Accueil

Pôle Martinique de l'Université des Antilles : recrutement d'un responsable administratif et financier sans concertation avec les élus du pôle

Pôle Martinique de l'Université des Antilles : recrutement d'un responsable administratif et financier sans concertation avec les élus du pôle

     Ce lundi 19 novembre, le groupe "Ba Péyi-a An Chans" (Droite), membre de la coalition "Gran Sanblé Pou Ba Péyi-a an Chans" qui dirige la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) a tenu une conférence de presse afin d'apporter son soutien au Pôle Martinique de l'Université des Antilles. En effet, alors que l'autonomie des pôles est dument prévue dans la loi de création de l'établissement en 2015, celle-ci n'a jamais été respectée. Pire : des transferts de postes et de moyens sont prévus vers le Pôle Guadeloupe qui priveront le Pôle Martinique d'une centaine de postes d'enseignants et d'administratifs et de plusieurs millions d'euros.

   On a un nouvel exemple ci-après de la violation de l'autonomie du Pôle Martinique avec le recrutement d'un responsable administratif et financier par la gouvernance sans aucune concertation avec les élus du pôle. A quoi sert alors d'organiser des élections sur les pôles si ceux qui sont élus sont systématiquement ignorés ou mis à l'écart ?

   En tout cas, ce que le grand public doit retenir, c'est qu'il ne s'agit ni d'un conflit entre Martiniquais et Guadeloupéens ni d'une volonté de sécession du Pôle Martinique. Voici le courrier qu'a adressé Mme la vice-présidente du Pôle Martinique, Odile FRANCOIS-HAUGRIN, à la communauté universitaire suite au recrutement dont il a été question plus haut...

 

***

 

Chers membres de la communauté universitaire du pôle Martinique,

 

Je me dois de vous alerter sur une situation qui touche une fois de plus au non-respect des textes réglementaires régissant notre université organisée en deux pôles autonomes. Il s’agit de la procédure de recrutement du/de la responsable administratif(ve) et financier(ère) de laquelle le pôle se trouve exclu, en dépit de l’article 09 du titre III des statuts de l’UA qui dispose que le vice-président de pôle « est l’interlocuteur privilégié du président pour toutes les questions concernant le pôle », qu’il " a autorité sur les personnels du pôle et émet un avis sur les affectations des personnels ingénieurs, administratifs, techniques, ouvriers et de service dans les services et composantes du pôle ». Il doit également être tenu compte des orientations retenues en la matière par l’instance polaire (article 19 du titre 4 des statuts de l’UA). Par ailleurs, le point voté lors du dernier CA du 27 novembre sur ce sujet corrobore cette nécessaire collaboration.

 

Or, la procédure de recrutement du RAF du pôle Martinique a été mise en œuvre par la présidence sans aucune concertation avec le pôle Martinique. De nombreux rappels et alertes ont été adressés, et notamment une décision prise à la majorité des présents et représentés par le conseil de pôle du 24 septembre 2018. Pourtant, le RAF est le bras-droit du vice-président de pôle et dans l’esprit de dialogue prévu dans les textes, il n’est pas concevable que la procédure de recrutement puisse s’envisager sans dialogue ni concertation avec la vice-présidence de pôle.

 

Vous trouverez ci-joint les rappels adressés à la présidence, ainsi que les décisions du conseil de pôle.


Bien à vous.

 

Odile MARCELLIN FRANCOIS-HAUGRIN