Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Chronique du temps présent

PAYS SIMILI-CUIR…

Raphaël Confiant
PAYS SIMILI-CUIR…

SIMILI-CREOLE.

Il y avait le simili-cuir, les Martiniquais ont inventé le simili-créole. Il s’agit, au lieu de faire l’effort de rechercher le mot ou l’expression créole authentiques, de se contenter d’écrire un mot ou une expression française phonétiquement. Et hop, le tour est joué ! Cela donne « Vakans o péyi » pour la pub d’une boisson gazeuse, « An koulis » pour une émission-télé ou « Chapo, monsieur Varasse ! » en Une d’Antilla !!! On s’attendrait à « Woulo, monsieur Varasse ! ».

Dernièrement, dans le quotidien local, un peintre, lors du vernissage de son exposition intitulée « Eclectik », déclare ce qui suit : « J’ai choisi de l’écrire ainsi, « Eclectik », parce que je ne voulais pas écrire ce mot uniquement en créole et que le « K » final portait à la fois la note créole et la note artistique ».

Cette simili-langue ne serait-elle pas celle d’une simili-culture développée par un simili-peuple dans un simili-pays ?

BLACKS.

Avec l’arrivée vacancière des « Négropolitains », nos jeunes (et même moins jeunes !) jouent aux « Blacks ». Rappelons que ça consiste à s’appuyer sur sa seule couleur de peau (comme s’il s’agissait d’un diplôme !) pour exiger des droits au sein de la société blanche. Le « Black » ne veut surtout pas d’une éventuelle indépendance de la Martinique ou de la Guadeloupe car son cinéma ne fonctionnerait pas au sein d’une société noire où il ne serait plus minoritaire mais majoritaire. Etre majoritaire (ou indépendant) demande beaucoup trop de boulot : un pays à construire, une économie à réorienter, un système scolaire à adapter etc… Autant rester minoritaire au sein du grand ensemble « fouançais » où le Black n’a aucune de ces tâches écrasantes qui lui pèsent dessus. Tout ce que le Blanc lui demande c’est d’être un bon sportif ou un bon musicien. Pas d’essayer d’entrer à l’ENA ou à Polytechnique…

(Feu mon grand-père, du fin fond de la campagne du Lorrain, s’énervait, au siècle dernier, quand il entendait prononcer le mot « Black ». Il s’écriait alors : « Isiya pa ni Blacks, sé Neg ki ni ! ». Tu l’as dit, Papie !)

TWITTER.

Nos simili-Créoles et nos Blacks sont toujours à la dernière mode. Quand les scooters des mers sont apparus, il y a une dizaine d’années, ils étaient parmi les premiers à les chevaucher. Quand le portable mains libres a surgi, ils étaient les premiers à se balader en parlant à haute voix tout seuls comme des « boug dekdek ». Aujourd’hui, ils nous donnent de leurs nouvelles grâce à Twitter. Vous savez, ce truc débile qui interdit d’écrire plus de 140 mots. Le degré zéro de la pensée, quoi ! Bon, que Britney Spears ou Madonna twittent à leurs millions de fans qu’elles viennent de s’acheter un super-string, je veux bien, mais quand Tartempion, internationalement connu de Saint-Anne à Macouba, nous raconte sa (petite) vie, on ne sait pas s’il faut se tordre de rire ou s’il faut en pleurer.

Simili-vedettes dans un simili-pays…

20 SEPTEMBRE.

Retenez cette date ! Le 20 septembre prochain, l’Autorité palestinienne déposera devant l’ONU une demande de reconnaissance de l’Etat palestinien. Pour l’heure, ce que gère ladite Autorité c’est un simili-territoire semi-autonome composé de deux morceaux même pas contiguës : la Cisjordanie et Gaza. D’ores et déjà, l’administration Obama a averti qu’elle s’opposerait à une telle reconnaissance. On notera que cette même administration a pesé de tout son poids pour la création du Kosovo, détachant ce territoire de la Serbie et pour celle du Sud-Soudan, détachant ce dernier du Soudan. Donc, si l’on comprend bien, certains peuples auraient, aux yeux d’Obama et des Etasuniens, le droit de disposer d’un état tandis que d’autres ne le mériteraient pas !!!

Selon quels critères ? Ceux qui arrangent les Etats-Unis et l’Occident évidemment. Obama ne va tout de même pas embêter la Chine à cause du Tibet alors que la deuxième puissance économique mondiale permet à la première puissance économique mondiale de vivre à crédit en lui achetant massivement ses bons du Trésor. On va donc faire de grands sourires au Dalaï-Lama, on le recevra à la Maison Blanche, mais une fois qu’il sera parti, on reviendra aux choses sérieuses : le commerce avec Pékin…

PALESTINE.

Beaucoup de gens, surtout aux Antilles, ne comprennent pas pourquoi la question palestinienne figure toujours au premier plan de l’actualité et des préoccupations des militants anti-impérialistes de tous les pays. L’explication est pourtant archi-simple : les Palestiniens sont le seul peuple qui a été entièrement déraciné de sa terre natale sur laquelle pendant un siècle sont venus s’établir des gens venus principalement d’Europe mais aussi d’autres régions du monde. Des villes, des montagnes, des rivières, des plaines etc. ont été ainsi rebaptisées au cours de ce vaste processus de génocide par substitution (comme disait Césaire) ! Processus que les Palestiniens appellent fort justement la « Naqba » (la « catastrophe » en arabe).

Ni les Tibétains, ni les Kurdes, ni les Sud-Soudanais, ni les Tamouls du Sri-Lanka, ni les Mapuches du Chili etc…n’ont été déportés et totalement chassés de leur pays natal. Tous ces peuples sont certes dominés, opprimés, voire massacrés en certaines occasions, mais ils demeurent chez eux. Ce qui n’est pas le cas des Palestiniens qui vivent depuis 1948 dans des camps sordides en Jordanie, au Liban et en Syrie. Faute de pays à eux…

Espérons que, malgré l’opposition des Etats-Unis, d’Israël et des îles Marschall__trio bien connu d’irréductibles partisans de l’impérialisme occidental au sein de l’ONU__l’Assemblée générale de l’organisation votera massivement en faveur de la reconnaissance de l’Etat palestinien !

Sinon, les Palestiniens continueront à être un simili-peuple crevant à petit feu dans des territoires qui ont tout l’air d’être des bantoustans…

Raphaël Confiant

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages