Accueil

LES FACÉTIES DE MARTINIQUE 1ère

Un document circule en ce moment en interne à la station de Clairière, siège de MARTINIQUE 1è (cf. document ci-après) document qui annonce fièrement que suite à son remaniement de son JT, elle est redevenue la chaîne la plus regardée avec 20,3% de parts d’audience. Le texte dit que ce résultat provient qu’une enquête réalisée entre le 12 et le 16 novembre 2012 sur 700 et quelques personnes âgées de plus de 15 ans. Fort bien ! Sauf que lorsqu’on arrive tout en bas du document, on découvre une note en italiques indiquant que ladite enquête s’est dé roulée début…septembre 2012 !!!

MARTINIQUE 1è possède donc dès septembre les résultats d’une enquête réalisée en novembre de la même année. Trop fort, les gars ! Vous lisez dans le marc de café. Enfoncés les quimboiseurs, voyantes et autre marabouts ! Bravo car avec une telle science de l’avenir, vous ne manquerez pas de grimper à 50% de parts d’audience. Pourquoi pas ? Car en fait, il n’y a pas de quoi vous vanter de votre soi-disant performance (annoncée d’avance) quand on sait que votre budget se monte à 21 millions d’euros par an alors que celui de votre principal concurrent, ATV, est de…3 (trois) millions d’euros. Sans comptez que votre budget provient en partie des redevances que vous paient les Martiniquais laquelle est prélevée directement sur la taxe d’habitation. Manne dont ne bénéficie ni ATV ni Zouk TV ni aucun autre de vos concurrents !

Mais le plus amusant est à venir : MARTINIQUe 1è se vante de diffuser un « journal national et international entièrement fabriqué en Martinique ». Wouaaw ! On s’imagine les journalistes de la maison reportant en direct de Paris les rebondissements du conflit Copé-Fillon ou les vaillants reporters de Clairière vêtus, en treillis, retransmettant sous le feu kalachnikovs et des chars quelque conflit sahélien, proche-oriental ou asiatique. Allons, pas de blagues ! MARTINIQUE 1è se contente de sélectionner les sujets que lui envoie France-Télévisions depuis Paris et de mettre parfois des commentaires de journalistes locaux dessus. Ca pourrait s’appeler le journalisme-COMIA. On sait, en effet, que cette entreprise de fabrication de queues de cochon salé importe lesdites queux, importe les boites métalliques, importe la saumure, met le tout en boite et nous le présente comme un authentique produit martiniquais. MARTINIQUE 1è ne fait pas autre chose avec les sujets que lui envoie sa maison-mère parisienne. Et son présentateur vedette pourra se hausser du col tel un « zanndoli » dont la « majol » est en train de gonfler, que ça n’y changera rien et n’abusera que les « tèbè ».

Décidément la station de Clairière ne cessera pas de nous faire sourire…

Document: 

Pages