Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

LES SYNDICATS ENSEIGNANTS : "LE RECTEUR DE LA MARTINIQUE DOIT S'EN ALLER DE SUITE !"

LES SYNDICATS ENSEIGNANTS : "LE RECTEUR DE LA MARTINIQUE DOIT S'EN ALLER DE SUITE !"

   Il a réussi à faire l'unanimité (syndicale) contre sa (petite) personne.

  Lui ? Le recteur macroniste de l'Académie de la Martinique, Pascal JAN, qui poursuit notre site en justice à cause d'un graffiti le dénonçant sur les murs de l'Institut d'Etudes Politiques de Bordeaux où il était enseignant avant d'être exfiltré chez nous. Ce graffiti, émanant du mouvement féministe #BALANCE-TON-PORC, a d'abord été publié sur le site INFOS LUTTES-BORDEAUX où il se trouve encore à la date d'aujourd'hui ! Puis, repris par divers sites-Internet de la Martinique comme PEOPLE BO KAY, FRANCE-ANTILLES ou RCI et, bien après tout le monde, MONTRAY KREYOL.
  Mais c'est nous que le sieur JAN traduit en justice ! Bref...
 L'affaire du jour n'est pas celle-là. Elle concerne la grève des établissements scolaires et le blocage de nombreux collèges et lycées afin de protester contre les réformes BLANQUER qui n'ont qu'un seul objectif à terme : détruire le service public. Pour une fois, tous les syndicats ensseignants de la Martinique se sont mis d'accord :
 "Pascal JAN doit quitter la Martinique !"
 CGTM FSU, CDMT, FNEC-FP, FO, UNSA le réclament et, suite à la convocation en urgence hier des personnels de direction par le recteur, déclarent :
 "La pression qu'ils subissent est insupportable et nous dénonçons également les pratiques calamiteuses de gestion des personnels (harcèlement des agents du rectorat, menaces à l'encontre des chefs d'établissement et de l'ensemble des personnels enseignants et agents des communautés scolaires. C'est pour toutes ces raisons que nous demandons solennellement le départ immédiat du recteur et de son secrétaire général."
 Sans doute Pascal JAN a-t-il eu le loisir d'apprendre deux-trois mots de créole au cours de son séjour dans notre île. Mais sans doute ignore-t-il que la traduction créole de la déclaration unanime des syndicats peut se résumer à un seul mot : "MACH !".
 Va t'en, JAN-sans-terre !...

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages