Accueil

Le juge des référés ordonne à KMT de supprimer son bandeau infamant contre ZOUK-TV

Le juge des référés ordonne à KMT de supprimer son bandeau infamant contre ZOUK-TV

   On va voir ce soir si le grand nationaliste et "défenseur du peuple noir" (sic), Roland LAOUCHEZ, patron de KMT, allias Télé-CEREGMIA, baissera son froc devant la justice française ou bien au contraire s'il la défiera, lui, le vaillant "résistant" qu'il prétend être à longueur d'antenne. 

   En effet, le juge des référés lui a fait injonction de supprimer immédiatement ledit bandeau et interdiction d'évoquer ZOUK-TV ou Emmanuel GRANIER, le patron de cette dernière, dans la fameuse émission soi-disant pleine de révélations prévue ce soir. Motif de l'agression de KMT contre ZOUK-TV : cette dernière traverse quelques difficulté financières et a lancé un appel aux dons à la population martiniquaise. C'est tout de même plus honnête, mille fois plus honnête, que de chercher un pigeon pour lui faire avaliser un prêt de plusieurs millions dont on sait que l'on ne le remboursera jamais. De là-haut où il se trouve, feu-Siméon SALPETRIER doit regarder ce spectacle avec une indignation renouvelée.

   De plus, récemment, VIATV avait fait le même appel aux dons et l'opération avait été couronnée de succès si l'on en croit ses dirigeants. Pourquoi ce qui est valable pour VIATV ne le serait-il pas pour ZOUK-TV ? D'autre part, jusqu'à quand nos collectivités locales continueront-elles à financer une télé-poubelle comme KMT par le biais de retransmissions de plénières grassement rémunérées ? Ce que S. SALPETRIER dans une lettre ouverte adressée à R. LAOUCHEZ en 2012 visant à lui rappeler les millions qu'il avait remboursés à la place de ce dernier en tant qu'aval, appelait une "rente institutionnelle" ?

   Ah, oui, on avait oublié : nos élus (es) attendent sans doute la sortie du premier épisode du formidable feuilleton télévisé que dit préparer depuis douze ans KMT ? Feuilleton qui renverra les telenovelas brésiliennes et mexicaines définitivement dans les cordes, n'a cessé de nous seriner celui qui joue (comiquement) le rôle du procureur de la République dans l'émission loufoque intitulée "Le Tribunal de nous-mêmes".

   Mi péyi, fout !...

Image: 

Pages