Accueil

Le groupe GBH = Groupe Bernard HAYOT ou la fortune même en période de grande crise mondiale.

lamartinique.blogvie.com
Le groupe GBH = Groupe Bernard HAYOT ou la fortune même en période de grande crise mondiale.

Au moment où j’écris cet article nous sommes le jeudi 8 septembre 2011. Pourquoi ce titre ? Tout simplement qu’en ce jeudi 8 septembre 2011, l’actualité radiophonique, télévisuel, voir papier annonce le résultat de « Challenge » : http://www.challenges.fr/classements/fortune/ que le groupe martiniquais dont les activités se situent dans la grande distribution, et la concession de véhicules sous le nom de GBH pour faire simple Bernard HAYOT et sa famille venait de se positionner à la 173 place des plus grosses fortunes de France avec une fortune estimé à 250 millions d’euros.

Si vous tapez dans le moteur de recherche Google « groupe Bernard HAYOT », » vous avez en retour dans les 5 premiers résultats ce qui suit :   Le groupe Bernard Hayot s’agrandit d’un hypermarché en …

www.fxgpariscaraibe.com/article-le-groupe-bernard-hayot-… - En cache

Samedi 3 septembre 2011 6 03 /09 /Sep /2011 06:15. Le groupe Bernard Hayot s’agrandit d’un hypermarché en Martinique. GBH autorisé à reprendre

·  Bernard Hayot s’offre Cora Cluny en Martinique

www.bondamanjak.com/…/12566-bernard-hayot-soffre-cor… - En cache

Mercredi, 31 Août 2011 09:52. Ca bouge dans la grande distribution en Martinique. C’est finalement le groupe Bernard Hayot (GBH pour les intimes ) qui a

·  Le groupe Bernard Hayot veut racheter Cora - Toute l’actualité de la …

www.martinique.franceantilles.fr/…/le-groupe-bernard-hay - En cache

23 mars 2011 – Mercredi 7 septembre 2011 - FDF 18h52 / Paris 00h52 Le groupe GBH (groupe Bernard Hayot) vient donc de s’engoufrer dans la brèche,

·  le Groupe Bernard Hayot

feobus.centerblog.net/5081887-le-Groupe-Bernard-Hayot-

Martinique : le Groupe Bernard Hayot (GBH) reprend Leroy Merlin Publié le 20/11/2007 Auteur: Marc Cireur Le Groupe Lancry a décidé de revendre son magasin Leroy Merlin du Lamentin (près de … Par Anonyme, le 03.08.2011

 

C’est juste un échantillon !!! Mais c’est la razzia. À l’écoute de cette information qui n’est pas réellement un ” scoop “, pour ce qui me concerne c’est une bonne, et une mauvaise nouvelle. Une fois n’est pas coutume commençons par la bonne.

Pour le Martiniquais que je suis, je me dis que c’est intéressant que dans ce classement on trouve un martiniquais. Je ne rentrerais pas dans la considération de communauté, que la famille en question c’est une famille de Béké, ce qui en Martinique fait toujours polémique. Ce serait un martiniquais descendant d’esclave, la suite de mon propos aurait été le même. Je disais donc que ” OUI ” les martiniquais en apprenant cette nouvelle devraient sauter de joie, avec moi dans le Lot. C’est une bonne nouvelle n’est-ce pas ? Un martiniquais riche, de surcroît GBH est un groupement qui emploi un grand nombre de martiniquais dans ses nombreuses entreprises en Martinique, c’est donc bon pour l’emploi quand on sait le niveau élevé du chômage dans l’île. Il, le Groupe Bernard HAYOT finance aussi de petites actions dans le cadre des études et de la formation des jeunes diplômée. Enfin bref des trucs d’entreprise riche un tant soit peu intéressant pour un peu de poudre aux yeux et quelque peu abaisser les tensions qui existent jusqu’alors entre Béké descendant de colon blanc et descendant d’esclave noir. Nous pourrions aussi dire : Enfin un martiniquais qui rivalise avec les plus grandes fortunes de la France hexagonale, du lourd enfin pour l’ile et son économie ! 250 M€ superbe bien qu’il ne soit que 173e dans ce classement. Mais voilà le problème est qu’il est tout seul et qu’il contrôle déjà grâce à ses entreprises de grandes distributions un fort pourcentage de notre économie.

C’est pour cela que pour moi c’est plutôt une mauvaise nouvelle, ne voyez pas en moi un jaloux, ou un psychopathe, un aliéné de la réussite des autres, ce qui n’est certainement pas mon cas. Sauf que de cette information, qui nous annonce la réussite extravagante d’une famille martiniquaise, j’examine la partie immerge de l’iceberg, et ce que j’y vois n’est pas bon, mais pas bon du tout pour notre île.

