Accueil

LE GRAND PROCUREUR DE LA MISSION PARLEMENTAIRE "CHLORDECONE"

LE GRAND PROCUREUR DE LA MISSION PARLEMENTAIRE "CHLORDECONE"

   Il y aurait quelque chose de risible dans la mascarade à laquelle on à assisté à la Préfecture de la Martinique lors des auditions sur le chlordécone si...

   Oui, risible, si ces auditions n'étaient pas venues douze ans trop tard, si le président de cette commission parlementaire, Serge LETCHIMY, ne s'était pas d'abord opposé aux écologistes qui dénonçaient le pesticide, s'il ne s'était pas tu jusqu'à tout récemment, si diverses personnes et associations ne s'étaient pas prêtées à cette mascarade d'auditions, apparemment très fiers de siéger dans le grand bâtiment blanc du Papa Blanc, si...si...

   Mais il n'y a pas de quoi rire même si tous ces acteurs (au sens de la comédie bouffonne du mot) se sont pris très au sérieux car c'est la santé du peuple martiniquais qui est en jeu avec l'explosion depuis des décennies du taux de cancers, de maladies d'Alzheimer, de Parkinson et autres maladies congénitales. C'est notre agriculture vivrière qui vit avec une épée de Damoclès sur la tête, épée que tente courageusement d'écarter le "LABEL ZERO CHLORDECONE" mis en place par le Parc Naturel de Martinique et qui rassemble déjà des dizaines d'agriculteurs. C'est la pêche, l'aquaculture et dans une moindre mesure le tourisme qui sont impactés.

   Face à tout cela le ton de Grand Procureur de LETCHIMY lors des auditions, comme pour se racheter de son silence décennal ou de sa mauvaise conscience, la flagornerie de certains auditionnés, le tirage de couverture à soi de certains associations ou mouvements politiques, tout cela fut à la fois GROTESQUE et INDECENT. Oui, grotesque et indécent car tout le monde sait très bien que d'une part, tout ce qui a été dit au cours de ces trois jours d'audition est connu depuis "nanni-nannan" et que d'autre part, le rapport de cette commission parlementaire finira dans les archives de l'Assemblée nationale sans que les responsables, à tous les niveaux, de cet empoisonnement ne soient sanctionnés par la loi.

   Serge LETCHIMY n'a donc fait que commencer sa campagne électorale pour les municipales de 2020 et les territoriales de 2021. Honte à celles et à ceux qui se sont complaisamment prêtés à ce jeu de dupes ou à ce bal makak plus exactement !...

Pages