Accueil

LE COVID-19, REVELATEUR DE NOTRE DEPENDANCE : LA BANQUE POSTALE ASSIEGEE

LE COVID-19, REVELATEUR DE NOTRE DEPENDANCE : LA BANQUE POSTALE ASSIEGEE

  D'ordinaire, les 50% de Martiniquais qui vivent plus ou moins correctement ne remarquent pas les autres 50% qui survivent dans une terrible précarité.

  Le confinement suite au Covid-19 a soudainement mis en lumière ces derniers. En effet, ils ont littéralement assiégé depuis ce matin les Banques postales afin de "toucher la CAF", cette somme plus que modique sans laquelle ils ne pourraient ni manger ni payer l'eau et l'électricité ni envoyer leurs enfants à l'école. Ne respectant évidemment pas les fameux gestes barrière dont on nous rebat les oreilles dans les médias et ne portant pas de masques, mêmes artisanaux. Mais pouvaient-ils faire autrement ? NON ! Il y avait bien sûr des vigiles devant chaque agence mais s'il avait fallu respecter la distance de protection d'1 mètre, les files se seraient étendues sur des kilomètres et lesdites agences auraient dû rester ouvertes jusqu'à minuit.
 Comment en sommes-nous en arrivés là ? Pourquoi les espoirs mis dans la loi de Départementalisation/Assimilation de 1946 se sont-ils révélés vains ? Pourquoi ni la Droite ni les Autonomistes ni les Indépendantistes qui, tout à tour, ont été au pouvoir n'ont-ils jamais réussi à combler ce fossé qui divise la société martiniquaise en deux et qui est gros de violences futures ? Car les 50% de démunis ne resteront pas éternellement à faire la queue chaque 5 du mois devant des agences postales !
  N'est-il pas grand temps pour les 50% de "privilégiés" de comprendre que la Martinique doit changer radicalement de voie et vite ? Très vite...

Commentaires

Véyative | 07/04/2020 - 06:24 :
Peut être que ce sont justement ces personnes qui vivent dans la précarité qui ne veulent pas que le système change...

Pages