre qu’ils soient tous recrutés par le site des Boucaniers. Chaque année nous accueillons au village 40 GO qui changent régulièrement car pour être GO il faut en accepter le mode de vie et la mobilité qui en résulte. C’est une opportunité pour eux, mais aussi les clients de favoriser cette ouverture au monde. Chaque Martiniquais qui souhaite devenir GO et s’en sent l’âme est donc bienvenu pour postuler, en sachant qu’il sera envoyé régulièrement dans tous les pays où le Club Med est implanté. Et c’est souvent l’intérêt principal qu’y trouvent ceux qui postulent. En résumé, il est contraire à l’esprit du Club Med que les GO soit à la fois sédentaires et originaires exclusivement de la région d’implantation des villages.

   LE RESTE DE NOS EFFECTIFS, soient environ 400 PERSONNES, en intégrant la sous-traitance telle que le jardinage, le gardiennage, sont originaires quasi-exclusivement de Martinique. Par ailleurs juste pour votre information, je rajouterai que le Village des Boucaniers est le SEUL AU MONDE, à avoir négocié et obtenu de Club Med SA que le bar, la boutique, la réception et le bureau des excursions soient tenus par des salariés recrutés localement. Car NOTRE IMPLICATION ET NOTRE ENGAGEMENT POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’EMPLOI LOCAL était au cœur de notre proposition de reprise du site.

   JE REGRETTE D’AVOIR A RÉPONDRE A CE GENRE DE POLÉMIQUE et que, comme de plus en plus souvent, LE JUGEMENT PRECEDE L’ECHANGE. Ce type de fonctionnement qui ne voit que par le petit bout de la lorgnette ne sert ni la cohésion locale, ni le tourisme et entache le regard que nous et les autres portons sur nous-mêmes. Je nous invite donc à TOUS prendre un peu de hauteur de vue, à échanger et #ConstruireEnsemble pour notre Martinique. Si notre offre a autant de succès auprès des visiteurs MAIS AUSSI DES MARTINIQUAIS, et je n’en suis pas peu fier, c’est bien parce que nous avons su concilier l’intérêt de l’entreprise à la satisfaction de notre clientèle, qu’elle soit locale ou internationale. La convention signée avec Club Med SA met à notre disposition et facture les 40 GO qui nous permettent de respecter leurs standards internationaux mais aussi d’assurer le renouvellement permanents des équipes d’animations et éviter la routine qui finirait par lasser notre clientèle, notamment locale. 

   Je souhaite de manière générale que toute personne qui souhaitera me mettre en cause sur des sujets prenne le temps de l’échange avec moi, avant de tirer des conclusions hâtives. Comme je le dis souvent, je suis joignable et facilement abordable pour tous ceux qui le souhaitent !

   Ce n’est qu'ensemble que nous construirons la Martinique de demain !

Pages