Accueil

MICHEL ROCARD (HOMME POLITIQUE FRANÇAIS) : « CE QU’ILS FONT RELÈVE, SANS QU’ILS LE SACHENT, DU CRIME CONTRE L’HUMANITÉ… »

« La vérité, c’est que planquer des créances pourries parmi d’autres, grâce à la titrisation, comme l’on fait les banques, c’est du vol. Les précautions de vocabulaire sont malséantes. Nommer correctement les choses permet de bien appliquer la sanction. On reste trop révérencieux à l’égard de l’industrie de la finance et de l’industrie intellectuelle de la science financière. Des professeurs de maths enseignent à leurs étudiants comment faire des coups boursiers. {{Ce qu’ils font relève, sans qu’ils le sachent du crime contre l’humanité.}} »

in {Le Monde}, 2-3 novembre 2008.

Commentaires

zephyrin | 08/11/2008 - 13:58 :
{"Des professeurs de maths enseignent à leurs étudiants comment faire des coups boursiers."} Soyons sérieux, depuis quand les prof de math maîtrisent les arcanes de la bourses ? Quant a nos professeurs d'économie internationale, ils ne cessaient de nous mettre en garde contre cette dichotomie de la sphère financière et de la sphère industrielle, rappelant sans cesse que la bourse avait pour vocation a financer l'économie réelle. Bien sur, tous ces prof d'économie même s'ils étaient titulaire de chaire doctorale a HEC ou au Conservatoire des Arts et Métiers ne sont jamais mis au devant de la scène, seuls ceux qui adhèrent aux théories néo-libérales avaient le vent en poupe, systématiquement présents sur les plateaux de télévision et sur les radio. N'étions-nous pas dans cette "supercherie" {{seul le marché à raison}} ! Ce qui a valu la dénationalisation des grandes entreprises publiques, je rajouterai au bénéfice des "copains-coquins" et aujourd'hui vous Michel Rocard venez faire la leçon, on croit rêver. si dans l'hypothèse incertaine un tribunal devait juger les coupables de ce crime contre l'humanité sans aucun doute, vous trouverez votre place sur le banc des accusés. {{Tony mardaye}}