Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

OU SONT PASSÉES LES VALEURS ?

Térez LEOTIN

Pendant que la Martinique s'occupe d'avancer, les automobilistes assis  dans la chaleur de leurs voitures qui ne sont pas toutes climatisées, stationnent dans les embouteillages.

Tandis qu'un élu par médias interposés, montre le doigt d'honneur à la population qui l'a fait élire, la Martinique-des-panneaux affirme  qu'elle avance. Ces panneaux  décorent fièrement nos routes. Ils ne coûtent pas moins de 800 € chacun, et nous avons le temps de bien les lire, de bien les voir, puisque c'est la Martinique qui avance, pas nous. (Pauvres retraités qui ne touchez pas 800€ comme cela est frustrant, n'est-ce pas ?  ) 

Alors que ce même élu traite la Présidente d'université de "vermine à karchériser",  la Martinique avance dans l'indifférence presque générale.

Se  sentant encouragée, et renforcée par ce qui ressemble à du macoutisme, la première Dame du Conseil Régional en profite au passage, pour traiter dans  son hémicycle, certains autres élus du peuple "de chien habillé en homme" ... et la Martinique avance avec de tels propos, de tels comportements, de telles ignominies, de telles infamies.

Le Président de Région serein et bien tranquille, lui-même au bras d'une élue "enjambeuse de parc",  danse et confirme que la nouvelle alliance est en marche  avec "Les bâtisseurs de  Paradis"  insalubre, et qu'elle s'oppose "san manman", autrement dit sans vergogne, à "l'alliance du bakoua entre les populistes et les affairistes".

Il est cependant à craindre qu'à force d'avancer, nous n'atteignons le gouffre de la déchéance que la perspective des élections territoriales veut ouvrir sous nos pieds.

La Martinique avance, elle avance que l'on vous dit,  elle avance, car le  TCSP électoral sera terminé et livré pour décembre, son  inauguration se  fera donc dans la même foulée, toujours en décembre, sans nul doute. Nous le  sentons, elle ne pourra se faire qu'à la veille des élections de décembre pour montrer que .... l'on avance. 

Il faut savoir jouer des coudes dans la bataille et tous les moyens semblent bons : les médisances, les clabaudages, les dénigrements, les mensonges, les sexismes. Nou ka vansé adan labou  !  Ça c'est votre Martinique, pas la nôtre.

 

Puisque l'on avance, dites-vous, ...  et c'est bien n'est-ce-pas, ce que vous avancez,  nous aimerions vraiment savoir  où sont passées les valeurs. Auraient-elles été terrorisées ? Suite à cela  se  seraient-elles immolées comme des "bwabwa" acculés ? Dites-nous, êtes-vous convaincus que Césaire, qui est depuis sa mort, mangé à toutes vos sauces,  présent au coin de chacune de vos rues, debout dans tous vos monuments, au cœur de certains de vos propos, seriez-vous sûrs qu'il apprécierait de voir la Martinique avancer dans de telles conditions ?

La voir avancer certes, mais  reculer devant les valeurs de respect qui nous semble-t-il vous sont inconnues, nous ne le pensons pas. 

 

Térèz Léotin écrivain  

Pages