Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Les Ecritures Saintes au service de la justice (roman policier)

Marie-Noëlle RECOQUE DESFONTAINES
Les Ecritures Saintes au service de la justice (roman policier)

Jusqu’en 1965, aucun rabbin ne s’était distingué comme enquêteur dans un roman policier. Harry Kemelman (1908-1996) combla ce manque en créant le personnage de David Small, lequel soupçonné de meurtre dans  On soupçonne le rabbin  se vit contraint de mettre en pratique son sens de la déduction. Le roman fut couronné par le Prix Edgar Poe du meilleur premier roman et l’auteur fit mener à son héros d’autres enquêtes toujours abouties grâce notamment aux Ecritures Saintes mises au service de la justice.

David Small est un jeune rabbin récemment recruté par une congrégation des environs de Boston. Au début du roman, il sert de médiateur dans un différent opposant deux membres de cette congrégation par le biais d’une Din Thorah, un mode de règlement des conflits passé de mode. Il s’agit de trancher dans une histoire de voiture prêtée et restituée en mauvais état. Certains sont sceptiques, comment un jugement fondé sur le Talmud pourrait traiter de véhicules à moteur ? Ils se trompent. David Small en fait la démonstration car, dit-il, « le Talmud traite de tout. Il ne mentionne pas les automobiles mais il règle toutes les questions de dégâts et de responsabilités. Les situations diffèrent d’époque en époque mais les principes restent les mêmes. »

Le premier chapitre sert à démontrer que le rabbin a un solide bon sens. Le jeune David Small déroge et dérange. Il n’est pas fait sur le modèle de rabbin auquel on est habitué. Le rabbin traditionnel est selon le stéréotype un homme austère, imposant, ayant de la prestance et ambitieux pour sa congrégation. David Small est très mince, pâle, négligé dans sa façon de se vêtir, de se coiffer. Son épouse doit  veiller à ce qu’il mange correctement car sa passion pour la lecture et l’étude lui fait souvent oublier de se nourrir. Il n’a pas le sens du temps ni celui de l’argent.

Le portrait de David Small est très travaillé. Petit-fils et fils de rabbin, il a choisi de se tourner vers la tradition car les communautés juives américaines lui semblent en perte d’authenticité, trop influencée par l’église chrétienne. Il se plaît à rappeler qu’il ne faut pas confondre le prêtre avec le rabbin ; ce dernier n’a pas de troupeau, il n’a aucun devoir ni privilège particulier, il n’est membre d’aucun clergé, son rôle est uniquement de bien connaître la loi selon laquelle les Juifs doivent vivre.

Jacob Wasserman le Président de la Congrégation qui l’a recruté essaie de temporiser. Il lui suggère la patience. Au sein de la communauté juive, les attentes des uns et des autres sont contradictoires et des lobbies s’exercent car certains donateurs entendent imposer leurs opinions.

Elspeth Bleech se rend à un rendez vous secret, en chemin, elle passe à son annulaire une alliance en or. Au petit matin, la jeune fille est retrouvée étranglée  sur le terrain de la synagogue et son sac à main dans la voiture de David Small, qui devient aux yeux de la police, le suspect n°1. Dans cette affaire, beaucoup d’éléments  ne jouent pas en faveur du rabbin qui pour se disculper va mener l’enquête.

La lecture de ce roman policier de facture classique est aisée. David Small marque l’intrigue de sa personnalité atypique. Pas de violence débridée, de sang répandu, de tueries programmées dans ce « polar », qu’on lit avec plaisir pour se détendre.

Marie-Noëlle Recoque Desfontaines

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages