Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Les test positifs au Covid des grands chefs des "Isles Françoises de l'Amérique"

      Les test positifs au Covid des grands chefs des "Isles Françoises de l'Amérique"

 Ti Sonson, quoique non titulaire du baccalauréat et donc non diplômé de l'université, a sans doute plus de jugeote que nombre de ses compatriotes "grangrek".

  Nous avons donc jugé utile de l'interroger sur l'épidémie de Covid qui semble frapper, curieusement, maints grands chefs des "Isles Françoises de l'Amérique", comme disait ce bon vieux Père Labat, ecclésiastique mais possesseur de pas moins de quatre-cent esclaves nègres à l'Habitation Fond Saint-Jacques (Sainte-Marie city, Martinique, French West-Indies).
  En effet, préfet dans tel île, recteur dans tel autre etc..., on voit ces messieurs nous déclarer être positifs aux tests et obligés donc de prendre des mesures de retrait. Enfin, d'éloignement du vulgum pecus, de quarantaine, quoi ! Sauf que cette tête de mulet bâté de Ti Sonson n'en croit pas un mot et le déclare haut effort dans son dialecte insulaire :
  "Sé boug-tala ka anni pwan nou pou tèbèdjè toubannman !"
  Nous avons contacté la toute première agrégée de créole (le concours s'est déroulé il y a juste trois mois) pour nous aider à traduire ce propos pour le moins sibyllin, en tout cas ambigu, mais n'avons pas réussi à la joindre pour l'instant. Courageusement, nous nous sommes attelés à la traduction, munis de tous les dictionnaires dialectaux sur le marché (enfin, n'exagérons pas, il n'y en a, en tout et pour tout que deux à être fiables) et nous avons fini par comprendre que notre Socrate basané doutait de la véracité desdites contaminations.
  Wouawww ! comme diraient les insulaires d'aujourd'hui (Patat sa ! auraient dit ceux d'hier).
  En effet, qui nous prouve que c'est vrai ? Ne serait-ce pas une astuce, voire une maneuvre pour que ces grands chefs puissent se mettre confortablement à l'abri des revendications, contestations et autres manifestations ambiantes ? Comme on le voit, Ti Sonson a vraiment mauvais esprit. il est pire que le Saint-Thomas de la Sainte Eglise Catholique Apostolique et Romaine dont la "doulce" France est censée être "la fille aînée". Sauf qu'après moult cogitations, calculations et mortifications, on est bel et bien obligé de se rendre à l'évidence. A une évidence en tout cas : le pouvoir de ces Grands Chefs des ex-Iles à sucre ne s'exercera plus en présentiel mais en...distanciel.
  Re-Wouaaaw ! (Patat si ! autrefois).
 Autrement dit, par l'enchantement de ces deux néologismes covidiens, les bougres continueront à exercer leur pouvoir tranquillement et imperturbablement. Rien n'aura donc changé pour leurs sujets, enfin leurs administrés ! Et Ti Sonson d'enfoncer le clou : désormais, quarantaine oblige, il n'auront plus à se coltiner ces personnages d'un célèbre roman d'Agatha Christie.
  Et dire que la grand-mère de Ti Sonson aimait à seriner ce vieux dicton datant de l'époque de Mathieu Salem :
  "Tout kouyon mò Sen-Piè !"
  (Dicton dont nous vous donnerons la traduction dès que nous aurons mis la main sur notre première agrégée de créole)... 

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages