Accueil

L'hommage de Cécile Bertin-Elisabeth, doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université des Antilles, à Alain Anselin

L'hommage de Cécile Bertin-Elisabeth, doyen de la Faculté des Lettres et Sciences humaines de l'Université des Antilles, à Alain Anselin

   Le décès de l'égyptologue martiniquais Alain ANSELIN, établi en Guadeloupe depuis quelques années, a ému non seulement la communauté intellectuelle martiniquaise et guadeloupéenne, mais aussi ses collègues de la Faculté des Lettres et Sciences humaines du campus de Schoelcher où, des années durant, il a formé à l'égyptien ancien les étudiants des Licences de Sciences du langage et de Créole.

   Dans le message ci-après, le Pr Cécile BERTIN-ELISABETH témoigne de cette émotion et de cette peine.

***

Chères et chers collègues,
 
J'ai envoyé hier un message pour que l'UFR LSH soit au plus vite informé. Je ne vous cache pas le choc ressenti à l'annonce de la disparition de l’une des figures de notre faculté et de notre université. 
Lorsque j’ai appris la triste nouvelle, la première image qui m’est revenue est celle de la SOBRIETE de notre collègue Alain Asselin.
Mais sobriété n’est pas vacuité, loin de là…
ALAIN ASSELIN : SOBRIÉTÉ, DIGNITÉ, constante recherche de VERITÉ.
Alain Asselin était un homme et un chercheur d’ENVERGURE INTERNATIONALE, reconnu par les plus grands égyptologues et par tous ceux qui avaient compris l’intérêt capital de son travail qui a permis que soit démontrée l’origine négro-africaine des hiéroglyphes égyptiens !
L’ŒUVRE ÉNORME d’Alain Asselin est à la fois une production scientifique majeure, développée notamment dans le cadre du GEREC et de ses Cahiers caribéens d’égyptologie et la reconnaissance d’une histoire ô combien importante pour tous les Africains et Afro-descendants... et toutes les femmes et hommes du monde. Ses stimulantes connaissances des langues de l’Afrique de l’Ouest sont à  rappeler également. Démontrer en effet l’origine sub-saharienne des hommes ayant inventé les hiéroglyphes égyptiens, remet assurément en cause tant de préjugés et de dénis...
Grâce à Alain Asselin les étudiants de l’UAG ont eu pu être formés pendant de très nombreuses années à l’égyptologie et aux langues du monde. Notre campus en a été enrichi et singulièrement les étudiants de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines ainsi que tous ceux qui ont eu la chance de pouvoir côtoyer ce savant discret.
MERCI ALAIN ASSELIN pour cette démonstration de DIGNITÉ pour nous tous, femmes et hommes des Antilles et du monde. MERCI ALAIN ASSELIN d’avoir fait rayonner la Martinique et la Guadeloupe, si chères en ton cœur. Que ta voix/voie d’harmonie martinico-guadeloupéenne et tout simplement humaine ne soit pas oubliée.

Avec mes salutations distinguées,
Cécile BERTIN-ELISABETH

Pages