Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Les touristes américains accueillis en fanfare à la Jamaïque

Les touristes américains accueillis en fanfare à la Jamaïque

   La vidéo que l'on peut voir au bas de ce texte devrait nous faire réfléchir un peu, nous Martiniquais s'agissant de la question du tourisme.

   En effet, chez nous, de partout, des voies diverses et variées s'élèvent pour protester contre la réouverture de nos frontières aux touristes et donc des liaisons aériennes avec l'Hexagone et l'Europe. Mon dieu, ils vont nous apporter le Covid-19 ! Qu'ils restent chez eux et nous oublient dans leurs projets de vacances ! Surtout pas le moindre "leucoderme" (nouvelle désignation des Européens désormais en usage chez les plus radicaux) sur nos belles plages à nous qu'on veut pouvoir utiliser nous tout seuls ! 

   Ouais...

   Mais alors comment expliquer que le pays du Rastafarisme et de Bob Marley ait décidé d'accueillir en grandes pompes les touristes venus des USA ? La divine ganja protégerait-elle les citoyens de ce pays du terrible virus ? Le reggae serait-il un vaccin anti-Covid-19 ? Ou alors son gouvernement serait-il composé d'irresponsables ou d'inconscients ? 

   En fait, la réponse est très simple. Pas besoin de dix-mille cogitations : la Jamaïque est un pays indépendant dont une partie conséquente de l'économie repose sur le tourisme. Et la majorité des visiteurs proviennent d'Amérique du Nord, territoire sévèrement touché par le virus, en particulier les Etats-Unis où le gouvernement Trump est dans le déni. Ces Etats-Unis sont dix fois plus touchés que l'Europe et donc logiquement ses habitants beaucoup plus dangereux que les Européens. Or, la Jamaïque passe outre et les accueille à bras ouverts !

   Nous, en Martinique, apparemment, nous ne voulons d'aucun touriste.

   Là aussi, l'explication est fort simple : contrairement à la Jamaïque obligée de s'ouvrir à l'Oncle Sam, nous disposons d'un Papa gaulois et d'une Manman Europe qui ont branché depuis des lustres une perfusion financière sur nos bras. Si donc les touristes ne viennent pas chez nous, à part pour les patrons d'hôtels et quelques milliers d'employés, cela n'aura guère d'impact sur une "économie" qui de toute façon n'existe pas, qui est complètement artificielle.

   En Jamaïque, ce sont les revenus du tourisme qui permettent en grande partie de payer chaque fin de mois les infirmières, les pompiers, les postiers, les enseignants, les policiers, les douaniers, les fonctionnaires de la justice etc...tandis que chez nous, c'est l'Etat français (non, ce n'est pas la CTM qui ne contrôle que...10% de l'activité économique). 

   Serait-ce pour cette raison que les mots d'ordre d'"indépendance" ou de "souveraineté nationale" ont complètement disparu du discours des grands révolutionnaires démolisseurs de statues ? Ces gens veulent-ils nous transformer en minorité de la France, en "Noirs américains des Français" ? En tout cas, Jah merci !, les 7.000kms qui nous séparent de l'Europe ne disparaîtront jamais.

   Nous sommes un peuple, une nation, avec sa propre langue et sa propre culture forgées douloureusement au coeur même de l'effroyable institution esclavagiste et nous avons le droit d'exister en tant qu'Etat, fut-ce un micro-état insulaire. Il en existe des centaines à travers le monde et sur tous les continents (eh oui, même en Europe avec l'île de Malte !). 

   Que l'on appelle cette langue et cette culture : "antillaises", "caribéennes", "créoles", "matininiennes" ou "wanakaériennes", on s'en fout ! Elle existe, c'est tout et elle n'est ni européenne ni africaine...

Pages