Accueil

MARIE-JEANNE MANUELLAN, ASSISTANTE DE FRANTZ FANON A TUNIS, DECEDE DANS LA 92è ANNEE DE SON AGE

Raphaël CONFIANT
MARIE-JEANNE MANUELLAN, ASSISTANTE DE FRANTZ FANON A TUNIS, DECEDE DANS LA 92è ANNEE DE SON AGE

   Il est rarissime que quelqu'un publie un livre à...89 ans. C'est pourtant ce qu'a fait, en 2017, celle qui fut l'assistante de Frantz FANON en Tunisie et à qui ce dernier dicta "Les Damnés de la terre". Il était alors médecin-chef du Centre neuropsychiatrique du principal hôpital de Tunis.

   Intitulé "Sous la dictée de Fanon", l'ouvrage de Marie-Jeanne MANUELLAN est une source de première main sur les activités de FANON, ses idées, son intimité puisqu'elle l'a côtoyé au quotidien entre 1958 et 1961, année au cours de laquelle celui-ci décédera de la leucémie dans un hôpital nord-américain. Le Martiniquais avait quitté l'hôpital psychiatrique de Blida, en Algérie, pour rejoindre le GPRA (Gouvernement Provisoire de la République Algérienne) installé  à Tunis, et devint l'un des principaux rédacteurs de la version en langue française du journal El Moudjahid, organe de presse des révolutionnaires algériens.

   Il peut paraître incroyable que pareil témoignage sur FANON ait dû attendre si longtemps, près d'une soixantaine d'années, avant d'être livré au grand public. C'est que la Corrézienne Marie-Jeanne MANUELLAN était d'une simplicité et d'une rigueur qui transparait à travers les pages de son livre ainsi que de la correspondance-mail que nous avons entretenu deux ans durant. J'avais moi aussi, cette même année 2017, commis une "autobiographie imaginée" de Frantz FANON, "L'Insurrection de l'âme. Frantz Fanon. Le Guerrier-silex" (Caraibéditions) et avais eu la surprise de recevoir un jour, le mail d'une vieille dame se disant presque nonagénaire et se présentant comme l'assistante de celui-ci à Tunis. Un peu surpris, je lui avais répondu et de fil en aiguille, de semaine en semaine, de mois en mois, nous avons ainsi échangé sur le Grand Homme, sur la Guerre d'Algérie, sur le racisme, la religion, la France, la Martinique et cent autres sujets.

   C'est le tout début de cette correspondance que l'on trouvera ci-après. Je ne sais pas si j'aurai le courage et le temps de retrouver tous ses mails ainsi que les miens pour concrétiser le projet que j'avais d'en faire un livre un jour. Marie-Jeanne MANUELLAN n'y était pas très favorable, mais ne m'opposa jamais un refus catégorique, et moi, pris par d'autres activités, j'avais fini par mettre cette idée de côté. Notre correspondance s'était quelque peu distendue ces derniers temps et ce jour, ce 8 août 2019, j'apprends avec une profonde tristesse son décès par sa famille qui m'informe qu'elle sera incinérée au Père Lachaise le 13 août prochain et que ses cendres reposeront au cimetière de Viam, en Haute-Corrèze, au bord du Plateau des Milles Sources.

    Elle avait 92 ans, avait travaillé dans son jeune temps aux côtés de FANON et donc tapé à la machine à écrire ce texte qu'il lui dicta des mois durant tout marchant en long et en large dans son cabinet, habité par cette passion que chacun lui connaissait. Merci à Mme MANUELLAN pour cet inestimable témoignage ! Allah ya-rahma ! comme l'on dit en terre d'islam....

Lien de téléchargement: 
Document: 

manuellan.pdf

Télécharger : manuellan.pdf

Pages