Accueil

Nouvelle-Zélande, Sri-Lanka, Palestine etc. : la folie religieuse règne sur le monde

Nouvelle-Zélande, Sri-Lanka, Palestine etc. : la folie religieuse règne sur le monde

   Un suprématiste blanc pénètre dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande et ouvre le feu sur les fidèles en prières : 200 morts tous musulmans. En Palestine occupée, c'est quasiment tous les jours que l'armée israélienne abat des Palestiniens, chrétiens et musulmans, dans l'indifférence générale. Maintenant, au Sri-Lanka, ce sont plus de 200 chrétiens qui sont les victimes de terroristes sans doute islamistes.

   A propos du Sri-Lanka justement, n'oublions pas la véritable guerre d'extermination menée pendant douze ans par les gentils bouddhiste au pouvoir contre la minorité tamoule et donc hindouiste. Plus de 100.000 morts. Sans oublier bien sûr la Birmanie (ou Myanmar), pays de la gentille Aung Sans Suu KYI, Prix Nobel de la Paix, où des dizaines de milliers de musulmans de la minorité Royinghas, sont massacrés en toute impunité. On en oublierait presque la gentille Chine où tout un peuple, les Ouigours, voient leurs maisons, magasins, mosquées etc. détruites à coups de bulldozers pendant que le président chinois visite le monde entier en lui faisant risette. Et ne parlons même pas des malades mentaux de l'Etat islamique et de Boko Haram qui ne songent qu'à mettre le monde à feu t à sang.

   Constat : toutes les religions sont criminogènes.

   Or, les intellectuels,  les artistes, les politiciens, les grands patrons etc. bref, les élites, dont le rôle est censé être l'éducation de leur peuple, loin de se tenir à l'écart de la religion (puisque presqu'aucun d'entre eux ne croit en Dieu), l'utilisent pour asseoir leur pouvoir. A-t- jamais vu un (e) seul (e), depuis la chute du communisme en tout cas, d'entre eux déclarer :

   "Je respecte la religion de mon peuple, mais je suis athée."

   Hypocritement, ils font le signe de la croix à la chrétienne, se prosternent face contre terre à la musulmane ou joignent la paume des mains à la bouddhiste ou l'hindouiste en signe de leur immense dévotion. Et d'expliquer tout aussi hypocritement qu'il faut distinguer les croyants des croyants extrémistes !  La grosse blague...

   MARX avait tort : la religion n'est pas l'opium du peuple. C'est la kalachnikov du peuple...

Pages