Accueil

Le colloque international "Archipels GLISSANT" à la Sorbonne avec Michael Dash

Le colloque international "Archipels GLISSANT" à la Sorbonne avec Michael Dash

Michael Dash (New York University) vient de contribuer avec : "Le Frisson du Baroque, Glissant, l'art et la structure granuleuse du monde" aux travaux du colloque international "Archipels GLISSANT" qui s'est tenu à la Sorbonne du 31 mai au 2 juin grâce au concours des Universités Paris Lumière, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris 4, Paris 8 et de la Bibliothèque Nationale de France. Texte à paraître.

ProgrammeProgramme

"La décolonisation a commencé avec la poésie" (J. M. Dash)

Michael DASH citant  "Le Frisson du Baroque, Glissant, l'art et la structure granuleuse du monde". Derrière, en projection, la sculpture à hauteur d'homme : " Édouard Glissant", de Agustin Cardenás. La Sorbonne, 02 juin 2018, amphithéâtre Richelieu.Michael DASH citant "Le Frisson du Baroque, Glissant, l'art et la structure granuleuse du monde". Derrière, en projection, la sculpture à hauteur d'homme : " Édouard Glissant", de Agustin Cardenás. La Sorbonne, 02 juin 2018, amphithéâtre Richelieu.

J. Michael Dash, né à Trinidad, a beaucoup travaillé sur la littérature haïtienne et les écrivains français des Caraïbes, en particulier Édouard Glissant, dont il a traduit en anglais les ouvrages tels que La Lézarde (The Ripening, 1985), Le Discours Antillais (Caribbean Discourse, 1989), Monsieur Toussaint (2005). Après avoir enseigné à University of West Indies en Jamaïque, il est aujourd'hui professeur à New York University et directeur du African Studies Program. 

Michael Dash a sculpté son texte dans le prolongement direct de "Fonder sur l'Abime", celui qu'il avait présenté à Paris en septembre 2012 à l'occasion du colloque international UNESCO - BnF - ITM - Maison de l'Amérique latine : "Saint-John Perse, Aimé Césaire, Édouard Glissant : Regards croisés", texte admirable qui sera publié sous peu.

J'y ai découvert une matière et des pigments lexicaux nouveaux autant sur le registre oral que dans le corps des couleurs peinturées dont il est le seul a savoir façonner l'aura. Un travail glissantien pur jus de canne bleue et de soleil, brillant !

 ["La créativité de certains artistes et de certains sculpteurs a une place plus fondamentale dans le fondement de la pensée de Glissant pour qui l'art a une capacité d'éclater la logique d'unification qui domine la philosophie occidentale..."]

Comme son frère le poète, Michael Dash a su peindre ici la parole au plus près du couteau des artistes Matta, Lam et Cardenas tous amis d'Édouard Glissant, tous participant du baroque qui favorise l'extension et l'éclat plutôt que la profondeur.

Un Grand Merci 

À suivre et à découvrir donc...

Pages