Accueil
Aimé CESAIRE
Frantz FANON
Paulette NARDAL
René MENIL
Edouard GLISSANT
Suzanne CESAIRE
Jean BERNABE
Guy CABORT MASSON
Vincent PLACOLY
Derek WALCOTT
Price MARS
Jacques ROUMAIN
Guy TIROLIEN
Jacques-Stephen ALEXIS
Sonny RUPAIRE
Georges GRATIANT
Marie VIEUX-CHAUVET
Léon-Gontran DAMAS
Firmin ANTENOR
Edouard Jacques MAUNICK
Saint-John PERSE
Maximilien LAROCHE
Aude-Emmanuelle HOAREAU
Georges MAUVOIS
Marcel MANVILLE
Daniel HONORE
Alain ANSELIN
Jacques COURSIL

Le prince Albert II de Monaco récupérera-t-il les archives de sa principauté imprudemment confiées au CEREGMIA ?

Le prince Albert II de Monaco récupérera-t-il les archives de sa principauté imprudemment confiées au CEREGMIA ?

   Ce n'est pas tous les jours qu'une Altesse royale foule le sol de l'île aux fleurs fanées !

   Lors de l'expédition du Mexique en 1862, Napoléon III avait été annoncé, la Martinique faisant office de tête de pont de cette ubuesque entreprise coloniale, mais c'est un sien cousin qui y a fait escale, refusant d'ailleurs de descendre à terre et d'assister à un banquet donné en son honneur par le gouverneur de l'époque. Puis, en 1890, ce fut au tour du Roi du Danhomey, le fier et farouche BEHANZIN, déporté (sa cour, ses nombreuses femmes et lui) en Martinique par la France pour cause de refus d'accepter la domination coloniale française. Ensuite, ce fut tout...

   Alors, huraaaah ! On ne peut que sauter de joie en apprenant que sa Majesté le Prince Albert II de la principauté de Monaco, bien connue des lecteurs de GALA et de PARIS-MATCH, viendra nous faire l'honneur d'une petite visite au mois de décembre prochain. Il compte y rencontrer les huit scientifiques embarqués sur le navire YERSIN qui, dans le cadre de l'opération "MONACO EXPLORATIONS", expédition maritime devant durer trois ans (2017-2020), étudient l'évolution des coraux et de diverses espèces marines ainsi que la prolifération des sargasses qui empoisonnent la vie des populations littorales des Petites Antilles. Bravo, Majesté ! Cela redore à nos modestes yeux le blason de votre minusculissime mais richissime contrée où, si l'on en croit les médias, tout ne semble être que luxe, calme et volupté.

   Sauf que la Martinique doit, enfin devrait, vous rappeler quelque chose, non ?

   Ben, oui, quoi ! Les archives de votre principauté depuis l'époque de votre père, Albert I, celui d'ailleurs qui lança les expéditions maritimes monégasques. Savez-vous, Altesse, que ce legs précieux, que cette mémoire de votre peuple, croupit ou pourrit même en un lieu non identifié après avoir été entreposé dans le vide sanitaire de la Bibliothèque Universitaire du campus de Schoelcher au mépris des règles les plus élémentaires de sécurité pour les usagers dudit établissement ?  Nous sommes beaucoup à nous interroger sur le fait qu'un pays aussi riche que le votre ait pu confier la numérisation de la quasi-totalité de ses archives à un pseudo-groupe de recherches de l'Université des Antilles-Guyane appelé CEREGMIA ? Car il a fallu transporter 400 mètres-cube de cartons à travers l'Atlantique jusqu'au dit campus, lequel n'est, soit dit en passant, aucunement un lieu de stockage au regard de la loi.

   Lisez donc, Altesse :

 

   http://www.montraykreyol.org/article/ceregmia-le-scandale-des-archives-de-la-region-a-luniversite-des-antilles

 

   Qui a négocié ce contrat de numérisation dans votre administration ? Selon quelles modalités ? Quelles sommes ont-elles été versées au CEREGMIA dont personne n'était au courant de la compétence en matière de numérisation ? Savez-vous que votre principauté a participé, à son insu, à un scandale puisqu'il y a eu "mise en danger de la vie d'autrui" suite à l'entreposage de vos archives dans le vide sanitaire de la Bibliothèque universitaire du campus de Schoelcher.

   Lisez donc, votre Altesse :

 

   http://www.montraykreyol.org/article/bibliotheque-universitaire-de-martinique-remplir-un-vide-sanitaire-est-un-crime

 

   Savez-vous que lorsque les autorités universitaires ont décidé, en mars 2016, de faire enlever ces 400 mètres-cube d'archives du vide sanitaire en question, les employés de l'entreprise de déménagement ont eu l'immense surprise, la stupéfaction, d'y découvrir des cartons estampillés "PRINCIPAUTE DE MONACO" portant les armoiries royales et qui, pour certains, étaient à moitié ouverts, d'autres déchirés même !!! Chose qui, en milieu tropical, est mortel pour du papier. Certains de vos documents ancestraux étaient ainsi en très mauvais état. Savez-vous aussi que ceux à qui vous aviez imprudemment confié la numérisation de vos archives, les gens du CEREGMIA, étaient impliqués dans un scandale de détournements de fonds européens à hauteur de 10 millions d'euros ?

   Lisez, votre Altesse :

 

   http://www.montraykreyol.org/article/archives-de-la-bibliotheque-universitaire-lultime-gesticulation-mediatique-de-fred-celimene

 

   Savez-vous que cette affaire dite des "Archives entreposées dans le vide sanitaire de la Bibliothèque Universitaire" a provoqué un vif émoi politique en Martinique car à côtés de vos cartons estampillés "PRINCIPAUTE DE MONACO", parmi eux, mélangés avec eux, dans un joyeux désordre, se trouvaient aussi nombre de cartons estampillés "CONSEIL REGIONAL DE LA MARTINIQUE" ?

   Lisez, votre Altesse :

 

   http://www.montraykreyol.org/article/archives-de-la-bibliotheque-universitaire-la-verite-depmn-et-de-jean-claude-duverger

 

   Nous sommes persuadés qu'après lecture de ces informations pour le moins édifiantes, votre Majesté, prendra toutes les mesure pour rapatrier ses archives en terre monégasque, du moins celles que l'humidité n'aura pas encore définitivement abimées. Cependant une question nous titille : pourquoi la Principauté de Monaco n'a-t-elle jamais réclamé au CEREGMIA le travail pour lequel elle avait passé contrat à savoir la numérisation des archives royales ? Car enfin, votre administration a fait tous ces mètres-cube d'archives traverser 7.000kms d'Atlantique, les a confiés pour numérisation à une structure qu'elle a cru ou jugé compétente pour le faire et pourtant les mois passant, les années passant et le travail n'étant toujours pas réalisé, PERSONNE NE S'EN EST SOUCIE A MONACO.

   Vous admettrez avec nous, votre Altesse, que tout cela est bien curieux et nous espérons vivement que lors de votre venue à la Martinique au mois de décembre, vous apporterez aux Martiniquais quelques lumières sur cette étrange affaire...

Connexion utilisateur

CAPTCHA
Cette question sert à vérifier si vous êtes un visiteur humain afin d'éviter les soumissions automatisées spam.

Pages