Accueil

Patrick Chamoiseau traduit en arabe

Patrick Chamoiseau traduit en arabe

Initié par l'Ambassade de France au Maroc, en partenariat avec le Musée Mohammed VI d’Art moderne et contemporain, la 25ème édition du Prix Grand Atlas s’est tenue jeudi soir à Rabat. Cette haute  distinction, qui met en exergue des œuvres littéraires françaises traduites en langue arabe, permet de soutenir l'édition francophone au Maroc.

Entourant la présidente du jury, la philosophe Barbara Cassin, on pouvait compter de prestigieuses personnalités du monde universitaire et culturel, à l’instar du spécialiste en traduction de l'arabe Frédéric Lagrange, de la chercheuse Zakia Sinaceur, du philosophe et traducteur Abdesslam Benabdelali, de l’universitaire Sanaa Ghouati, de la libraire Miriam Diouri et de la conteuse Nezha Lakhal.

Pour cette nouvelle édition, 28 ouvrages étaient en lice. La cérémonie a finalement gratifié l'écrivain et chercheur Ahmed Boukous, récompensé dans la catégorie de la fiction francophone pour son roman « Rhapsodies de Tanit la captive ».

Quant au prix de la traduction, ils ont été décernés exæquo à Hamid Guessous pour le roman « La matière de l'absence » de Patrick Chamoiseau et Azzeddine Chentouf pour l'essai « l'Ecriture du désastre » de Maurice Blanchot. Bravo !

Pages