Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Plein et entier soutien de Bruno-Nestor Azérot à Manuel Valls

Plein et entier soutien de Bruno-Nestor Azérot à Manuel Valls

   C'est dans un long communiqué, moitié dithyrambique moitié-confus, que le député de la circonscription Nord de la Martinique, Bruno-Nestor AZEROT, a déclaré sa flamme à Manuel VALLS, ancien premier ministre et candidat à la candidature pour les Primaires du Parti socialiste. Après Serge LETCHIMY donc, président du PPM, voici qu'un député "ultra-marin" vient apporter sont soutien à celui qui, lorsqu'il était maire de la ville d'Evry, en 2009, avait lancé, fort agacé, à l'un de ses adjoints, sur un marché public où il estimait qu'il y avait trop de vendeurs noirs et arabes :

   "Qu'on me mette des Whites, des Blancos, quoi !"

   VALLS ne se savait pas enregistré et filmé. Depuis, la vidéo tourne en boucle sur l'Internet et on n'a connaissance ni d'un démenti de la part de l'intéressé ni d'une quelconque plainte en diffamation déposée par lui. D'ailleurs, sachant parfaitement le caractère viral de ce genre de vidéo, le Catalan de naissance devenu français seulement à l'âge de 19 ans et qui se vante d'être "éternellement attaché à Israël par ma femme", a pris ses précautions lors de sa déclaration de candidature il y a trois jours. Il était cette fois entouré d'une demi-douzaine de Noirs, de deux-trois Arabes et d'un Chinois, mise en scène grossière qui a été vite éventée : il s'agit pour la plupart d'employés de la mairie d'Evry.

   Sinon pour en revenir à B-N. AZEROT, nous avons relevé le passage ci-après dans son communiqué pro-VALLS :

   "Même si j’ai pu être critique ici ou là, le dire fortement aussi, Manuel VALLS a toujours pu compter sur ma fidélité depuis 2013, quoi qu’il m’en coûte parfois… Mais on ne lâche pas un ami à qui on a donné sa parole ! Je ne suis pas de ceux qui abandonnent les amis dans la difficulté et le combat pour la justice. Pas de zanzolage avec moi. Pas de trahison ! Je l’ai donc soutenu et continuerai de le soutenir, car il nous a beaucoup aidé."

   Pas de "zanzolage" avec moi, écrit bravement le député samaritain. Il a vraiment la mémoire courte. Très courte même. En effet, il semble avoir complètement oublié que s'il a été élu député, ce fut grâce au soutien actif de Claude LISE et d'Alfred MARIE-JEANNE, notamment du premier. Il avait d'ailleurs conditionné sa présence sur la liste du GRAN SANBLE lors des élections territoriales de décembre 2015 à l'éviction de l'ancien président du Conseil général !!! Rien que ça...

   Reste aux électeurs du Nord à en tirer toutes les conséquences lors des prochaines législatives en 2017...

Pages