Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Les indépendantistes bretons vont reprendre la parole

Les indépendantistes bretons vont reprendre la parole

À la suite des élections municipales de 2020, sept signataires ont lancé sur internet un appel à la création de Douar ha Frankiz – Pour une Bretagne Libre. Deux cents e-mails ont également été envoyés à des sympathisantes et sympathisants indépendantistes pour prendre connaissance du projet. Une charte politique ainsi qu’une charte contre les agressions sexistes ont ainsi été diffusées pour préciser les buts et les idées autour de ce projet.

Une première vague de réponses à cet appel a permis de rassembler des Bretonnes et des Bretons de différents horizons, autour d’une idée commune d’indépendance et de changement de société. Que nous ayons – ou pas – de l’expérience militante, nous sommes issus d’une diversité politique et associative. Le monde politique breton connaît déjà certains de nos membres qui ont pu passer par le Parti Breton, Breizhistance, l’Union Démocratique Bretonne, ou encore Ai’ta, Bretagne Réunie et Dispac’h.

Depuis le lancement de ce projet, nous sommes bien sûr limités par le confinement. Les premiers temps d’organisation ont du se faire par e-mail et par téléphone. Le déconfinement approche maintenant à grand pas et nous comptons reprendre nos droits à une activité publique plus intense. Nous appelons donc toutes les personnes qui le souhaitent à prendre contact avec Douar ha Frankiz pour participer à des réunions privées d’informations qui se tiendront dans différents pays bretons. Nous préparons également la tenue de réunions publiques, dès qu’il sera possible, pour présenter le projet de Douar ha Frankiz partout en Bretagne.

Depuis trop longtemps la voix indépendantiste est muette et nous ferons tout pour qu’elle résonne partout dans le débat démocratique de demain.

Pages