Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL
Conférence internationale

LES LANGUES DE L'INDE DANS SES DIASPORAS

CGPLI

La date limite pour la soumission de résumé est le 31 mai 2015.

Langues de la conférence : Français et anglais

Nous invitons les participants qui souhaiteraient présenter une communication à nous envoyer un résumé, en anglais ou en français, avant le 31 mai 2015

Pour plus d’information, merci de consulter le site web de la conférence http://ildconference2015.cgpli.org/indexfr.htm

Les diasporas indiennes dont il est ici question sont issues d’anciens immigrants, pour la plupart ouvriers agricoles engagés sous contrat (indentured labourers) sous la colonisation européenne entre 1834 et 1920. Les groupes diasporiques indiens les plus importants numériquement se trouvent dans les régions et pays suivants : Malaisie, Singapour, Myanmar, Île Maurice, La Réunion, Afrique du Sud, Fiji, Guyana, Suriname, Guadeloupe, Martinique, Trinidad et Tobago. Recrutés de toute l’Inde, ils appartiennent aux deux principaux groupes linguistiques du sous-continent : le groupe indo-aryen : hindi (bhojpuri et awadhi), ourdou, marathi, gujarati, sindhi, konkani et punjabi ; et le groupe dravidien : tamoul, télougou et malayalam.

 

L’objectif de cette conférence est de faire un état des lieux des langues d’immigrants indiens de la période historique de l’engagisme et d’offrir un espace d’échanges entre chercheurs et pédagogues et de réflexion théorique sur des problématiques langagières spécifiques au contexte diasporique.

Compte tenu du lieu d’accueil de la conférence, une attention particulière sera accordée aux diasporas indiennes dans les départements d’outre-mer (DOM). Il est important de souligner ici que presque 80% des diasporas indiennes des DOM sont d’origine tamoule et de langue et culture tamoules. La question qui nous intéresse est double et porte en particulier sur deux aspects complémentaires des langues indiennes en situation diasporique :

1. Stratégies de maintien

2. Modes de transmission

Pour plus d'infirmation, merci de consulter le site web de la conférence :

http://ildconference2015.cgpli.org/indexfr.htm

Pages