Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Office communautaire du tourisme de la CACEM : un recrutement scandaleux

Office communautaire du tourisme de la CACEM : un recrutement scandaleux

   Le tout nouvel office communautaire du tourisme de la CACEM fêtait hier en grande pompes son ouverture mais en y regardant de plus près, on constate qu'il y a une anomalie au niveau du recrutement du directeur de cet organisme. En effet, l'appel à candidatures décrivant le profil du poste indiquait clairement que le recruté devait être "diplômé d'une école de commerce". Or, l'heureux élu ne l'est aucunement !

   Pire, ce grand chef du tourisme balnéaire CACEMIEN (géniales les plages de La Française et de Madiana, n'est-ce pas ?) ne sait parler ni anglais ni espagnol !!! Mais ne soyons pas mauvaise langue : peut-être que ce nouvel office veut-il développer "le tourisme intérieur" c'est-à-dire faire venir les Martiniquais du Nord et du Sud dans le magnifique Centre pollué et sempiternellement embouteillé. Auquel cas, notre nouveau directeur n'a, en effet, besoin que de savoir jargouiner le seul créole.

   Sinon pour en revenir à cette affaire de diplôme d'Ecole de Commerce, il y a des centaines de familles martiniquaises qui se serrent la ceinture, qui se "purgent" pendant des années, pour envoyer leurs enfants étudiants dans ce genre d'établissement lesquels sont payants (contrairement à l'université qui est quasi-gratuite) et quand leurs rejetons en sortent dument diplômés, ils n'ont aucune chance de trouver du travail parce que la mafia maçonnique, la mafia PPM et d'autres mafias du même type ont déjà tout verrouillé pour leurs petits copains et leurs salaires de ministre (7.500 euros par mois).

   Nous poursuivons notre enquête sur ce recrutement sachant que la date de clôture des dépôts de candidature était fixée au 10 octobre dernier et que la grève du PNM (Parc Naturel de Martinique) a été déclenchée le...03 octobre, grève d'une vingtaine d'employés sur 149 qui a duré, barrages et intimidations oblige, pas moins de 77 jours. Ce qui voudrait dire que certains déclenchent une grève-blocage en ayant déjà la garantie d'être embauchés ailleurs !!!

   Non, nous ne sommes pas en Sicile, mais en Martinique ! Notre enquête continue...

Pages