Accueil

OUI, LES COMORES ONT EU RAISON DE QUITTER LES JEUX

http://www.zinfos974.com/

De nombreux commentaires dont certains à la limite du racisme (et ne parlons pas de ceux que nous avons censurés) critiquent les Comoriens suite à leur décision de quitter les 9e Jeux des Iles de l'océan Indien et de rentrer dès demain à Moroni. 

Pas question pour moi d'entrer dans le débat de savoir si Mayotte est comorienne ou pas. C'est un problème excessivement complexe, où chacun est persuadé d'avoir raison, selon le côté où l'on se place. 

Non, je me contenterai de rester au niveau du droit et de la stricte application de la Charte des Jeux, un document signé par les Comores... et la France. 

A la suite d'une réunion du Conseil Permanent International des Jeux des Iles de l'océan Indien tenue les 21 et 22 avril 206, "la demande d'adhésion de Mayotte en tant que membre du CIJ a été adoptée à l'unanimité", sous réserve du respect d'un certain nombre de conditions : 
     - "Mayotte participe aux réunions de toutes les instances du CIJ sans droit de vote avec avec voix consultative
     - "En toute occasion et cérémonie nécessitant l'utilisation d'un drapeau, elle utilisera celui des Jeux et n'utilisera aucun symbole de l'Etat français (hymne et drapeau)". 

On le voit, les textes, signés je le rappelle par la France au nom de Mayotte, sont extrêmement clairs. 

(P.S. : Que pensent nos députés de cette violation de textes diplomatiques sur le territoire de la Réunion? Va-t-on avoir droit, au minimum, à une question orale au ministre des Sports à l'Assemblée?)
 



Nasrane Bacar décroche le bronze au 100m, devant un drapeau français (capture d'écran de Réunion 1ère)
Nasrane Bacar décroche le bronze au 100m, devant un drapeau français (capture d'écran de Réunion 1ère)
En conséquence, en autorisant Mayotte à défiler derrière un drapeau français hier lors de la cérémonie d'ouverture, la France -en présence de Patrick Kanner, le ministre français des Sports, circonstance aggravante- a violé en toute connaissance de cause un texte international qu'elle a signé. Violation répétée aujourd'hui lors de la remise de la médaille de bronze à Nasrane Bacar au 100m. 

Dès lors, qu'auriez-vous fait à la place des Comoriens? Baisser votre pantalon et accepter la décision de la France qui les a mis devant le fait accompli? Ou, au nom de leur fierté nationale, annoncer leur retrait? 

Personnellement, j'aurais fait comme eux. 

Si la France avait voulu respecter les règles, elle aurait demandé la convocation d'une nouvelle réunion du CIJ avant les Jeux des Iles et aurait officiellement tenté de négocier une modification de la Charte. En agissant de la sorte, elle s'est comportée en état colonialiste, comme à la pire époque de son histoire.
 

 

Dimanche 2 Août 2015 - 23:12
Pierrot Dupuy