Imaginé ! février 2009 la Guadeloupe et la Martinique s’embrasent, une véritable révolution qui dura 1 mois et demi motif ” la vie chère ” dans l’économie de l’île et plus principalement les prix appliqués par la grande distribution. De nombreuses manifestations sous la houlette du ” LKP ” pour la Guadeloupe, et “collectif du 5 février» pour la Martinique.

15 000 à 20 000 manifestants se rassemblent à Fort-de-France contre la « vie chère », s’ensuit des nuit de violences en Martinique. 25 Février 2009. Au 35e jour de grève. Ensuite la grève prix une tournure quelque peu raciale avec en ligne de mire le ” Békés, colon blanc ” des chiffres sont annoncés et sont les suivants : Avec 1% de la population, ils contrôlent 90% de l’industrie agro-alimentaire, la moitié des terres et 40% de la grande distribution. Les mots (MONOPOLE, MONOPOLISTIQUE, LOBBY, HEGEMONIQUE, INSULARITE) sont mis en avant par le peuple, les médias, les politiques, voir les autres concurrents de ce secteur de la grande distribution pour expliquer le phénomène de vie chère qui règne sur l’île. Une île la Martinique placée dans une position d’insularité avec une population locale de clients captifs. S’en suivi ensuite un simulacre d’états généraux mis en place par le Président de la république monsieur Nicolas Sarkozy dont nous n’avons vraiment jamais eut les résultats sur place.

Bref je ne vous raconterais pas de nouveau dans le détail l’histoire de cette période de février 2009 le Net regorge d’articles. Simplement ce que je voulais faire ressortir c’est que par la puissance que prend actuellement le Groupe Bernard HAYOT, les mêmes maux vont créer les mêmes maladies. Ce groupe avec ses nouvelles acquisitions de sociétés de la grande distribution en Martinique, et son poids financier aura des parts de marché tellement conséquent que le phénomène monopoliste se posera de nouveau, et sera qu’on le veuille ou non une réalité. Plus aucun des autres concurrents qui tentaient tant bien que mal jusqu’à la d’exister dans cette partie du marché ne pourrons pas cette fois-là, faire une réelle concurrence à ce groupe et seront très certainement appelés à mourir dans le futur. Même nos politiques devront se plier sous l’hégémonie de ce super puissant groupe et se plier à ses exigences. Plus que jamais et au-delà de toute considération la Martinique aura un MAÎTRE, et se sera celui-là. Une famille située 174e fortune de France avec 250 m€ ce n’est pas bien grave par exemple pour l’hexagone car ils sont nombreux dans le pays à être fortuné, voir très fortuné comme le démontre ce classement de Challenge. C’est pour la France hexagonale plutôt un sujet de satisfaction.

Mais mes amis, pour le petit pays qu’est l’île de la Martinique, avec son insularité et son seul très grand millionnaire qui plus est, détient le quasi-monopole des entreprises de la grande distribution et de concessions de véhicules neufs du pays l’intitulé ” LE DERNIER MAÎTRE DE LA MARTINIQUE ” devrait de nouveau refaire son apparition, et cette fois sans aucune contestation.

Quand nous voyons ce que font actuellement les entreprises du ” CAC 40 “, l’emprise qu’elles ont sur les populations, ainsi que les politiques. La pression qu’elles font subir aux plus petits de la chaîne de distribution. Leurs volontés de gagner toujours plus d’argent pour peser dans la balance, et faire appliquer sans aucune possibilité de discussion leur dicta. Alors que souvent en face de leurs exigences se trouvent des états, de puissants gouvernements, des organismes nationaux, voir mondiaux de grandes envergures, le résultat est souvent le même le recul des uns et des autres face à ces puissants lobbys.

Alors comment penser et envisager la Martinique dans les années à venir avec son seul tout puissant multimillionnaire, qui est de surcroît à la tête des seuls marcher porteurs du département et qui va regrouper à lui seuls 99 % de la population cliente pour l’achat de véhicules neufs, en cause : transport en commun inexistant dans l’île.  Et aussi le plus important pour ce groupe quand on connaît notre boulimie à la consommation, la grande majorité de grandes surfaces enseigne ” CARREFOUR ” et autres dérivés dans lesquels nous serons obligés de nous rendre et d’acheter avec les prix exubérants qui y seront pratiqués.

Je ne parlerais pas de l’ultime pression qui l’est déjà, mais qui sera dorénavant sans concession envers nos petits producteurs qui ne pourront que se plier face à cet unique maître du secteur de la grande distribution en Martinique. Le dicton sera ” Marche ou crève !!! “.

L’histoire de la Martinique est de nouveau en marche, avec sa chronique annoncée d’un cataclysme de vie encore plus chère dans les secteurs détenus par GBH sans concurrents, donc sans concurrence.

La Martinique comme à son habitude perd le nord.

 

Source : http://lamartinique.blogvie.com/2011/09/08/le-groupe-gbh-groupe-bernard-hayot-ou-la-fortune-meme-en-periode-de-grande-crise-mondiale/

Pages